Rechercher

Je m'inscris

Calendrier
« janvier 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Prochains évènements

Zoom sur...

Les liseuses  Chez vous, ou en voyage, les 6 liseuses du réseau des bibliothèques permettent de découvrir des ouvrages classiques et des romans contemporains. N'hésitez pas à les réserver.

Lire l'article complet
Partager "Les liseuses" sur facebookPartager "Les liseuses" sur twitterLien permanent
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='150' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='A découvrir' src='http://cc-nozay-bibliotheques.fr/java/kiosque/titre/A+d%C3%A9couvrir/style_liste/cube/nb_notices/50/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/50/op_hauteur_img/130/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/true/op_autoplay/false/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/4/id_panier//profil_redirect//boite/boite_bleue/id_module/6/id_user/0///type_module/KIOSQUE/division/1/styles_reload/0/profile_id/1/id_profil/1/vue/cube?titre=A%2Bd%25C3%25A9couvrir&amp;style_liste=cube&amp;nb_notices=50&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=130&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=true&amp;op_autoplay=false&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=4&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_bleue&amp;id_module=6&amp;id_user=0&amp;=&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;styles_reload=0&amp;profile_id=1&amp;id_profil=1&amp;vue=cube' >&nbsp;</iframe>

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Anne - Bibliothécaire

 

Aile froide (Jean-Marc Rochette)

note: 5BD coup de coeur Anne - Bibliothécaire - 9 janvier 2019

« Aile froide - Altitude 3954 » est un album dédicacé à sa mère par Jean-Marc Rochette. Il y raconte sa jeunesse dans les années 60 à Grenoble. Orphelin de père, tué pendant la Guerre d’Algérie, il vit seul avec sa mère avec laquelle il entretient une relation difficile. Il peine à trouver sa place au Lycée qu’il fréquente et c’est à 16 ans qu’il découvre la montagne grâce à Sempé, un copain de son âge. Il en tombe littéralement amoureux et, entre sa vie de lycéen et le dessin qu’il pratique déjà assidûment, il se lance à corps perdu dans cette nouvelle passion. Le Massif des Ecrins tout proche devient son terrain d'apprentissage. Exalté, il se lance rapidement dans les grandes voies -la Dibona, la Meije, la Pierre Allain...- et se rêve guide de haute montagne. Il est comme appelé par les « grandes courses » où il se mesure à d’illustres anciens alpinistes, à la nature brute et sauvage, à la mort qui peut frapper à tout moment sous la forme d’un éboulement, d’une avalanche, d’un orage… J’ai été captivée de bout en bout par l’histoire de Rochette qui est à la fois celle d’une époque, un récit initiatique et de vie, une déclaration d’amour à la haute montagne et à la nature.

L'art d'être libre (Tom Hodgkinson)

note: 3Un documentaire inspirant Anne - Bibliothécaire - 27 novembre 2018

C'est le titre qui m'a attirée au premier abord "L'art d'être libre dans un monde absurde". L'ouvrage, préfacé par Pierre Rabhi, se présente comme une sorte de guide à l'usage de tous pour retrouver une certaine maîtrise de nos vies alors que le monde semble emporté dans une fuite en avant néfaste. Sur un ton enjoué, un peu provocateur, Tom Hodgkinson lance un appel à résister à la recherche du profit, à la compétition et à la morale puritaine omniprésents au détriment de la coopération, de l'autonomie et d'une vie agréable et libre. Ce livre, semé de références littéraires et historiques -notamment sur la société médiévale- et de conseils pratiques - "jetez votre montre", "renoncez à votre carrière et à ses vaines promesses"...- est en fait une source de réflexion sur le sens qu'on donne à nos vies, sur la nécessité d'une prise de conscience de notre responsabilité et de notre capacité à nous libérer des contraintes et peurs dans lesquelles nous sommes souvent enfermés.

L'art d'être libre (Tom Hodgkinson)

note: 3Un documentaire inspirant Anne - Bibliothécaire - 21 novembre 2018

C'est le titre qui m'a attirée au premier abord "L'art d'être libre dans un monde absurde". L'ouvrage, préfacé par Pierre Rabhi, se présente comme une sorte de guide à l'usage de tous pour retrouver une certaine maîtrise de nos vies alors que le monde semble emporté dans une fuite en avant néfaste. Sur un ton enjoué, un peu provocateur, Tom Hodgkinson lance un appel à résister à la recherche du profit, à la compétition et à la morale puritaine omniprésents au détriment de la coopération, de l'autonomie et d'une vie agréable et libre. Ce livre, semé de références littéraires et historiques -notamment sur la société médiévale- et de conseils pratiques - "jetez votre montre", "renoncez à votre carrière et à ses vaines promesses"...- est en fait une source de réflexion sur le sens qu'on donne à nos vies, sur la nécessité d'une prise de conscience de notre responsabilité et de notre capacité à nous libérer des contraintes et peurs dans lesquelles nous sommes souvent enfermés.

Pactum salis (Olivier Bourdeaut)

note: 4L'amitié est éternelle comme le sel Anne - Bibliothécaire - 27 septembre 2018

Un histoire d'amitié masculine -pour le moins improbable, donc contrariée- ayant pour toile de fond les Marais Salants de Guérande en pleine période de récolte du sel, du Croisic à La Baule en passant par St-Lyphard... Etant originaire de cette belle Presqu'île, il n'en fallait pas plus pour piquer ma curiosité d'autant plus qu'il s'agit là du deuxième roman d'Olivier Bourdeaut, l'auteur du très réussi "En attendant Bojangles". Résultat : une bonne lecture d'été à l'écriture savoureuse, assez poétique et parsemée de multiples grains de sel. L'auteur parvient, au fil de la rencontre entre deux personnages que tout oppose, à nous faire toucher du doigt les paradoxes du Pays Guérandais entre tourisme de masse, plutôt chic, et retour à la Nature et à la simplicité.

Cabossé (Benoît Philippon)

note: 4Un roman noir en forme de road movie savoureux Anne - Bibliothécaire - 22 août 2018

De nos jours, dans notre monde... Raymond, dit Roy, La Bête, et Guillemette, La Belle, se rencontrent sur Internet pour le meilleur - c'est inespéré pour ces deux "cabossés" de la vie qui n'en attendent plus grand chose - mais aussi pour le pire. Car lorsque La Bête qui sommeille en Roy devient enragée, elle sème le crime -fut-il juste- derrière elle. Et nous voilà emportés dans une cavale haletante avec Roy, beau personnage en chemin vers une possible rédemption, un espoir de bonheur. Nous rencontrons aussi Guillemette, la beauté abusée, Mémé Luger, la Résistante féministe en fin de parcours, Bobby et René, les compères homos gérants de salle de boxe provinciale, Rita la vieille prostituée... Toute une galerie de seconds rôles aussi intéressants qu'attachants. Un bon moment de lecture. La suite arrive prochainement à la Médiathèque : "Mémé Luger" paru en avril dernier.

Le magasin jaune (Marc Trévidic)

note: 4Comite Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

Tout commence en 1929, Gustave qui vient de se marier avec Valentine achète un ancien magasin de jouets. Ils le peignent en jaune. Ce magasin anime la rue Germain Pilon près de Pigalle. Bien que Gustave n’arrive pas à être heureux, il veut donner du bonheur aux autres.
Leur fille Germaine née 15 rue Germain Pilon, dite Quinze est la Princesse du magasin jaune.
On imagine facilement leur univers et les personnages bien décrits par l’auteur.
C’est une période d’insouciance qui dure jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale pendant laquelle Paris sera occupé par les allemands et où on assistera aux rafles de juifs.
Marie-Madeleine.

Dans le murmure des feuilles qui dansent (Agnès Ledig)

note: 2Comité Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

Pour les besoins de son roman, Anaëlle qui se reconstruit par l’écriture après un grave accident écrit à Hervé, un procureur à la vie ennuyeuse. Sous l’œil mauvais de sa secrétaire une correspondance régulière se met en place car il s’est passionné pour la jeune fille. Celle-ci hésite à lui dévoiler son secret.
Parallèlement, on accompagne Thomas, jeune menuisier qui se rend chaque soir à l’hôpital où son petit frère de 8 ans est en chambre stérile. L’enfant aimait beaucoup se promener en forêt. Désormais, Thomas fait entrer la nature dans la chambre par ses dessins, ses histoires. Ils font des projets en lien avec la nature, espérant l’amour et la vie plus forts que la mort.
Marie-Madeleine.

La légende de pilhaouer (Daniel Cario)

note: 3Comité Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

Nous sommes en 1860, dans la région de Loqueffret, dans les Monts d’Arrée. Lazare Kerrec, tailleur brodeur a réalisé un magnifique costume bigouden dont le haut est orné de riches broderies compliquées. Il sait que l’aide du diable dans ce travail réalisé en secret la nuit le rend maléfique, aussi n’est-il pas destiné à être porté mais exposé, par orgueil dans une vitrine pour montrer son savoir-faire.
Zacharie Le Kamm, petit-fils de Lazare, et son épouse Clémence ont adopté Violaine à la mort de sa mère qui avait sombré dans la prostitution puis dans la mendicité. Ce ne fut pas facile car Zacharie est chiffonnier (pilhaouer). Cette profession a mauvaise réputation.
Quand Violaine se marie avec un riche propriétaire, Clémence ne trouve rien de plus beau pour la vêtir que le costume breton dont Zacharie a hérité de son grand-père. Les malheurs s’abattent alors sur notre héroïne comme sur les mariés qui l’ont ou vont le porter car le diable est toujours en embuscade !
Marie-Madeleine.

La femme murée (Fabienne Juhel)

note: 4Comité Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

La femme murée c’est Jeanne Devidal (1908-2008), un personnage excentrique qui arpente la plage et les chantiers à la recherche de matériaux pour renforcer les murs de son pavillon et y construire un mirador. L’ensemble déborde sur la rue, abrite un tilleul. On l’appelle « la folle de Saint-Lunaire ». Son refuge est une curiosité touristique, elle y vit seule avec ses chats et ses fantômes : les Invisibles.
Avant la guerre, Jeanne était employée à La Poste. Résistante elle fut torturée par la Gestapo, soumise à des électrochocs, internée en psychiatrie. Maintenant elle se protège du monde qui chavire. Les murs de sa tanière évoquent les saisons et les points cardinaux.
Marie-Madeleine.

Le suspendu de Conakry (Jean-Christophe Rufin)

note: 5Comite Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

Aurel Timescu est roumain. Il n’aime pas l’Afrique car il y fait trop chaud ! On sourit plus ou moins discrètement en le voyant habillé de sa chemise, jadis blanche boutonnée jusqu’au menton et de son long manteau ! C’est dans cette tenue et dans sa Clio 2 portes qu’il va accueillir à l’aéroport la sœur de Jacques Mayères. Celui-ci a été retrouvé suspendu au sommet du mât de son voilier dans la marina de Conakry. Comme Jocelyne Mayères vous craignez avoir affaire à un piètre policier ? Aurel est passionné de romans policiers mais comme l’auteur de ce roman, il n’est pas policier, il est Consul de France à Conakry !! Son expérience du fonctionnement des administrations va lui servir pour mener son enquête.
Marie-Madeleine.

Summer (Monica Sabolo)

note: 5Comité de lecture - Octobre 2017 Anne - Bibliothécaire - 24 novembre 2017

L’histoire tourne autour de la disparition d’une jeune femme de 19 ans, Summer. Elle est racontée par son frère Benjamin, 25 ans plus tard. Celui-ci est hanté par la disparition de cette sœur dont il ne sait si elle est vivante ou morte et dont il n’a jamais fait le deuil. Il est d’autant plus obsédé qu’il était présent le jour de sa disparition et n’arrive pas à s’expliquer ce qui s’est passé. Il perd pied dans sa vie : dépression, anxyolithiques, alcool, psychiatre…
Au fil des pages, il évoque ses souvenirs de cette journée si particulière où elle a disparu. Mais il évoque aussi la vie avant et la vie après. On sent bien vite que sous les apparences d’une famille parfaite (beauté, richesse, réussite…) se cachent des non-dits, des secrets et des tensions. Benjamin remonte le temps et retrouve quelques personnes liées à cette époque (l’ancien flic chargé de l’affaire par exemple). Ces personnes, ainsi que ses flashbacks à répétition lui révèleront la vérité petit à petit.
Un roman plein de sensibilité et tout en finesse psychologique, une écriture poétique. Le lecteur découvre en même temps que Benjamin ce qu’il s’est passé le jour de la disparition. L’état d’esprit de Benjamin, perdant pied dans sa vie, est très bien rendu : ses souvenirs sont-ils réels ? ou bien sont-ils seulement des cauchemars ? Sabrina.

Une fille dans la jungle (Delphine Coulin)

note: 4Comite de lecture - Octobre 2017 Anne - Bibliothécaire - 24 novembre 2017

Un thème d’actualité terrible de vérité. On est confronté au dur quotidien de 6 jeunes mineurs (4 garçons dont le jeune a 10 ans et 2 filles de 14 et 15 ans) qui ont refusé de rejoindre un centre d’accueil lors du démantèlement de la Jungle de Calais. Se croyant seuls !!! Ils pensaient embarquer facilement dans un camion pour l’Angleterre si proche ! Hélas ! Maintenant que les associations d’aide aux migrants sont parties leur obsession devient se nourrir, s’abriter, échapper aux agressions craignant tant la police que les passeurs. C’est la dure « loi de la jungle ». Ils doivent s’y soumettre mais malgré les désillusions, la peur, ils veulent aller au bout de leur rêve : l’Angleterre. Marie-Madeleine.

Winter is coming (Pierre Jourde)

note: 5Comité de lecture Juin 2017 - Françoise Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

Magnifique livre sur le deuil et l'amour paternel. Pierre Jourde a perdu un de ses trois fils, Gabriel, qui est mort a 20 ans d'un cancer. Le récit évoque la dernière année de ce fils. C'est le père qui parle de ce fils doué pour les arts et la musique. On chemine dans les affres de la maladie et les soins hospitaliers. On chemine aussi avec le père et sa souffrance. Une très belle écriture nous porte dans cette lecture pleine d'émotions.

Je ne sais pas dire je t'aime (Nicolas Robin)

note: 4Comité de lecture Juin 2017 - Anne Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

A Paris de nos jours, quatre personnages vivent leur vie plus ou moins cabossée. Il y a Joachim, jeune homme sportif, moniteur d'auto-école qui devient célèbre pour s'être fait larguer en direct à la TV par sa compagne Melissa. On rencontre Francine, la soixantaine, qui ressasse son histoire difficile depuis qu'elle est passée à la Mairie faire faire une fiche d'Etat civil. Vient le tour de Ben, jeune homo mal dans sa vie avec son compagnon, qui essaie d'entrevoir un coin de ciel bleu. Et enfin Juliette, vendeuse de chaussures qui rêve d'avoir la beauté glamour des grandes actrices et de trouver l'amour... Un chassé croisé contemporain, tendre mais pas si léger, avec Paris en toile de fond.

Rédemption (Vanessa Ronan)

note: 5Comité de lecture Juin 2017 - Sabrina Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

Deuxième coup de cœur d’affilée ! C’est un roman très sombre. L’histoire : Après 10 années de prison, Jasper est de retour dans la maison de son enfance. Sa mère est morte mais sa sœur Lizzie, ainsi que ses deux filles Katie, 16 – 17 ans, et Joanne, 11 ans, y vivent et l’accueillent avec plus ou moins de bonheur… Le mystère demeure longtemps sur la nature des actes qui ont envoyé Jasper en prison. On devine qu’il a agressé une femme (plusieurs femmes ?) de façon violente mais est-elle vivante ? Morte ? Que lui a-t-il fait exactement ? Le mystère demeure pour le lecteur et pour le personnage de Joanne, qui était bébé au moment des faits et ne garde par conséquent aucun souvenir de ce qu’il s’est passé. Tout le monde prend soin de bien lui cacher le passé de son oncle…
Lizzie, de son côté, est une femme brisée par ce qu’il s’est passé 10 ans plus tôt. D’autant plus que ces évènements sont liés à la disparition de son mari Bobby (mais dans quelle mesure, mystère là encore…). Il a fui un beau matin et n’est plus jamais reparu. C’est une blessure profonde pour elle car elle en était très amoureuse.
Il y a une tension grandissante au fil des pages et l’on devine que l’on s’achemine vers un dénouement terrible. La tension réside aussi dans le personnage de Jasper qui regarde sa plus jeune nièce d’une drôle de façon, on a du mal à identifier ses sentiments pour sa jeune nièce (y a-t-il danger ?)… L’auteur explore le thème du pardon, de la vengeance.

Assez de bleu dans le ciel (Maggie O'Farrell)

note: 5Comité de lecture Juin 2017 - Sabrina Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

Coup de cœur ! J’ai été accrochée dès les premières lignes par le style littéraire et ce, jusqu’au bout du roman. L’histoire : Un homme replonge dans son passé, à la recherche de son premier amour pour savoir s’il est responsable de sa mort.
Ce que j’ai aimé : la construction du récit avec des chapitres dont le narrateur change à chaque fois. C’est ainsi que l’on fait connaissance de Daniel, Claudette, Niall, Phoebe, … On s’introduit dans les pensées profondes de chacun des personnages (même les personnages secondaires) et on éprouve de l’affection pour chacun d’entre eux. Même Claudette, personnage avec lequel je me suis moins identifiée. L’auteur fait la part belle à chaque personnage.
J’ai aimé le style littéraire, que j’ai trouvé percutant, avec des formules fortes (« Il y a un homme et je suis cet homme »). J’ai aimé le fait qu’on suive l’histoire sur plusieurs années, on voit ainsi l’évolution des personnages. Il y a des flashbacks qui font découvrir au lecteur certains personnages, alors enfants. Cela est d’autant plus facile que Maggie O’Farrell donne un titre au chapitre, et annonce le personnage qui va s'exprimer, le lieu et la date, on se repère ainsi facilement dans la chronologie.

Chute (Christophe Nicolas)

note: 4Comité de lecture Juin 2017 - Sabrina Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

L'histoire : Thomas Cahin a déjà écrit deux romans à l’accueil critique discret et mitigé. Mais avec "Chute", c’est le succès, et il est en course pour le prestigieux Prix Novela.
Sauf que ce n’est pas lui qui a écrit ce roman : sa femme l’a trouvé dans ses affaires d’étudiant et l’a envoyé aux éditeurs parisiens. C’est en fait Christophe, son ami d’enfance, son colocataire à l’université, qui l’a écrit avant de se suicider. En se l'appropriant, il a gagné la gloire et l’argent. Mais ses mots contiennent bien plus qu’une histoire... et en les usurpant, Thomas s’est mis en danger.
J’ai aimé l’intrigue de départ : Thomas vole le livre écrit par son meilleur ami. Il jouit d’un succès qui ne lui revient pas, a priori sans risquer de se faire dénoncer puisque l’ami en question est mort. Les chapitres que j’ai préférés sont ceux où le policier à la retraite commence son enquête. Le récit est habilement mené : le lecteur est « baladé », n’arrive plus très bien à démêler le faux du vrai, tout comme le personnage de Thomas qui a des absences et entend une voix dans sa tête… Finalement, on croit deviner l’intrigue mais on se fait berner. Belle découverte que cet auteur !

Le tour du monde du roi Zibeline (Jean-Christophe Rufin)

note: 4Comité de lecture Juin 2017 - Françoise Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

JC Ruffin nous invite à suivre les aventures d'Auguste et d'Anaphasie au XVIIIème siècle. Auguste est un jeune noble né en Europe centrale et nous le suivons jusqu'à Madagascar en passant par la Sibérie, la Chine, la France... Un livre d'aventures agréable à lire.

Dans une coque de noix (Ian McEwan)

note: 4Comité de lecture Juin 2017 - Françoise Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

Ian MacEwan convoque le surnaturel car le narrateur qui est aussi le héros de l'histoire est un foetus. Il est déjà très érudit sur la vie qui l'attend et ce n'est pas très réjouissant. On apprend que sa mère trompe son père avec le frère de celui-ci et que les deux amants projettent de l'assassiner... Un roman noir, féroce et mordant.

Requins (Owen Davey)

note: 5Documentaire jeunesse Anne - Bibliothécaire - 8 juillet 2017

Bientôt les pieds dans l'eau ? « Requins » nous en apprend énormément sur ces fascinantes créatures marines venues du fond des âges : les requins existent depuis 420 millions d’années et ont survécu là où les dinosaures, eux, ont disparu il y a 200 millions d’années ! Owen Davey dresse un portrait à la fois précis et finalement séduisant du si redouté requin en quinze chapitres courts qui sont autant de double-pages illustrées dans un camaïeu de couleurs douces sur un beau papier recyclé : en premier lieu « Qu’est-ce qu’un requin ? », puis, «Tous les requins sont dans la nature » qui détaille les différentes espèces de requins (elles s’élèvent à environ 500 espèces !), ou « Adaptations et organes sensoriels » qui propose une description anatomique du requin... Un bel album documentaire à découvrir sans tarder !

Oeuvre non trouvée

note: 5Roman adolescents Anne - Bibliothécaire - 8 juillet 2017

Une vraiment bonne surprise ! Je connaissais Lian Hearn grâce à « Le clan des Otori » paru en plusieurs tomes dans les années 2000. Shikanoko est le premier titre d’une quadrilogie intitulée « L’enfant du cerf », en réalité un prequel des origines de la première saga. Dans un très réaliste et foisonnant japon médiéval, le jeune Shikanoko est laissé pour mort dans la montagne où son père vient de périr. Sauvé grâce à la présence d’un cerf, il trouve refuge chez un sorcier qui lui fabrique un masque aux immenses pouvoirs magiques et qui le conduira à accomplir son destin. Il connaîtra l’amour, le raffinement et le luxe, les puissants de son époque, mais aussi la violence et la cruauté dans un contexte de machinations pour la conquête du pouvoir. Une lecture aussi fluide qu’envoûtante pour cette histoire complexe, aux nombreux personnages, mêlant sentiments, aventure, surnaturel et spiritualité : aussi plaisant et abouti qu’un « Princesse Mononoké » sans les images !

Attachement féroce (Viviane Gornick)

note: 4Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 7 juin 2017

Particularité de ce livre : il a été écrit il y a 30 ans mais vient tout juste d’être traduit en français. Il s’agit d’un récit autobiographique. Dans ce livre elle raconte la relation très particulière qu’elle a avec sa mère. Elles entretiennent une relation très conflictuelle, passionnelle, se disputent souvent de façon violente. Le titre est le reflet de leur relation. L’auteur tente d’expliquer son état dépressif chronique tout au long de sa vie à la lumière de ses rapports avec sa mère.
Ce que j’ai le plus aimé dans ce livre : l’évocation du New York des années 40 – 50, ainsi que la galerie de personnages (les voisines de l’immeuble) hauts en couleur. L’auteur a vécu son enfance dans le quartier populaire du Bronx, dans un immeuble habité par des juifs.
Ce que j’ai le moins aimé : j’ai trouvé que certains passages étaient difficiles à comprendre. Cela manquait de sens, sans doute parce que les relations qu’elle entretient avec sa mère me sont tellement étrangères qu’elles m’ont échappé.

Le cas Malaussène n° 1
Le Cas Malaussène (Daniel Pennac)

note: 4Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 7 juin 2017

Déstabilisée par tous ces personnages, aux noms improbables, rassemblés à la fin du livre, j’ai douté de m’y intéresser. Heureusement, Pennac les présente d’une phrase. Finalement, la tribu Malaussène m’a entraînée dans ses péripéties à travers plusieurs histoires farfelues qui se rejoindront. C’est de la littérature/vérité : Benjamin Malaussène ne ment pas ? Les milieux politiques, la justice, les éditeurs, les médias sont un peu égratignés au cours de cette intrigue policière.

Le bureau des jardins et des étangs (Didier Decoin)

note: 3Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 7 juin 2017

La couverture du livre attire le regard sur ce roman d’amour et d’aventures entre conte et réalité. On découvre les traditions, les croyances fabuleuses, le sacré, les concours de parfums dans le Japon du XIIème siècle grâce à Miyuki. Cette jeune veuve de 27 ans, jusque-là soumise et effacée, décide d’honorer la commande du Bureau des Jardins et des Etangs. Son mari, tant aimé et admiré, le meilleur pêcheur de son village alimentait en carpes les étangs du Palais Impérial. Katsuro s’est noyé dans les eaux de la Kusagawa, les carpes ont survécu. Miyuki entreprend ce voyage périlleux, pour elle et ses poissons à travers montagnes, forêts, convaincue que son mari l’accompagne.

Il était un secret (Kathryn Hughes)

note: 4Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 7 juin 2017

A la mort de sa mère en mars 2016, Beth mariée à Mickaël, trouve dans son secrétaire une coupure de journal relatant un accident lors d’une sortie à la mer le samedi 24 juillet 1976. Ceci est d’autant plus troublant que le 24 est le jour de naissance de Beth. Une lettre aussi énigmatique écrite par Daisy à Mary sa mère, l’accompagne. Daisy s’est beaucoup occupée de Mickaël 6 ans, à la mort de son père dans l’accident relaté.
La préoccupation du couple pour l’instant est la santé de leur fils Karl qui a besoin d’une greffe de rein. Le père de Beth pourrait être donneur mais qui est-ce ? Beth fouille le passé de Mary. A Manchester, plusieurs personnes vont être reliées par une série de secrets qui a eu des répercussions de juin 1975 à mars 2016.
L’auteure a bien protégé « le secret » jusqu’à la fin du livre ce qui le rend captivant.

L'abandon des prétentions (Blandine Rinkel)

note: 4Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 7 juin 2017

Prof d’Anglais à la retraite, Jeanine a abandonné ses ambitions pour s’occuper des autres. Parmi les belles phrases glanées ici et là et collées un peu partout dans sa cuisine figure cette question : « Qu’est-ce qu’une vie réussie ? ». Jeanine s’est inscrite dans une association qui accueille des marins étrangers, apprend l’arabe, fait ses courses au Lidl, sillonne les rues de Rezé dans le but de faire des rencontres. Elle croise des réfugiés, des repris de justice, des compatriotes en détresse … Jeanine en héberge parfois à l’étage de sa maison trop grande pour elle, se dit prête à accueillir des immigrés, des initiatives qui ne plaisent guère dans son quartier !
Née en Bretagne, Jeanine aime les crêpes. Quel réconfort ces crêpes et une bolée de cidre dans sa cuisine rose, un lieu d’écoute social. Optimiste le jour, la nuit révèle les angoisses de Jeanine. Sa fille dévoile en de courts chapitres la force et les failles de sa mère, une vie qui mérite être écrite.

La tristesse des éléphants (Jodi Picoult)

note: 5Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 10 mai 2017

Jenna avait trois ans lorsque sa mère Alice, scientifique spécialiste des éléphants et de leurs rituels de deuil, a disparu. Aujourd'hui âgée de 13 ans, l'adolescente refuse d'admettre qu'elle a été abandonnée ou que sa mère est tout simplement décédée. Alors qu'elle est élevée par sa grand-mère, son père étant interné en hôpital psychiatrique, elle s'adjoint les services de deux drôles de personnages pour rouvrir les recherches : Serenity, une voyante extra-lucide qui a perdu son don quelques années plus tôt, et Virgil, l'inspecteur raté qui avait suivi et classé l'affaire à l'époque... Un roman à suspense, bien construit, qui alterne les points de vue des quatre personnages principaux. Un roman bien documenté aussi, notamment pour tout ce qui concerne les mœurs des éléphants - on en apprend beaucoup !-. Un livre qui nous captive de bout en bout, nous émeut sur les relations d'amitié et l'amour filial, nous surprend, même, à sa toute fin ! A lire.

Arrête avec tes mensonges (Philippe Besson)

note: 3Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 10 mai 2017

Un roman qui se lit vite... Selon François Busnel "Besson écrit court, sec et vif. Il parvient à surprendre et captiver..." Il s'agit d'une histoire d'amour entre deux garçons. L'un assumera totalement, et pas l'autre. Un livre facile d'accès pour ce débat, ce rejet de l'homosexualité qui subsiste encore aujourd'hui. Ni morale, ni jugement : c'est là et c'est tout. Un livre pour ouvrir sur ce sujet.

Irena n° 1
Le ghetto (Jean-David Morvan)

note: 4BD jeunesse Anne - Bibliothécaire - 3 mai 2017

Irena Sendlerowa a réellement existé. Elle a aidé des milliers d'enfants juifs à s'échapper du Ghetto de Varsovie. L'histoire commence en 1941 alors qu'Irena vient régulièrement au sein du ghetto apporter nourriture, soins et réconfort aux prisonniers. Un jour, une dame se sent mourir, elle confie son fils Néthanel à Irena : " Prenez-le ! Sauvez-le !" lui dit-elle. Ce premier tome de la trilogie est consacré à la prise de décision d'Irena car elle ferait courir un grand risque à toute son association si elle était arrêtée. Une bande dessinée à la fois historique et biographique bien faite et accessible dès le collège.

Le loup en slip (Wilfrid Lupano)

note: 5Album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 1 avril 2017

"Le Théâtre Le loup en slip" découvert dans la trilogie "Les Vieux fourneaux" de Wilfried Lupano et Paul Cauet a pris vie sous la forme d'un album pour la jeunesse vraiment réussi. Tout le monde connaît le Grand Méchant Loup, celui qui terrorise toutes les créatures de la campagne et de la forêt avec son regard fou, ses poils dressés, ses hurlements nocturnes, ses crocs acérés... Alors que chacun vit dans la hantise de le rencontrer un jour, le loup arrive... complètement différent de ce qu'on imaginait : il ne fait plus peur du tout avec son joli slip rayé tricoté par Madame Chouette ! Le petit monde de la forêt s'en trouve complètement chamboulé. Comment vivre sans la peur du loup désormais ? Mais -toute ressemblance avec la réalité n'est ici pas un hasard- la peur n'est peut-être pas l'unique raison de vivre... Un album plein d'humour qui posent des questions aux enfants comme aux adultes. A lire à haute voix, c'est encore mieux !

Chronosquad n° 1
Lune de miel à l'âge du bronze (Giorgio Albertini)

note: 4BD adultes Anne - Bibliothécaire - 8 février 2017

Cette toute nouvelle série à la frontière entre SF, polar, romance et humour nous propose un monde où les voyages touristiques temporels dans le passé sont désormais possibles : complexes touristiques au temps des pyramides, motoneige à la rencontre des mammouths…etc., il existe un vaste choix de destinations. Par manque de personnel, Telonius Bloch, jeune spécialiste du moyen-âge au chômage, vient de réaliser son rêve d’enfant : il va intégrer la prestigieuse « Chronosquad », sorte de corps spécialisé chargé de surveiller les touristes riches et blasés qui ont les moyens de s’offrir ces voyages d’un genre nouveau. Il va se retrouver embarqué au IVème siècle en Egypte antique au cœur d’un trafic d’esclaves. Il sera aussi question d’une histoire d’amour à la fin du quinzième siècle et d’une enquête policière en plein paléolithique. Une série à suivre sur pas moins de six tomes. Le deuxième est déjà paru… il arrive très prochainement au sein du réseau !

Les lois naturelles de l'enfant (Céline Alvarez)

note: 4Documentaire adulte Anne - Bibliothécaire - 24 janvier 2017

On a beaucoup parlé de ce livre et de l’expérience menée par son auteure, Céline Alvarez, à la dernière rentrée des classes. Intéressée par l’éducation comme vecteur de progrès social et sociétal, il m’a frappée ! J’y ai fait deux constats : premièrement, la réussite de tous les enfants, au moins au moment d’entrer au collège, n’est pas inaccessible ; deuxièmement, une révolution de l’éducation est possible sans tellement plus de moyens. L’ouvrage se lit de manière assez fluide : Céline Alvarez y expose l’expérience éducative vécue de 2011 à 2013 au sein même de l’Education Nationale auprès d’une classe de maternelles de Gennevilliers, en zone classée REP (Réseau d’éducation prioritaire) éligible au « Plan violence ». Plusieurs choix ont été opérés à l’époque : une classe « normale » de 27 élèves dotée d’une enseignante et d’une « ATSEM », des niveaux mélangés (petits, moyens, grands), une classe un peu plus vaste que la moyenne en surface, une pédagogie fondée sur les travaux du Dr Maria Montessori, favorisant la différenciation et l’autonomie des enfants dans les apprentissages… et un protocole d’évaluation pour chacune des trois années. Forte des très bons résultats des enfants à l’issue de chacune des années (en lecture et écriture, en mathématiques, en géographie…), Céline Alvarez explique et commente sa démarche à la lumière des progrès encore récents réalisés dans le domaine des neurosciences. Elle propose une autre manière d’envisager les apprentissages en se basant sur les « lois naturelles de l’enfant », celles qui font que l’enfant est, entre 0 et 6 ans, "prévu" pour apprendre par lui-même avec le soutien bienveillant et à juste distance de l’adulte. Vraiment très éclairant pour les non-spécialistes !

Le grand jeu (Céline Minard)

note: 2Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 31 décembre 2016

Une femme dont on ne sait presque rien, jusqu’à son prénom, se retire dans la montagne pour y vivre en ermite sur une période non déterminée. Solitaire, indépendante mais aussi très sportive – c’est une alpiniste chevronnée- elle a tout prévu : la capsule habitable à flanc de paroi, le module sanitaire, le jardin potager à cultiver, le matériel de montagne… sans oublier son violoncelle. Elle consigne dans ses cahiers, de façon assez clinique et technique, toutes ses activités. On s’ennuie un peu en se demandant quel est ce « Grand jeu » évoqué dans le titre même si l’on sent derrière sa décision un questionnement d’ordre existentiel, sur notre relation aux autres et au monde. Sa recherche sera concrètement interrogée avec la rencontre d’une vieille femme moitié nonne bouddhiste, moitié sauvage… Un roman aussi peu aimable que « Faillir être flingué », Prix du Livre Inter 2015, se savourait comme une gourmandise. On ressent assez nettement, à travers ces pages, la dureté et la froideur de la montage, la solitude essentielle de nos existences.

Les muselés (Aro Sainz de la Maza)

note: 4COMITE ROMANS NOZAY Anne - Bibliothécaire - 23 novembre 2016

Ce roman est la deuxième enquête de l’inspecteur Milo Malart à Barcelone avec en toile de fond la misère économique du pays où des familles tentent de survivre. Le corps d’une jeune femme, mal dissimulé par quelques feuilles dans un parc, est retrouvé. Puis, voilà que la ville est mise en émoi par des crimes inédits : des chiens sont retrouvés morts, empalés, près des lieux où jouent les enfants. Cette affaire devient prioritaire car l’opinion publique s’y intéresse de prêt. Nous découvrons l’inspecteur Milo, personnage marginal et cerné par la folie (père et frère schizophrènes), qui a besoin de s’éloigner des gens qui l’aiment pour mieux les protéger. Un superbe polar noir qui donne envie de lire le premier opus des aventures de Milo Malart.

Au commencement du septième jour (Luc Lang)

note: 4COMITE ROMANS NOZAY Anne - Bibliothécaire - 23 novembre 2016

4 h du matin, dans une belle maison à l'orée du bois de Vincennes, le téléphone sonne. Thomas, 37 ans, informaticien, père de deux jeunes enfants, apprend par un appel de la gendarmerie que sa femme vient d'avoir un très grave accident, sur une route où elle n'aurait pas dû se trouver. Commence une enquête sans répit alors que Camille lutte entre la vie et la mort. Puis une quête durant laquelle chacun des rôles qu'il incarne : époux, père, fils et frère devient un combat (Source éditeur). Un bon livre. Plus difficile à lire mais passionnant : il y a de la recherche, il y a une histoire, un style et des connaissances, une ambiance. C’est un livre qui surprend.

Continuer (Laurent Mauvignier)

note: 4COMITE ROMANS NOZAY Anne - Bibliothécaire - 23 novembre 2016

Que faire quand la vie nous échappe, quand on réalise qu'on est en train de passer à côté et qu'il n'y aura peut-être pas de retour possible ? Comment s'en sortir lorsque le dialogue avec son propre enfant s'est perdu, laissant place à une incompréhension totale et que l'on assiste impuissant à sa dérive ? Comment réagir quand on sent poindre lentement mais sûrement le début d'une longue descente aux enfers ? Un seul mot : continuer (source Babelio). Sybille emmène son fils Samuel pour un périple à cheval à travers le Kirghizistan... vers un nouveau départ. Un livre très fort, à la fois épique, psychologique, essentiel.

Petits secrets, grands mensonges (Liane Moriarty)

note: 4COMITE ROMANS NOZAY Anne - Bibliothécaire - 23 novembre 2016

Il s'agit d'un meurtre, mais durant toute l’histoire, nous ne connaissons pas l’identité de la victime et les protagonistes sont principalement des femmes et des élèves. Ce n’est pas un livre policier, mais l’histoire regroupe les éléments qui ont conduit au meurtre. Le récit est ponctué des interventions des différents acteurs. Lecture fluide très appréciée du comité.

Le dernier des nôtres (Adélaïde de Clermont-Tonnerre)

note: 4COMITE ROMANS NOZAY Anne - Bibliothécaire - 2 novembre 2016

Ce roman retrace l’histoire d’un jeune homme de 23 ans, Werner Zilch, jeune loup aux dents longues, à deux époques cruciales de sa vie : sa naissance en 1945 lors du bombardement de Dresde par les alliés qui réduisit la ville en cendres ; sa rencontre en 1968 à New-York avec Rebecca Lynch, jeune et belle héritière dont il tombe immédiatement passionnément amoureux. Un narrateur expose les faits passés : comment le petit Werner, tout juste né a pu survivre aux terribles événements de l’époque grâce à la pugnacité de sa tante Marthe et à la récupération des « cerveaux » allemands par les Etats-Unis. C’est Werner Zilch lui-même qui déroule son histoire depuis sa rencontre avec Rebecca, son grand amour, son enrichissement rapide au gré d’investissements juteux dans l’immobilier, en passant par son enfance, auprès de parents adoptifs aimants. Les deux amoureux seront bientôt rattrapés par leur passé familial, marqué au fer rouge des atrocités de la 2nde Guerre mondiale… jusqu’à un dénouement assez inattendu. Un livre aussi divertissant que captivant, comme peut l’être un bon film hollywoodien, à la marge entre la romance et le thriller historique.

Watertown (Jean-Claude Götting)

note: 4BD Adultes Anne - Bibliothécaire - 5 octobre 2016

Années 40/50. Modeste employé d'une boîte d'assurances, Philip Whiteman vit solitaire dans une petite ville de l'Etat de New-York : Watertown. Nous le suivons dans une enquête digne des plus grands thrillers mise en scène à partir d'une phrase anodine prononcée par Maggie, la serveuse de la pâtisserie locale : "Demain, je ne serai plus là". Cette affirmation étant suivie, dès le lendemain, de la mort du patron de la pâtisserie, M. Clarke, Philip est intrigué. Il va se trouver happé par l'histoire de la mystérieuse Maggie/Mary... jusqu'au vertige. Une histoire captivante portée par un dessin au pastel crayeux impressionniste particulièrement intéressant.

Nos années sauvages (Joy Karen Fowler)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 10 août 2016

Au début de « Nos années sauvages », Rosemary Cooke choisit de nous raconter de manière chronologiquement décousue et par conséquent fort intrigante -elle débute son récit à la moitié : elle a 22 ans, elle est étudiante à Davis, Etats-Unis, et nous sommes en 1996-, l’histoire assez extraordinaire de sa propre famille fondée dans les années 70 : un père, une mère, un frère aîné, Lowel, et Fern, sa sœur chimpanzé presque jumelle, recueillie peu après sa naissance dans le cadre de travaux de recherches scientifiques ! Passé et présent (déjà lointain) se répondent dans l’évocation du drame enfoui qui a conduit alors qu’elle avait environ cinq ans à la disparition de Fern, suivie quelques années plus tard de la fuite de Lowel. Rosemary, quant à elle, après avoir été une petite fille très bavarde et très vivante apparaît à l’âge de tous les possibles et bien qu’elle soit dotée d’un certain sens de l’humour, comme une jeune femme effacée, en recherche d’elle-même… Un livre très juste dans ses aspects psychologiques notamment lorsqu’il aborde les relations fraternelles entre humains et chimpanzés. Une histoire peu banale qui nous invite à réfléchir à la place que nous laissons sur terre aux autres êtres vivants. A découvrir !

Le sentier des reines (Anthony Pastor)

note: 5Bandes dessinées adultes Anne - Bibliothécaire - 2 juillet 2016

Savoie 1920. Anthony Pastor nous propose une histoire de l'après Guerre 14-18, une histoire de femmes fortes et indépendantes... Blanca, la mère Dupraz, et Pauline, sa belle-fille ont vu leurs maris rentrer miraculeusement de la guerre mais, très peu de temps après, c'est la montagne qui les leur prend, en même temps qu'elle prend les deux parents de Florentin, un jeune garçon du village qui se retrouve donc brutalement orphelin. Suite à ce coup du sort, Blanca ne s'imagine plus vivre au village. Elle décide de partir et entraîne Pauline et Florentin dans son sillage. Elles seront colporteuses comme leurs maris... Elles vont braver la montagne, quitter leur existence patiente pour l'action et la recherche d'une vie à elles au bout du "Sentier des Reines" : un chemin initiatique sur le plan humain, social et spirituel. Une belle histoire d'émancipation servie par un dessin assez fort, aux visages et expressions bien marqués.

La passe-miroir n° 1
Les fiancés de l'hiver (Christelle Dabos)

note: 5Roman ado Anne - Bibliothécaire - 11 juin 2016

Ce roman ciblé pour les jeunes à partir de 13 ans environ est le premier volet d’une saga fantastique à suivre ! Christelle Dabos, dont c’est le premier roman, construit sous nos yeux un monde fascinant et foisonnant dans lequel on prend un grand plaisir à suivre nos deux protagonistes (et bien d’autres encore !). D’un côté, Ophélie, jeune fille assez dépourvue de charme de l’Arche d’Anima, dotée d’étranges pouvoirs : la capacité de lire dans le passé des objets et de traverser les miroirs (à condition que ce soit à distance raisonnable). De l’autre côté, Thorn, Intendant général du Pôle Nord, une autre des Arches de ce monde morcelé, fort des « griffes » de sa famille, les « Dragons », qui peuvent faire mal par la seule force de leur pensée. Ophélie vit paisiblement sur Anima lorsque les Doyennes, gardiennes de « l’Esprit de famille », lui annoncent qu'elle est fiancée à Thorn. Elle doit quitter précipitamment sa famille, rejoindre avec lui la Citacielle, la capitale flottante du Pôle, et y vivre nécessairement cachée jusqu’au mariage, prévu quelques mois plus tard… Arrivée sur place, Ophélie devient le centre d'une intrigue pleine de suspense organisée autour de ses dons si particuliers… Vivement la suite... déjà dans votre médiathèque !

Le dernier amour d'Attila Kiss (Julia Kerninon)

note: 5Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 24 mai 2016

Attila Kiss, hongrois de 51 ans, vit à Budapest et travaille la nuit dans un abattoir de poussins depuis une dizaine d’années, lorsqu’il rencontre, à une terrasse de café par le plus grand des hasards, Theodora Babbenberg, 25 ans, riche héritière viennoise. C’est le coup de foudre et le début d’un amour improbable entre deux êtres que tout oppose : lui, homme mûr, pauvre, ayant déjà deux, voire trois vies plutôt ratées derrière lui ; elle, jeune fille riche, autrichienne, cultivée assumant la mission de promouvoir l’œuvre de son père, illustre chanteur d’opéra. Le thème n’est pas original mais Julia Kerninon raconte de l’intérieur et avec une grande justesse dans la peinture des sentiments, la naissance de ce couple, aimanté dès les premiers instants, sur les mois qui suivent la rencontre. On découvre donc avec plaisir et intérêt les mouvements parfois violents de leurs amours difficiles, compliquées par la somme de leurs différences. Après « Buvard », un deuxième roman très réussi à découvrir.

L'incroyable histoire de la vie sur terre (Catherine Barr)

note: 4Album documentaire Anne - Bibliothécaire - 4 mai 2016

Dans cet album documentaire très réussi, illustré par Amy Husband, Catherine Barr et Steve Williams, tous les deux scientifiques, racontent la grande aventure de l’évolution à hauteur d’enfant. Chaque double-page tout en illustrations colorées, détaille une période de l’évolution terrestre, et l’on suit pas à pas les plus grandes étapes. Un glossaire des mots utiles est proposé à la fin. A découvrir dès 6/7 ans.

Bruno (Catharina Valckx)

note: 5Album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 4 mai 2016

Coup de cœur pour cet album d’une petite centaine de pages. Il se décline en six jours qui sont autant de petits chapitres de la vie de Bruno, un petit chat qui vit dans une grande ville, entouré de son ami le vieux Poney Michou, de la tourterelle Georgette et des autres habitants du quartier : Gloria la vache crémière, l’affreux Gérard, un loup amateur de… tourterelles, un raton-laveur en colère… etc. La première histoire, « Un jour bizarre » donne bien le ton fantaisiste de l’ensemble du recueil : Bruno fait la rencontre d’un petit poisson rouge volant, égaré dans la ville. Avec son ami Michou, il va le ramener à sa famille au fond du fleuve… La mise en page laisse une très large place à l’univers graphique à la fois réaliste et décalé de Nicolas Hubesch (Kiki et Aliène). Du côté du texte, c’est Bruno qui raconte à la première personne « sa vie très intéressante » installant, tout de suite, une certaine complicité avec le lecteur. Bref, un plaisir d’histoires intelligentes et tendres à la fois, à lire avec ses enfants (ou, seul, à partir de 7 ans).

Sous mes pieds... la vie du sol (Emmanuelle Houssais)

note: 4Documentaire jeunesse Anne - Bibliothécaire - 4 mai 2016

Emmanuelle Houssais, illustratrice nantaise qu’on a rencontrée avec un grand plaisir à la Médiathèque de Nozay, autour de son exposition « Chaude la planète » vient de sortir un nouvel album, toujours aux éditions Ricochet. De mars à mars, chaque double-page nous emmène à la découverte de la vie du sous-sol : les petites bêtes, le renouvellement du sol, les plantes… etc. Forte des éléments scientifiques qu’elle a glanés auprès de spécialistes, Emmanuelle a travaillé ses dessins et pochoirs tout en finesse et en détails pour nous faire mieux comprendre les cycles de la vie sous terre. A découvrir à partir de 5 ans.

Au revoir là-haut (Christian de Metter)

note: 5BD adultes Anne - Bibliothécaire - 19 avril 2016

Si vous n'avez pas encore lu le roman de Pierre Lemaître, Goncourt 2013, vous pouvez découvrir, cette vraiment bonne adaptation en bandes dessinées de Christian de Metter. L'histoire de deux jeunes rescapés de la Grande Guerre, qui, au sortir de la barbarie, assez salement amochés, vont imaginer une colossale escroquerie aux Monuments aux morts...

California dreamin' (Pénélope Bagieu)

note: 4BD adultes Anne - Bibliothécaire - 15 mars 2016

Pénélope Bagieu brosse ici la biographie d'Ellen Cohen, alias Cass Elliot, une des deux chanteuses du groupe "The mamas and The Papas", auteur du légendaire "California dreamin'", tube planétaire des années 60. C'est Cass qui nous raconte son histoire avec un certain sens de l'humour et de l'auto-dérision. Elle a ce qu'on appelle "une voix" mais pour devenir star, elle ne correspond pas, car elle est boulimique et très ronde... Le graphisme accompagne idéalement l'histoire du groupe, une sorte de road movie à travers les Etats-Unis, fait de concerts dans des petits bars, de fêtes, de lendemain qui déchantent parfois... jusqu'au succès tant attendu. Pénélope Bagieu est en fait une croqueuse hors pair et tout l'album semble crayonné sur le vif. A découvrir !

Someone (Alice McDermott)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 février 2016

« Someone » est une histoire simple, celle de Marie, fille d’immigrés irlandais installés dans le Brooklyn des années 30. Petite fille des quartiers populaires, elle vit avec ses parents : sa mère qui tient le foyer d’une main ferme, son père, plutôt aimant mais alcoolique, son grand-frère, Gabe, qui se destine à la prêtrise… Marie fait le récit de son existence ordinaire depuis l’enfance jusqu’à l’extrême vieillesse en passant par ses premiers amours d’adolescente, son emploi chez M. Fagin, le croque-mort du quartier, sa rencontre avec son futur mari, Tommy, un rescapé de la Guerre… « Someone » touche par la peinture sociale et historique qu’il propose à travers le parcours ordinaire d’une femme à la fois fille, mère, épouse et sœur. Un très bon roman en forme de témoignage émouvant.

Une Vie entière (Robert Seethaler)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 29 janvier 2016

Allemagne, début du 20ème siècle. Orphelin, le jeune Andreas Egger est amené depuis la ville vers les montagnes où il est recueilli par un homme brutal qui le laissera boiteux. Sans véritable adulte pour faire son éducation, il se forge seul une droiture personnelle. C’est cette éthique qui, plus tard, le fait porter un vieillard mourant depuis les sommets jusqu’au village, ou encore déclarer à Marie, la jeune fille dont il est amoureux -mais qu’il perdra- qu’ « un homme doit pouvoir marcher la tête haute »… De là, son entrée à la compagnie des téléphériques puis son engagement sur le front de l’Est pendant la guerre. « Une vie entière » est un petit roman très dense où chaque image, chaque mot composent précisément, avec intensité et poésie, le portrait d’un homme simple et finalement beau.

Neverhome (Laird Hunt)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 22 janvier 2016

Pendant la guerre de Sécession, Constance, une jeune femme fraîchement mariée, se travestit en homme et se fait soldat à la place de son mari, trop fragile pour prendre les armes. Elle fait le récit de son périple parfois apaisé, souvent cauchemardesque jusqu’à son retour à la ferme conjugale trois années plus tard… Un très beau portrait de femme dans ce conte cruel où les affres de la Guerre font vaciller repères et certitudes jusqu’au tragique. A lire !

Mon amour (Astrid Desbordes)

note: 5album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 29 décembre 2015

"Mon amour" est un très bel album pour les enfants à partir de 4 ans sur le thème de l'amour maternel. Un maman répond à son petit garçon qui lui demande "Est-ce que tu m'aimeras toute la vie ?". Sont déclinés avec juste ce qu'il faut de texte, des illustrations très parlantes et toutes douces, les différents moments de la vie quotidienne où l'amour de la maman est bien présent. A lire très tendrement avec son enfant...

Les trois caramels capitaux (Jean-Claude Mourlevat)

note: 4Roman jeunesse Anne - Bibliothécaire - 14 décembre 2015

Trois malheureux caramels volés à l'âge de sept ans peuvent-ils vous interdire l'entrée du paradis ? C'est ce que nous raconte ce petit roman pour les jeunes lecteurs de Jean-Claude Mourlevat. Tout en suivant l'histoire d'un vieil homme qui, arrivé sûr de son bon droit au portail du paradis, se voit refoulé plusieurs fois par St-Pierre, il pose de manière ironique et malicieuse la question des bonnes et des mauvaises actions, de l'existence du paradis et de l'enfer. Un petit roman pré-philosophique à déguster la bouche pleine de caramels !

D'après une histoire vraie (Delphine de Vigan)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 4 décembre 2015

« D’après une histoire vraie », grand succès de la rentrée littéraire, Prix Renaudot et Prix Goncourt des Lycéens 2015, conte l’histoire de Delphine, auteur en mal d’inspiration après l’éclatant succès de son roman (trop ?) autobiographique autour du suicide de sa mère bipolaire (toute ressemblance avec la vie de l’auteur… n’est pas ici le fruit du hasard). Elle fait, dans ce moment de fragilité, la rencontre de L., écrivain qui signe dans l’ombre des biographies de célébrités. Le coup de foudre amical entre ces deux femmes de lettres va progressivement évoluer en une emprise de plus en plus sournoise et marquée de la part de L., à l’insu de la narratrice… Delphine de Vigan nous entraîne à la fois, et brillamment, dans une réflexion sur la création littéraire, ses frontières entre fiction et réalité, et dans un thriller psychologique à la Stephen King -qu’elle cite par ailleurs. Si son style, empreint d’une intense noirceur, peut lasser au fil des productions, on ne peut nier qu’il accompagne et souligne judicieusement ces deux aspects du roman. Une bonne lecture et une nouvelle réussite pour Delphine de Vigan.

Broadway limited n° 1
Un dîner avec Cary Grant (Malika Ferdjoukh)

note: 4Roman adolescent Anne - Bibliothécaire - 7 octobre 2015

Ce roman en deux parties qui doit son titre au Broadway Limited, le train mythique qui reliait Chicago à Pennsylvania Station, au centre de New York, raconte l’histoire de Jocelyn Brouillard, 16 ans en 1948, tombé, en raison d’une erreur sur son prénom à la pension Giboulées, exclusivement réservée aux jeunes filles… Ses talents pour le piano lui permettent de rester à Giboulées dans une chambre au sous-sol sous l’œil acéré des deux logeuses, Mrs Merle et sa sœur, entouré de six jeunes filles venues des quatre coins des Etats-Unis pour tenter leur chance à Broadway. A travers ses yeux, on découvre l' « american way of life » dans le New-York de l'après-guerre : son ambiance, son énergie mais aussi ses angoisses, le début de la guerre froide et la chasse aux communistes, la ségrégation raciale encore très marquée... On se passionne aussi pour la psychologie de chacun des personnages car tous portent en eux une ombre, un secret que ce premier tome ne dévoile pas totalement. A lire pour découvrir ou redécouvrir toute une époque !

Un océan d'amour (Wilfrid Lupano)

note: 5BD adultes Anne - Bibliothécaire - 24 septembre 2015

Une très belle réussite que cet album sans texte de Wilfried Lupano et Grégory Panaccione. Un pêcheur (à lunette épaisse) et sa femme (à coiffe) vivent dans un petit village breton. Un jour, le pêcheur ne revient pas et leur chemins se séparent... Il tâche de survivre sur l'océan avec l'idée de rentrer; elle l'attend et finit par partir à sa recherche.... Une histoire sans parole parfaitement orchestrée et pleine de malice : une boîte de sardines, quelques clins d’œil historiques, une mouette salvatrice et le tour est joué !

L'homme au complet gris (Sloan Wilson)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 27 août 2015

« L’homme au complet gris » est un roman « vintage » fort intéressant et plaisant de 1955, adapté au cinéma en 1956 et, parait-il, source d'inspiration pour la série "Mad men". Sloan Wilson, l'auteur, nous plonge dans le Manhattan des années 50, dans la peau d’un homme encore jeune, Tom Rath, revenu de la guerre en Europe et en proie à une vraie crise morale. Comme de nombreux hommes de sa génération, Tom prend le train de banlieue qui le dépose à Manhattan chaque matin, espérant un avancement à la fin de l'année. Il laisse à la maison une épouse, Betsy, et trois jeunes enfants. Nous suivons la trajectoire mélancolique de cet homme en habit de flanelle, tiraillé entre son amour pour sa famille et son ambition sociale, la réalité peinant à correspondre à ses attentes... Un voyage dans le temps, un roman à redécouvrir.

Oeuvre non trouvée

note: 5Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 14 août 2015

Toni Morrison nous dit à propos de Beloved paru en 1988 et lauréat du Prix Pulitzer (source Télérama 2012) « écrire des romans, c'est faire apparaître les gens ordinaires qui ne sont pas dans les livres d'histoire (…) créer des personnages et, à travers eux, tenter de donner, non pas à voir, mais littéralement à sentir ce qu'ont éprouvé intimement les individus, ce qu'ils ont enduré, en des époques dont on a parfois oublié ou négligé la face sombre ». Elle nous dit « écrire pour apprendre, pour comprendre (…) pas pour se divertir, ou faire de l’art pour l’art. » Il s’agit d’ « enquêter sur une problématique et sur une époque ». « Par exemple, lorsqu’(elle a) écrit Beloved, (elle) voulait saisir en quoi le geste de cette esclave, qui préfère tuer sa petite fille plutôt que la voir à son tour asservie, avait trait à la liberté. » Beloved est un véritable chef d’œuvre littéraire à découvrir ou redécouvrir sur le sujet difficile de l’esclavage des noirs aux Etats-Unis.

Sans un cri (Siobhan Dowd)

note: 4Roman adolescent Anne - Bibliothécaire - 10 juillet 2015

Shell, 15 ans, vit dans le village de Coolbard en Irlande, dans des années 80 encore obscurantistes, entre messes et ragots. Lycéenne, elle élève ses petits frères Jimmy et Trix car leur père est alcoolique et violent et leur mère, décédée. Elle retrouve la foi grâce à un jeune curé, le Père Rose. Mais, tiraillée entre ses responsabilités et la fougue de l'adolescence, elle se retrouve enceinte du jeune Declan, parti pour les Etats-Unis... Un roman noir pour les ados et les adultes dont l'écriture réaliste sans misérabilisme permet de suivre l'histoire jusqu'au bout. On s'attache à l'héroïne portée par une profonde joie d'exister, on découvre aussi l'Irlande, ses paysages, son climat, la société rurale de cette époque. Très bien.

Temps glaciaires (Fred Vargas)

note: 5Roman policier Anne - Bibliothécaire - 22 juin 2015

« Temps glaciaires », encore un très bon cru de notre chère Fred Vargas, où l’on retrouve avec grand plaisir le Commissaire Adamsberg et sa tribu d’enquêteurs cabossés par la vie. Comme à chaque fois avec elle, on part à la rencontre de personnages très soigneusement portraiturés, qu’ils soient de premier ou de second plan : les modestes comme Céleste ou les tendres, comme Estalère, le rempart Retancourt qui protège des brumes et extirpe du danger, l’adjoint érudit fou d’histoire Danglard, le brillant Adamsberg plein de doutes pourtant… Tout un monde dans un commissariat, tellement humain qu’on s’y est progressivement attaché et qu’on est ravi de s’y replonger. A chaque fois, aussi, on découvre une période méconnue de l’histoire -ici la Terreur et l’Incorruptible Robespierre- et/ou une région lointaine, comme l’Islande et ses afturgangas. Le voyage est intense et dense, mais jamais assommant, allégé par la subtilité des méthodes hasardo-intuitives du commissaire. On s’abandonne donc avec délices, de petites idées à creuser en esquisses, de gratterons de pantalon en écheveau d’algues à démêler… Du polar à déguster sans modération.

Le livre de Perle (Timothée de Fombelle)

note: 4Roman adolescent Anne - Bibliothécaire - 27 mai 2015

Trois histoires s'entrecroisent pour mieux se rejoindre dans ce nouveau roman de Timothée de Fombelle. Celle d'Ilian, jeune prince banni d'un royaume de conte de fée et amoureux de l'une d'entre-elle; celle de Joshua Perle, débarqué sur terre en 1936 et recueilli par un couple de confiseurs dont le fils est décédé quelques années auparavant; celle d'un futur écrivain, le narrateur, adolescent bouleversé par un chagrin d'amour à 14 ans et qui fait la rencontre d'un homme étrange... L'auteur tisse ensemble, dans une construction originale, ces trois récits mystérieux pour progressivement esquisser ce qui sera "Le Livre de Perle", rédigé de nos jours par le narrateur désormais écrivain : un roman d'amour et d'aventure entre réalité historique et féérie, intrigant et fascinant à la fois.

Amours (Léonor de Récondo)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 11 mai 2015

Nous avions beaucoup aimé « Rêves oubliés », l’histoire d’une famille espagnole exilée en France durant la guerre civile puis la période franquiste, ou « Pietra viva », sur les tourments du grand Michel-Ange. Cette fois-ci, Léonor de Récondo nous entraine en 1908 dans un bourg de Touraine : Victoire, jeune femme de bonne famille, s’est mariée il y a cinq ans avec Anselme de Boisvaillant, notaire de son état. Mariage rapidement arrangé, mariage régulièrement et mécaniquement consommé mais resté stérile, elle va prendre sa vie en mains lorsque la petite bonne âgée de 17 ans, Céleste, tombe enceinte du maître de maison. Cet enfant sera celui du couple Boisvaillant tant espéré, et le secret de famille restera enfoui au plus profond des cœurs... Mais Victoire n’a pas l’instinct maternel et Céleste, malgré l’interdiction, décide de venir en aide au nouveau-né… permettant, au-delà de toute convention sociale, l’explosion d’un amour puissant et inattendu entre les deux femmes. S’il le récit des événements, tellement impensables, paraît parfois trop vite expédié, il y a aussi et comme toujours avec Léonor de Récondo, beaucoup de justesse, notamment dans la peinture sociale de l’époque et dans les sentiments des personnages.

Automne (Jan Henrik Nielsen)

note: 5Roman adolescent Anne - Bibliothécaire - 28 avril 2015

Nanna a douze ans, sa petite sœur Fride six. Elles vivent avec leur père enfermées dans le bunker souterrain d'une maison sur une petite île d’un pays qu’on imagine nordique. On ne sait pas grand-chose de la catastrophe qui a anéanti le monde mais la famille a quitté la métropole voisine alors que Fride était encore bébé, fuyant une terrible épidémie. La nourriture vient à manquer et le père, malade à son tour, envoie ses deux filles vers la grande ville pour trouver des médicaments. Commence alors un long périple à pied dans un paysage désolé. D'abord heureuses de découvrir la liberté et le grand air, Nanna et Fride comprennent, après la rencontre avec quelques survivants, les dangers de la situation. La menace de mort est partout, il faut survivre au jour le jour, mais les deux filles, pleines de vie et de curiosité vont prendre le temps de rencontrer Oiseau, un drôle de jeune garçon abandonné… Un beau récit, le factuel n’empêchant pas la mise en place, entre les lignes, d’une atmosphère particulière, lente, lancinante mais aussi envoûtante. A découvrir à partir de 13 ans.

Terre des oublis (Thu Huong Duong)

note: 5Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 18 mars 2015

L'histoire de ce roman paru en 2007 se déroule dans le ViêtNam de l'après-guerre. Alors qu’elle rentre chez elle, Miên, une jeune femme vietnamienne, se heurte à un attroupement : l’homme qu’elle avait épousé quatorze ans auparavant et qu’on croyait mort en héros est revenu. Entre-temps Miên s’est remariée avec un riche propriétaire terrien, Hoan, qu’elle aime et avec qui elle a un enfant, Hanh. Mais Bôn, le vétéran communiste, réclame sa femme et sous la pression de la communauté, Miên retourne vivre avec son premier mari... L’auteur, admirablement traduite, plonge dans le passé et dans les pensées intimes de ces trois personnages, victimes des principes moraux et politiques de la société, tout en évoquant avec une grande minutie la vie quotidienne de son pays, ses sons, ses odeurs, ses couleurs… Un livre qui fait voyager au rythme d'une écriture magnifique, poétique, simple et lumineuse. A lire ou à relire.

Louve (Fanny Ducassé)

note: 5Conte jeunesse Anne - Bibliothécaire - 6 février 2015

Louve est une belle jeune femme à la chevelure rousse. Elle vit dans la forêt profonde entourée de renardeaux dont elle s'occupe affectueusement. Mais Louve, trop sensible et intense, est victime d'une étrange malédiction qui enflamme sa chevelure lorsqu'elle se trouve sous l'emprise de ses émotions. La peur ne tarde donc pas à s'emparer d'elle lorsqu'elle fait la rencontre d'un homme-loup vêtu d'un beau costume trois pièces. Elle finit cependant par s'approcher... Un conte tout en fantaisie et poésie (Louve est une vraie femme, le loup a une tête d'animal mais un corps d'homme, les renards et lapins ont quant à eux conservé leurs caractéristiques animales). Les illustrations, sur fond noir et papier glacé, rehaussées de couleurs chaudes, complètent à merveille et avec une grande finesse, ce qui se joue dans le texte. Un album à partir de 6 ans.

L'une belle, l'autre pas (Christophe Honoré)

note: 5Album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 19 janvier 2015

Un jour, à table, toute la famille lui a avoué la vérité : ils sont un peu moches ses dessins... mais, ce n’est pas grave ! Et puis, elle n’a pas vraiment le sens des couleurs, elle est du genre brouillon, pas soignée... Pour tout dire, elle aurait mauvais goût... Mais qu'est-ce que le bon goût ? Et la beauté, y aurait-il une définition ? Et pourquoi faudrait-il que tout soit toujours beau ? L’une, la petite soeur, décrète la semaine du mauvais goût quand au bout de quelques jours, l’autre, la grande sœur, ne peut plus le supporter… Un album pour les plus grands qui nous questionne sur notre rapport à l’esthétique, au regard des autres, à la beauté, thèmes particulièrement bien servis par les illustrations toutes en découpes, surimpressions, accumulations de motifs colorés. A découvrir.

Coudre à la machine (Kate Haxell)

note: 4Documentaire adulte Anne - Bibliothécaire - 6 janvier 2015

Surfant sur la tendance du « home maid », voici un guide complet et pratique pour celles et ceux qui veulent se lancer dans la couture à la machine et se familiariser avec les notions indispensables de couture. On y trouve : des conseils pour choisir sa première machine et pour apprendre à s'en servir, les techniques de base de la couture : les différents points, la coupe, le bâti, les coutures (droite, simple, ourlée...etc.), la pose de fermetures, etc. Bref, juste ce qu'il faut savoir pour mener à bien ses premiers projets : vêtements, accessoires, articles de décoration... avec des explications claires illustrées, pas à pas, par des photographies. A vos aiguilles !

Angel, l'Indien blanc (François Place)

note: 5Roman jeunesse Anne - Bibliothécaire - 22 décembre 2014

« Angel, l’indien blanc » est un roman pour la jeunesse à partir de 12 ans dont l’histoire se déroule au XVIIIème siècle. François Place y met en scène Angel, un jeune métis franco-indien qui, après avoir fui les conditions de vie d’un misérable esclave à Buenos-Aires, découvre à bord du Trois Mâts Neptune, les Terres Australes, aussi fabuleuses et inquiétantes que fascinantes. D’étendues glacées, en roches escarpées plongeant dans l’océan, nous découvrons un pays fantôme perdu dans la brume avec sa nuit polaire interminable, ses oiseaux complices du vent, ses animaux marins maîtres des abysses, « les gens de l’eau »… Le navire compte à son bord plusieurs savants de haut rang, mais que peuvent-ils face au mystère du peuple des deux voix « Les Woanoas » et du fil invisible qui les relie à l'univers ? Merveilleux conteur et poète, mais aussi explorateur des contrées lointaines et sauvages, François Place enflamme l'imagination de ses lecteurs, quel que soit leur âge. Coup de cœur pour ce récit envoûtant dès la première page !

Le restaurant de l'amour retrouvé (Ito Ogawa)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 10 décembre 2014

Rinco, 25 ans, perd sa voix à la suite d'une brutale rupture amoureuse et se voit contrainte de revenir vivre auprès de sa mère avec qui elle entretient depuis toujours des relations peu chaleureuses. Là, elle va mettre à profit les talents de cuisinière hérités de sa grand-mère en préparant pour les convives de son nouveau restaurant, baptisé "L'Escargot", des mets uniques qui se dégustent avec lenteur et réveillent les émotions enfouies. Une lecture agréable et fluide pour ce roman tout en douceur et en délicatesse, très "japonais", comme son auteure. Les passages qui concernent la préparation des plats sont notamment savoureux car ils élèvent l'art culinaire au rang de pratique spirituelle. A découvrir.

L'enfant des marges (Franck Pavloff)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Ioan, un homme solitaire, vit isolé dans les Cévennes et passe son temps à restaurer les murets de sa propriété. A la suite d’un sms de sa belle fille, inquiète pour son fils Valentin, adolescent en fugue, Ioan part pour Barcelone où il a une adresse… Il y fait la rencontre de personnes qui le font réfléchir sur sa quête et découvre finalement l’histoire de son propre père qu’il a peu ou pas connu. Parallèlement, c’est au le deuil de son fils disparu en mer qu’il travaille ; ce fils qui est le père de Valentin, petit fils qu’il va maintenant s’evertuer à retrouver… Très bel ouvrage avec de belles descriptions de Barcelone, de sa vie grouillante de jeunes révoltés à la recherche d’une vie meilleure. Ce livre n’est pas fait de rebondissements. Il est doux et tranquille, agréable, et l’on a envie d’avancer dans la lecture pour en découvrir plus sur cet homme et sur sa quête. Très bien.

Le cercle des femmes (Brocas, Sophie)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Roman nostalgique plein de fraîcheur. Réunies à la campagne suite à la mort de leur aïeule et amie, quatre générations de femmes partagent leur deuil. Lia, la petite fille, âgée de 20 ans, découvre par hasard un secret de famille en rangeant les armoires : la disparition de son arrière-grand-père apparaît bien différente de ce qu’elle en savait depuis toujours, selon les versions officielles… Ce secret a eu une influence sur les relations de chaque génération de femmes avec les hommes. Une belle écriture et des personnages attachants pour cette réflexion sur les transmissions.

Le violoniste (Mechtild Borrmann)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Il s’agit d’un roman noir autour d’une énigme : la disparition d’un violon stradivarius en 1948 à Moscou sous l’ère stalinienne. Deux, voire trois histoires sont relatées en parallèle qui nous attachent rapidement aux personnages. Celle du célèbre Ilja Grenko, violoniste virtuose, qui en 1948, à la sortie de la salle de concert sous un tonnerre d’applaudissements est arrêté par le KGB avec son violon à la main et se retrouve rapidement au goulag pour 20 ans. Celle de sa femme Galina, également déportée, qui tente de survivre avec ses deux enfants en bas âge dans des conditions effroyables. Celle de Sacha, qui deux générations plus tard, se met en quête du violon disparu de son grand-père et découvre la sombre histoire de sa famille détruite par la brutalité et l’inhumanité du régime totalitaire en place… Un roman prenant par son contenu historique et par le suspense qu’il distille au long des pérégrinations de Sacha. Celui-ci montre notamment une grande persévérance à percer les secrets d'un passé lourd, entaché de mensonges, de non-dits, de violence et d'absurdité et, également, un désir profond de tenir dans ses mains le Stradivarius, le précieux instrument lié à sa famille depuis des générations.

La femme qui dit non (Gilles Martin-Chauffier)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Une jeune anglaise de 18 ans, Marge, débarque sur l’île aux moines en 1938 avec son père pour réparer les avaries de son voilier. Elle fait rapidement la connaissance des deux hommes de sa vie : Blaise et Matthias son meilleur ami. Elle épouse le premier mais aime aussi le second dont elle aura un enfant illégitime. Ce secret de famille aura des conséquences dramatiques longtemps après. On croise de Gaulle, Mitterrand, la résistance bretonne mais aussi la collaboration des autonomistes bretons avec les nazis. Marge est joueuse, délurée, sans tabous, sans complexe, toujours combative. Un roman très vivant et instructif.

Les réputations (Juan Gabriel Vasquez)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Javier Mallarino, caricaturiste journalistique colombien d'une soixantaine d'années s'apprête à recevoir l'ultime consécration lors d'un grand hommage rendu par son pays pour l'ensemble de son travail. Ses caricatures politiques l'ont en effet élevé au rang d'autorité morale, lui octroyant un pouvoir énorme, la publication de ses dessins pouvant à eux seuls abroger une loi, déstabiliser ou renverser un responsable politique. C'est un pouvoir qu'il a désiré, entretenu et exploité mais qui maintenant, à la fin de sa carrière, le terrifie. Cela ne va pas aller en s'améliorant car, lors de cette cérémonie, la rencontre d'une jeune femme va faire ressurgir en lui le souvenir d'un événement qui s'est produit il y a presque trente ans, l'obligeant à réfléchir sur sa carrière, la portée de ses dessins et la responsabilité de ses actes. Un roman court et agréable à lire, bien écrit. Avec sobriété et efficacité, il dépeint le pouvoir des médias et ses failles. L'information est construite par les hommes qui, par leur subjectivité, leur interprétation, peuvent faire ou défaire des réputations et donc des vies.

L'empreinte massaï (Richard Crompton)

note: 4Romans policiers Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Un policier Massaï, Mollet, cherche l’auteur du meurtre d’une jeune prostituée massaï à Nairobi. Il travaille avec son instinct de guerrier et rien ne le détourne de sa quête de vérité. Toute l’enquête se situe avant et pendant des élections présidentielles truquées et des soulèvements de la population, avec notamment des massacres entre les ethnies locales. Un roman policier passionnant.

Entre frères de sang (Ernst Haffner)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Années 30, au lendemain de la Première Guerre Mondiale, l'Allemagne est extrêmement affaiblie. Sa situation économique et sociale est catastrophique. De nombreux jeunes orphelins ayant fui l'assistance publique et les mauvais traitements se retrouvent livrés à eux-mêmes dans les rues des grandes villes. Le seul moyen de survivre pour eux est de constituer des bandes, sortes de gangs, tels les "Frères de sang" installés dans les rues de Berlin. Entre cache-cache avec la police, chapardages divers et débrouilles en tout genre, le lecteur suit le quotidien de ces adolescents confrontés à une existence de misère sans perspective d'avenir. C'est un récit quasi documentaire, le narrateur prenant de la distance avec ses personnages dans une posture d'observation. Cette manière de traiter le récit ne permet pas vraiment de s'attacher aux personnages principaux mais cela demeure un témoignage très intéressant, complet et instructif sur la situation de cette jeunesse allemande entre les deux guerres.

Charlotte (David Foenkinos)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une œuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : "C'est toute ma vie." Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche. Source Babelio.
Très bien grâce à la découverte d’une artiste et à une écriture agréable.

Jacob, Jacob (Valérie Zenatti)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Jacob, jeune juif de Constantine, issu d’une famille modeste, part à la guerre en France en 1944. Les siens n’ont pas de nouvelles… On fait la connaissance de la famille avant son départ avec le père violent, les femmes soumises. On suit Jacob à la guerre avec toute son horreur et l’on retrouve la famille qui sera expulsée après la guerre d’Algérie. L’auteur fait revivre la mémoire de son oncle. Un très beau roman, vivant, coloré.

Le dernier gardien d'Ellis Island (Gaëlle Josse)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Ellis Island a été de 1892 à 1954, le point de passage obligatoire de tous les immigrants venus d’Europe désireux d’entrer sur le territoire américain. « Une île de peurs, de larmes et d’espoirs ». Quelques jours avant sa fermeture, son directeur, John Mitchell, écrit ses souvenirs. En remontant le fil de son existence, il se délivre d’un certain nombre de drames, d’événements difficiles qui l’ont lié à certains de ces immigrants (une jeune sarde dont il tomba éperdument amoureux, un anarchiste italien, un écrivain hongrois…). C’est une âme en proie à ses démons qui se livre car ce fonctionnaire zélé a failli, transgressé le règlement et les lois de l’humanité. Une écriture juste et acérée qui nous plonge au fond des méandres de cette âme prisonnière de sa solitude et de l’Île.

Les mots qu'on ne me dit pas (Véronique Poulain)

note: 4Récit Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Née de parents sourds muets, Véronique Poulain raconte sa vie d’enfant dans un monde silencieux d’où elle s’évade souvent, à l’étage au-dessus, chez ses grands-parents avec qui elle peut avoir de vrais échanges et avec qui elle partage de bons moments. Elle fait également le récit de sa vie d’ado, avec de nombreux moments drôles car elle profite du handicap de ses parents pour faire des blagues en détournant la langue des signes. Elle raconte aussi ses pensées, ses sentiments et émotions vis-à-vis de ses parents, sa colère mais aussi son admiration et son amour… Un récit très intéressant.

Pas pleurer (Lydie Salvayre)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 5 décembre 2014

Deux voix entrelacées, pour ce roman de Lydie Salvayre, celle de sa mère « Montse » et celle de Georges Bernanos à qui elle rend hommage. Jeune catalane de 15 ans, Montse a vécu ce court moment où les anarchistes prirent le pouvoir en Espagne en août 1936. Quant à Bernanos, l’auteur des « Grands cimetières sous la lune », il est témoin de cette période tragique qui a dénoncé les répressions franquistes. Pas pleurer. Montse n’a jamais pleuré et elle l’interdit à sa fille. Arrivée seule en France à l’adolescence, elle raconte, soixante-quinze ans plus tard, alors qu’elle avait tout gommé de sa mémoire, ces trois mois d’euphorie qui l’ont marquée à jamais. Elle nous donne à entendre un français de guingois, une langue baroque truffée d’hispanismes et de mots inventés, entre violence et légèreté, brutalité et finesse. Un délice de lecture.

Portrait d'après blessure (Hélène Gestern)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 24 novembre 2014

Paris, de nos jours. Olivier et Héloïse travaillent ensemble dans le milieu du journalisme. Un midi alors qu’ils se rendent déjeuner en métro, une violente explosion survient dans leur wagon. Ils en ressortent fortement amochés alors qu’un paparazzi présent sur les lieux les immortalise dans une position particulièrement gênante (Héloïse gît à moitié nue, désarticulée et couverte de sang dans les bras d’Olivier qui vient, dans un suprême effort, de l’évacuer de la bouche du métro). A la reconstruction des corps va succéder celle des âmes mises à mal par l’utilisation écœurante de cette image qui va tourner en boucle dans les médias et les réseaux sociaux. Cette dernière ne sera pas sans effet, non plus, sur les relations des deux personnages avec leur conjoint, leurs collègues et amis, ni sur leur propre histoire brutalement stoppée… Un très bon roman avec un double-intérêt : il raconte tout en finesse, à travers les récits alternés d’Olivier et d’Héloïse et aussi grâce à une langue précise, l’histoire de deux êtres fragilisés aux prises avec le pouvoir des images ; il analyse et réfléchit sur la place de l’image dans notre société, sur les frontières entre vie privée et vie publique, sur notre rapport personnel à l'image dans ce contexte du toujours plus de sensationnel, désormais démultiplié par Internet, sur la transformation de notre rapport à l’autre. Un très bon roman !

Le roi disait que j'étais diable (Clara Dupont-Monod)

note: 4Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 13 novembre 2014

« Le roi disait que j’étais diable » est le sixième livre de Clara Dupond-Monod. Elle y réinvente à partir des faits historiques un roman des premières années d'Aliénor d’Aquitaine, mariée à 13 ans avec Louis VII. Elle y décrit, à travers leurs deux voix alternées, sur quinze années, l’amour impossible entre ces deux personnages : Aliénor, à la fois frivole, ambitieuse et libre, très vivante, violente mais aussi fragile -visitée par ses « ombres »-, et Louis, assez austère, beaucoup plus modéré dans ses aspirations, très pieux et que l’amour éperdu mais non réciproque pour sa femme va dévorer au point de le transformer en guerrier impitoyable. Il commettra des erreurs irréparables comme l’incendie de l’Eglise de Vitry où périront de nombreux innocents. Leur histoire se terminera par une séparation et par le remariage d’Aliénor avec Henri Plantagenêt, futur Henri II d'Angleterre. L’écriture rythmée et tendue avec des phrases plutôt courtes mais très évocatrices, nous entraîne avec une certaine générosité dans le chaos moyenâgeux. Progressivement, on s’attache à nos deux protagonistes, touchants et humains malgré leurs erreurs.

Et n'oublie pas d'être heureux (Christophe André)

note: 4Documentaire adulte Anne - Bibliothécaire - 6 octobre 2014

Ce livre très personnel de Christophe André se picore au gré des lettres de l'alphabet et des notions de psychologie positive proposées. Il permet, petit à petit, grâce à de nombreux conseils et exercices d'aborder la vie différemment, c'est à dire du bon côté !
"Contrairement à ce que pensent parfois mes lecteurs, je ne suis pas, au départ, très doué pour le bonheur. C’est bien pour ça que le sujet m’intéresse ! Je ne suis pas doué, donc, mais j’ai bien progressé : depuis des années, je fais des efforts, et mon cerveau est toujours en éveil pour observer la manière dont les humains se rendent heureux ou malheureux, bien au-delà de ce qui arrive dans leur vie. Ce sont ces efforts, les miens et ceux des autres, joyeux ou douloureux mais toujours fructueux, que j’ai voulu raconter dans mon dernier livre, et je vous livre ici quelques-unes des expériences et convictions qui m’ont durablement marqué et aidé." Christophe André.

Oeuvre non trouvée

note: 5Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 22 septembre 2014

Indispensable de revenir sur ce roman enchanteur, certainement l’un des meilleurs de toute la bibliographie d’Haruki Murakami… Un jeune garçon de quinze ans, Kafka Tamura, s’enfuit de sa maison de Tokyo pour échapper à une terrible prophétie œdipienne prononcée par son père contre lui. Il rejoint bientôt la petite île de Shikoku, au sud du Japon, et après une nuit de panique où il se réveille au milieu d’un bois, couvert d’un sang étranger, il trouve refuge dans une bibliothèque dirigée par une ex-star de la chanson et son assistant, Oshima, qui le prend sous sa protection… Parallèlement, dans un quartier de Tokyo, poussé par une force obscure, Nakata, un vieil homme simple d’esprit et amnésique décide de prendre la route à la recherche d’un chat égaré… Dès lors, leurs itinéraires convergent aussi mystérieusement que dangereusement, vers l’accomplissement de leur destin… Tragédie grecque moderne version japonaise et roman initiatique, Kafka sur le rivage mêle dans un vrai bain de jouvence littéraire, culture populaire et érudition, réalisme et fantastique, étrangeté et poésie. A découvrir absolument si ce n’est encore fait !

Sous l'armure (Catherine Anne)

note: 4Théâtre pour la jeunesse Anne - Bibliothécaire - 9 septembre 2014

Si le théâtre n'est pas un genre vers lequel on se tourne spontanément lorsqu'on cherche un livre pour les jeunes d'aujourd'hui, il est des pièces et des auteurs qui font changer d'avis comme cette nouvelle pièce de Catherine Anne, auteure, comédienne et metteure en scène chevronnée. "Sous l'armure" nous conte l'histoire d'une sœur, fille de roi, et de son demi-frère adoptif, à l'adolescence, âge de tous les possibles. Alors qu'une guerre s'annonce contre le royaume et que son père vient de lui annoncer son entrée au couvent, Christine bout de prendre les armes et d'en découdre, préférant mourir en combattant plutôt qu'en portant le voile. Thibaut, quant à lui, est très sensible et déteste autant la guerre que la violence. Il lui est impossible de tuer ou même de blesser quelqu'un. C'est à ce moment que Christine forme l'idée d'échanger leur rôle. Elle chaussera donc l'armure, pendant que Thibaut enfilera sa robe de jeune fille... Un joli conte sur l'identité homme/femme au temps médiéval, à découvrir et à jouer, à partir de 9 ans.

Les sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur (Edgar Morin)

note: 5Documentaire adulte Anne - Bibliothécaire - 25 août 2014

Un documentaire à lire ou à relire (il date de 2000 !) tant il ouvre de perspectives intéressantes pour l'éducation d'aujourd'hui et de demain. Edgar Morin livre en effet ici, dans un langage accessible, une réflexion stimulante sur ce que devrait être un enseignement adapté à la complexité du monde. Approche transdisciplinaire, enseignement de "la condition humaine et de l'identité terrienne", explication des modes de production des savoirs, développement de "la connaissance de la connaissance", mise en avant des incertitudes, "des erreurs et des illusions" inhérentes à la recherche scientifique... Cette vision synthétique des savoirs qui marie les apports des sciences de la nature et des sciences humaines se révèle très convaincante. Près de 15 ans après sa parution, on se demande d'ailleurs pourquoi elle semble si peu mise en œuvre concrètement dans les programmes scolaires et universitaires, dans les manières de penser, de travailler, de voir le monde.

A moi seul bien des personnages (John Irving)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 12 août 2014

Avec « A moi seul bien des personnages », John Irving traite avec un brio retrouvé et beaucoup d’humour, arraché à la souffrance, les thèmes du désir, de l’identité sexuelle et du secret. Billy Abbott, le narrateur bisexuel, personnage principal du roman, raconte ses aventures tragi-comiques dans l’Amérique de la deuxième moitié du 20ème siècle. On y fait la rencontre de personnages de théâtre hauts en couleurs –joués par la famille, les ami(e)s et amant(e)s de Billy-, auxquels il rend hommage. On y comprend les difficultés et la solitude des hommes et des femmes à la sexualité « suspecte » dans cette période qui part des années 50 corsetées, en passant par la guerre du Viet-Nam, jusqu’aux ravages de l’épidémie du sida dans un silence assourdissant des gouvernants… A lire !

Tous philosophes (Pierre-Olivier Bonfillon)

note: 4Documentaire adulte Anne - Bibliothécaire - 23 juin 2014

Comment et pourquoi sommes-nous ici ? Quel est ce monde ? Comment savons-nous ce que nous savons ? Qu'est-ce que la vérité ? Comment pouvons-nous vivre heureux ? De tout temps les hommes se sont posé des questions et de nombreux penseurs ont proposé des solutions qui ont peu à peu contribué à forger notre conception du monde. « Tous philosophe ! » est un livre accessible sur la philosophie et ses différents courants de l’Antiquité à nos jours. Ecrit clairement, il propose des argumentations pas à pas destinées à présenter les raisonnements, des citations célèbres, et des illustrations à la fois explicatives et amusantes. Une matière à penser pour toutes et tous !

Le passage du diable (Anne Fine)

note: 5Roman adolescents Anne - Bibliothécaire - 10 juin 2014

On entre dans ce roman comme dans une demeure un peu étrange et sinistre… En apparence tout est calme mais on ressent une sorte de malaise… Pourquoi Daniel Cunningham, le jeune narrateur de l’histoire, vit-il depuis son plus jeune âge reclus avec pour seule compagnie les livres, ainsi qu’une intrigante maison de poupée, prétexte à imaginer une vie plus réelle ? Pourquoi sa mère ne cesse-t-elle de lui répéter qu’il est atteint d’une maladie grave depuis sa plus tendre enfance ? Ce n’est qu’à la faveur d’un coup monté par des voisins que Daniel va pouvoir échapper à l’emprise de sa mère, et découvrir de quoi elle voulait le protéger… Anne fine joue particulièrement bien avec les codes du roman gothique, dans l’utilisation de la langue et dans la création des ambiances, ménageant à la fois suspense et fantastique pour une lecture aussi captivante et haletante qu’un Stephen King. Un coup de cœur !

Quatre soeurs - BD n° 1
Enid (Cati Baur)

note: 5BD jeunesse Anne - Bibliothécaire - 23 mai 2014

Orphelines depuis peu, les cinq sœurs Verdelaine vivent à la Vill'Hervé, une grande maison en bord de mer. Le loyer est pris en charge par leur Tante avec laquelle il est souhaitable d’entretenir de bonnes relations… Toutes sont marquées par le décès récent des parents (toutes voient le spectre de leurs parents sans en parler aux autres) et personne ne croit Enid, la plus jeune des cinq sœurs, quand elle dit qu'elle a entendu un fantôme hurler dans le parc. Ni la serviable Geneviève, ni Hortense l’intellectuelle, ni Bettina, la coquette... Pas même Charlie, l'aînée qui s'occupe de toute la petite tribu. Co-scénarisée par l’auteure, Malika Ferdjoukh, et Cati Baur, l’adaptation du premier tome en bande dessinée, reste très fidèle à l’œuvre originale : une chronique familiale douce-amère, toute de tendresse et de délicatesse, dans laquelle la complicité évidente qui lie la fratrie donne lieu à de nombreux moments amusants. Un gros coup de cœur !

Le temps des mitaines n° 1 (Loïc Clément)

note: 4BD jeunesse Anne - Bibliothécaire - 23 mai 2014

Dans un monde imaginaire, Le Temps des Mitaines propose les aventures d’une bande de camarades d’école, dotés, chacun, d’un pouvoir particulier qui se déclenche à l’adolescence. Arthur vient d’emménager dans le village des Mitaines. Dès son premier jour dans la nouvelle école, il apprend qu’un élève a mystérieusement disparu. Sa curiosité est piquée, et avec l’aide de ses nouveaux amis, il se met en tête de trouver le coupable ! L’album aux jolies couleurs « aquarelle » mêle à la fois les premiers émois adolescents, le suspense d’une enquête et le fantastique dans un récit bien construit, aux allures de roman graphique.

Kiki et Aliène n° 1
Touristes venus d'ailleurs (Paul Martin)

note: 3BD jeunesse Anne - Bibliothécaire - 23 mai 2014

Kiki est petit et vert. Aliène est grand, noir et un peu inquiétant. Ce sont deux extraterrestres pacifiques en visite sur la Terre. Ils font un peu de tourisme et malgré leur bonne volonté, provoquent de belles catastrophes… A partir de 7 ans.

Les Campbell n° 1
Inferno (José Luis Munuera)

note: 4BD jeunesse Anne - Bibliothécaire - 23 mai 2014

Après quelques années de « mise au vert », Campbell revient aux affaires et fait de Carapepino, pirate véreux, sa première victime. L'heure de la revanche a sonné… Car la Famille Campbell se compose du père et de ses deux filles, Icata et Geneva, mais surtout de la mère, dont on apprend qu’elle fut assassinée par l'ignoble Inferno, terrible marin qui donne son titre à ce premier tome. Une histoire de pirate, somme toute classique avec son lot de vengeances, trahisons, coups bas mais relevée par le dynamisme des dessins et des couleurs, ainsi que par la caractérisation des personnages, assez attachants. Elle devrait séduire tous les publics.

En scène ! (Raina Telgemeier)

note: 3BD jeunesse Anne - Bibliothécaire - 23 mai 2014

Callie, jeune lycéenne passionnée de théâtre, et amoureuse éconduite de Greg, se jette à corps perdu dans la pièce qu’elle monte avec ses camarades en tant que chef décoratrice. Elle fait bientôt la rencontre des jumeaux Justin et Jesse. Ils apportent un souffle nouveau qui dissipe rapidement sa tristesse… Après Souriez !, Raina Telgemeier revient avec une sorte de comédie dans laquelle un groupe d’adolescents en proie aux premiers émois amoureux tente de trouver sa voie. Une occasion pour l’auteure d’aborder, à travers la quête identitaire de certains des personnages, le sujet délicat des préférences sexuelles et de l’acceptation des différences. Les couleurs vives et la facture assez classique du récit en font un album très agréable à partir de 13 ans.

Wake up America n° 1 (John Lewis)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 23 mai 2014

John Lewis est un survivant, un témoin et un acteur majeur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux USA. Né en Alabama, il a très vite réalisé la situation dans laquelle les « non-Blancs » vivaient et s’est retrouvé aux côtés de Martin Luther King dans la lutte pour les droits civiques. Cinquante ans après les faits, il siège aujourd’hui au Congrès. Wake up America retrace son histoire de 1940 à 1960, entre souvenirs personnels et événements historiques. Un ouvrage de bonne facture très instructif sur tout un pan de l’histoire américaine.

Mauvais genre (Chloé Cruchaudet)

note: 5BD adulte Anne - Bibliothécaire - 23 mai 2014

Paul et Louise s'aiment et se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut échapper à l'enfer des tranchées, se mutile puis devient déserteur. Il retrouve Louise à Paris, mais il est condamné à rester caché dans un hôtel miteux sous peine, s’il est repris, d’être fusillé. Traumatisé par ce qu’il a vécu, il ne supporte plus l’enfermement et imagine une solution radicale : se travestir, en devenant… Suzanne. L’auteure s’appuie sur l’histoire d’un couple qui fit l’objet d’un fait divers dans le Paris des Années folles : un déserteur devenu travesti par nécessité et qui s’est pris au jeu au point d’en faire son gagne-pain, tout en explorant les possibilités offertes par son ambivalence. Une histoire habilement retracée et captivante de bout en bout, une belle exploration des sentiments d’amour complexes des deux protagonistes. A lire !

Docteur Radar n° 1
Tueur de savants (Noël Simsolo)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Dans le rôle du méchant machiavélique, le Docteur Radar. Dans le rôle de l’enquêteur déterminé et perspicace, le gentleman-détective Ferdinand Straub. Entre eux, une lutte acharnée pour empêcher la mort de savants qui tous travaillent sur la conquête spatiale. Et dans leur sillage, des morts et des secrets en pagaille qui réjouiront les amateurs du genre… On se croirait dans Fantomas -on a affaire à un très méchant- avec une mention spéciale sur le traitement graphique, tout en mouvement, et la couleur faisant la part belle au aplat d’ambiance. A découvrir…

Le muret (Céline Fraipont)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Rosie a treize ans. Tous va bien jusqu’au jour où sa mère décide de partir à l’étranger avec un parfait inconnu. Son père, lui, travaille beaucoup et est souvent absent. Rosie, esseulée, s'en sort comme elle peut et tente de faire face avec le soutien de Nath, sa meilleure amie. Mais bien vite, sa présence de plus en plus pointillée ne suffit plus. Des dangers guettent la jeune fille : expériences limite et rencontres amoureuses éventuellement nocives… Un portait d’adolescence sensible, intelligent et touchant aux accents universels.

L'astragale (Anne-Caroline Pandolfo)

note: 5BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

L’Astragale est au départ un roman français d’Albertine Sarrazin publié en 1965. Il raconte l’histoire d’Anne, dix-neuf ans. 1950 environ, elle s'évade de prison afin de rejoindre une amie récemment libérée. Elle se fracture un os de la cheville, l'astragale, en voulant sauter par-dessus le mur. Julien, un jeune et beau truand, la recueille et la soigne… Ils ne tardent pas à ressentir l’un pour l’autre une véritable passion, mais bientôt Julien la néglige. A l'arrestation de celui-ci, Anne se livre à la prostitution et au vol, mettant de l'argent de côté pour vivre un jour heureuse avec lui…. Le roman, qui raconte entre les lignes la vie d’Albertine, dont Anne est le double, se révèle un mélange subtil de poésie et de noire réalité, entre argot gouailleur et grands sentiments, avec un certain goût de « nouvelle vague » pour des héros tragiques très « Bonnie and Clyde ». L’album nous emmène dans le tourbillon de la vie d’Anne dont le cadre est une société sur le point d’imploser… avec en point de mire, son regard en noir et blanc qui habite et illumine chaque case. Un véritable coup de cœur !

Le guide du mauvais père n° 1 (Guy Delisle)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Un savoureux petit livre (ou deux) qui se lit comme une friandise sur les affres du rôle de père : « oublier le passage de la petite souris, traumatiser sa fille avec une terrifiante histoire d’arbre qui pousse dans l’estomac, dénicher des conseils peu avisés pour encourager fiston à taper plus fort sur le punching bag… » et bien d’autres conseils encore nés des qualités d’observation et d’humour de l’auteur.

Le silence de Lounès (Baru)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Giani et Nouredine sont amis d’enfance et travaillent ensemble au chantier naval de St-Nazaire depuis de nombreuses années. L'un est d'origine italienne, l'autre kabyle, de la « deuxième génération». Giani est plutôt bonne pâte et suit à la lettre les consignes du syndicat. À l'opposé, Nouredine est coléreux et individualiste. Construit autour de nombreux retours en arrière finement imbriqués, le récit mêle le passé -la jeunesse des deux héros, les années de combat du père de Nouredine, Lounès, dans le maquis algérien- au présent -grèves et luttes pour préserver les emplois. Le lecteur comprend progressivement les raisons de la colère finalement tragique de Nouredine... Servis par un remarquable travail sur les personnages, leurs émotions notamment, grâce à la précision du trait et à l'utilisation de l'aquarelle pour la mise en couleurs, Le silence de Lounès est un vrai coup de cœur.

Moby Dick - Chabouté n° 1
Moby Dick (Christophe Chabouté)

note: 5BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Avec cette fidèle adaptation du roman d’Herman Melville, Chabouté met une nouvelle fois sa vision personnelle, son sens de la mise en scène et du cadrage, sa maîtrise du noir et blanc, au service d’un classique de la littérature américaine (après « Construire un feu » de Jack London il y a quelques années). L’histoire est celle de Moby Dick, un gigantesque cachalot blanc, qui, ayant emporté la jambe du Capitaine Achab lors d’une chasse, est devenu depuis lors son obsession. Ainsi, Ismaël cherche un embarquement et pose le pied sur le Pequod, un baleinier qui semble comme les autres au premier abord. Il découvrira que ce navire ne prend pas la mer uniquement pour emplir ses cales, mais qu’il est guidé par la folie de son capitaine… Les ambiances mystérieuses développées par Chabouté, son sens du découpage, s’adaptent particulièrement à l’univers de Melville. Une magistrale adaptation.

Un petit goût de noisette (Vanyda)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

A travers les histoires croisées de 12 personnages, chacun délicatement paré d'une légère mise en couleur qui lui est propre, Vanyda (L’immeuble d’en face, L’année du dragon, Celle que…) explore toute en subtilité le sentiment amoureux, les instants de bonheur qui parfois s’échappent, les moments de tristesse, les occasions manquées, les regards qui se cherchent ou s’attardent, les émotions qui s’expriment ou pas… L’auteure fait preuve d’une grande justesse de ton se contentant d’exprimer les élans du cœur, les pulsions, les peurs, les douleurs et les joies par des dialogues concis et un dessin noir et blanc aérien. Un bel album à savourer.

La princesse des glaces (Léonie Bischoff)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide… La première adaptation en bande dessinée du premier opus de la série polar à succès de Camilla Lackberg (6 tomes) est une bonne surprise aux agréables dessins colorés. Une transposition inspirée.

Mon ami Dahmer (Derf Backderf)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Le dessinateur américain Derf Backderf, ayant été dans sa jeunesse au lycée avec Jeffrey Dahmer, dit "le cannibale du Milwaukee", auteur de meurtres atroces comportant des viols, des démembrements, de la nécrophilie et du cannibalisme, enquête sur ce camarade de classe au destin terrifiant. « Mon Ami Dahmer » est donc l’histoire de la jeunesse de ce tueur, à travers les yeux de l’un de ses camarades de classe. Précis et très documenté, le récit de Derf Backderf (journaliste de formation) décrit la personnalité décalée de Dahmer qui amuse les autres ados de cette banlieue déshumanisée typique de l’Amérique des années 1970. Dahmer enfant, délaissé par ses parents, vit dans un monde à part. Il est submergé par des pulsions morbides, fasciné par les animaux morts et mortifié par son attirance pour les hommes. Personnage fascinant, voire attachant car presque victime de son environnement, Dahmer vit une implacable descente aux enfers vers une folie irréversible. Un très bon album. Personnes sensibles d’abstenir.

Moderne Olympia (Catherine Meurisse)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Futuropolis inaugure avec Catherine Meurisse et « Moderne Olympia » une nouvelle collection initiée avec le Musée d’Orsay. L’auteure y met en scène avec beaucoup d’humour et de brio la peinture, le cinéma et la danse à travers l’histoire d’Olympia, l’héroïne de Manet qui fit scandale dans le plus simple appareil et ouvrit la voie de la modernité picturale aux impressionnistes. Le Musée d’Orsay devient sous son crayon un vaste studio de cinéma au sein duquel s’affrontent le clan des acteurs Refusés et celui des Officiels. Olympia, éternelle figurante, rêve de vivre le grand frisson en jouant les grands rôles romantiques qu’affectionne Vénus, la star et rivale, toujours affublée de ses trois Cupidons… West Side Story ou encore Singing In The Rain se mêlent aux œuvres de Manet, Toulouse Lautrec, Monet, Degas, Courbet… Un très réjouissant bouillon de culture !

Come prima (Alfred)

note: 5BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Début des années 60. A la suite de la mort de leur père, deux frères, Fabio et Giovanni se retrouvent dans le sud de la France, après des années de séparation, pour rapporter les cendres du défunt dans leur Italie natale. Le road-movie, dans la Fiat 500 du cadet, est émaillé de disputes, de rencontres et de silences car les deux frères n’ont pas choisi la même route… L’un a suivi les traces de son père, ouvrier syndicaliste, pendant que l’autre, coupait toute relation, en choisissant d’intégrer les chemises brunes… L’histoire se recompose par touches légères autour de la figure du père. Deux superbes dessins permettent d’apprivoiser les deux temps du récit : le présent de ce voyage tumultueux, le passé ensoleillé de l’enfance… Un vrai coup de cœur !

Le Chevalier d'Eon n° 1
Lia (Agnès Maupré)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 19 mai 2014

Aventurier, diplomate occulte, ou espion androgyne ? Homme ou femme ? Le personnage du Chevalier d’Eon et son histoire suscitent aujourd’hui encore de nombreuses interrogations et intriguent même sous la forme de bandes dessinées. Sous des dehors de bonbon acidulé – voir les planches aux couleurs chatoyantes- le scénario d’Agnès Maupré s’immisce de manière plaisante dans les coulisses de la diplomatie personnelle de Louis XV. A travers un récit rythmé, et bien documenté, l’auteure nous démontre que le Chevalier d’Eon était bien un garçon ! A découvrir.

Les ignorants (Etienne Davodeau)

note: 4BD adulte Anne - Bibliothécaire - 5 mai 2014

Davodeau est décidément le maître des expériences de proximité. Il a choisi son voisin Richard Leroy, viticulteur bio adepte de la biodynamie en Anjou, pour s'initier sur toute une année au monde de la vigne et du vin, en échange de quoi, il lui fait découvrir son monde à lui, celui de la bande dessinée, des auteurs et des festivals. C'est à un agréable voyage en terre inconnue qu'il nous convie au long de cette "initiation croisée" où le plaisir d'apprendre et la curiosité des deux protagonistes se donnent en partage... Une belle réussite !

Oeuvre non trouvée

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 14 avril 2014

Cette année le "Goncourt" est un vrai plaisir de lecture ! Pierre Lemaître, auteur expérimenté de romans policiers, propose un grand roman sur l'immédiat après-guerre 1914-1918. Deux rescapés, (in-extremis) des tranchées, membres assez amochés de cette génération perdue, font cause commune, et prennent leur revanche en concevant une spectaculaire escroquerie aux monuments aux morts, pied de nez totalement immoral à la gestion particulièrement désastreuse des années qui suivirent le plus grand carnage du 20ème siècle. Un roman passionnant et enlevé sur toute une époque : au retour des "gueules cassées", ce sont les morts que l'on glorifie, la barbarie est érigée en vertu alors que souffrent les vivants... A lire !

La propriété (Rutu Modan)

note: 4BD adulte - Prix du jury 2014 du Festival d'Angoulême Anne - Bibliothécaire - 31 mars 2014

A la mort de son fils, Régina Segal, une vieille femme juive réfugiée très tôt en Israël, emmène sa petite fille, Mica, en voyage à Varsovie pour tâcher d'y récupérer une propriété spoliée par les allemands au début de la Seconde Guerre Mondiale. "Avec la famille, vous n'êtes pas obligé de dire l'entière vérité et ce n'est pas considéré comme un mensonge"... C'est ce qu'on découvrira au fil de ce superbe roman graphique plein de secrets et de regrets pour Régina, d'une histoire d'amour naissante pour Mica. A travers ses personnages, à travers leurs actions, leurs émotions et leurs doutes, et sur seulement sept jours, Rutu Modan, auteure israélienne, nous propose une vision très vivante, voire impertinente, de la mémoire des événements passés. Une réussite !

Lumières (Franck Prévot)

note: 5Documentaire jeunesse - Encyclopédie Anne - Bibliothécaire - 19 mars 2014

"Le premier pas vers la philosophie, c'est l'incrédulité". Denis Diderot (1713-1784).
Pour célébrer le tricentenaire de la naissance de Diderot, l'auteur et onze illustrateurs (Charles Dutertre, Julia Wauters pour les plus proches de nous) revisitent avec succès l'Encyclopédie en s'inspirant des planches originales, en les actualisant et en les personnalisant. Onze thèmes sont proposés de l'agriculture à la mode en passant par les métiers de bouche ou les armes. Il faut rappeler le travail colossal réalisé par Diderot à l'époque : il lui faudra 25 années, 150 collaborateurs et 1000 ouvriers pour publier l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences des arts et des métiers (soit 28 volumes, 17 de textes et 11 de planches illustrées). Un album à découvrir absolument !

Le grand livre de l'ostéopathie (Pascal Pilate)

note: 4Documentaire adulte Anne - Bibliothécaire - 3 mars 2014

Le Grand Livre de l'Osthéopathie propose une vue d'ensemble de cette médecine complémentaire qui prend en compte le corps dans sa globalité. Partant de ses fondements et de son histoire, il passe en revue les techniques mises en œuvre, et détaille 200 exercices accessibles à tous pour un bien-être au quotidien. Un manuel bien utile à tous les dos fragiles ou sur-sollicités !

Partir (Véronique Salinas)

note: 4Album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 2 janvier 2014

Un album très réussi sur le thème de l'exil. Un petit canard vit dans son pays de canards. Un jour, une violente tempête l'emporte loin de chez lui. Sur cette nouvelle terre, il ne sait même plus qui il est ! Le canard ne comprend rien à ce monde étrange et rien à ce que lui disent mouche, poisson ou souris. A lire et à expliquer dès 6/7 ans.

C'est ta vie ! (Thierry Lenain)

note: 5Documentaire jeunesse Anne - Bibliothécaire - 2 janvier 2014

Rédigé avec simplicité, franchise et tolérance ce mélange d’album et de documentaire empreint de philosophie est à découvrir à partir de 9 ans. Il traite sans détour et sans aucune prétention d'éducation morale des relations affectives et sexuelles entre les êtres humains. Thierry Lenain répond avec clarté et sobriété aux diverses questions que peuvent se poser des enfants sur ces thèmes. Il appuie sur les notions de « plaisir » et de «désir » partagés quant aux relations sexuelles, et également sur le fait qu’ils sont façonnés au gré des différents types d'amoureux (homosexuels, hétérosexuels, mariés ou non…). Les dessins et peintures colorés de Benoit Morel correspondent bien à la liberté de ton de l’auteur et au message d’amour qu'il veut transmettre. Un ouvrage réussi !

Va-t'en guerre (Thierry Dedieu)

note: 4Album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 2 janvier 2014

Il était une fois un roi qui ne pensait qu'à se battre. Ses ingénieurs, ses soldats élaboraient pour lui des armes toujours plus sophistiquées... mais, problème, ce roi n'avait pas d'ennemi avec lequel se mesurer... Encore un Dedieu qui fait mouche. Dès 6 ans, sur le thème de la guerre. A découvrir.

Une part de ciel (Claudie Gallay)

note: 3Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 12 décembre 2013

Un roman sur l'attente et le non-dit.
L'attente du père, du compagnon, de la prochaine station de ski, du futur chemin de randonnée... Les non-dits du passé, des sentiments...
Toute l'histoire se passe en effet en vase clos dans un village de montagne, pendant l'hiver, avec des personnages atypiques : la narratrice qui se consacre à une traduction sur la vie de Christo, le frère qui rêve de baliser un sentier de randonnée en suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers Les Alpes, la sœur qui vit dans un bungalow avec des écureuils et une môme qui n’est pas sa fille, le vieux Sam, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse...
Ce livre agréable est à lire devant un bon feu de cheminée.

L' extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea (Romain Puértolas)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 12 décembre 2013

C’est une aventure rocambolesque, loufoque et hilarante, une histoire d’amour, et aussi le reflet d’une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins débarqués en occident. Ajatashatru Lavash Patel (prononcez « J’attache ta charrue, la vache ») fakir de son état va être embarqué malgré lui dans une folle aventure qui le mènera de France en Angleterre, puis en Espagne, en Italie et en Libye, avec en poche un faux billet de cent euros. Il fera sur sa route des rencontres qui le changeront à jamais… Un coup de cœur !

La nuit en vérité (Véronique Olmi)

note: 3Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 12 décembre 2013

Paris de nos jours. Enzo, 12 ans, est harcelé par les camarades du collège huppé qu'il fréquente à cause de son très net surpoids. Liouba, sa mère, 30 ans, l'élève seule dans une des chambres d'un grand appartement bourgeois, où elle travaille au noir comme femme de ménage. Ce livre évoque une relation forte et fragile entre une mère très jeune et un gamin sensible qui se réfugie dans les livres. Après un lynchage au collège, la vie d'Enzo bascule, la fièvre et le délire lui font entrevoir ses origines russes... Il voudrait savoir qui est son père mais Liouba dit avoir oublié son passé... Un roman à découvrir.

Kinderzimmer (Valentine Goby)

note: 5Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 12 décembre 2013

Suzanne Langlois, alias Mila, est déportée à Ravensbrück, en tant que prisonnière politique au printemps 44. Elle y découvre l'horreur des camps de travail et l'enfer à venir. Elle a tout juste 20 ans et est enceinte de trois mois, elle va lutter et porter en elle l'espoir. Kinderzimmer, ou la chambre des enfants nés à Ravensbrück, est un point de lumière dans les ténèbres. "L’héroïsme de ces femmes, je le vois dans l'accomplissement des gestes minuscules du quotidien dans les camps et dans les soins donnés aux plus fragiles, les nourrissons, pour qu'ils fassent eux aussi leur travail d'humain qui est de ne pas mourir avant la mort". Roman de lumière et d'effroi, un hymne à l'espoir que rien ne peut tuer tout à fait dans une langue chaotique, organique, atrocement belle.

Petites scènes capitales (Sylvie Germain)

note: 5Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 12 décembre 2013

Il s'agit du livre d'une vie, celle de Lili qui est "ni belle, ni laide, ni docile, ni rebelle, de celle que l'on remarque à peine", et que Sylvie Germain observe discrètement, petite fille, puis adolescente, puis femme, en 49 "petites scènes capitales" marquantes... Un roman autour de la quête de l'identité, de la quête de l'amour aussi, d'une grande richesse, habité par la magie d'une écriture lumineuse, limpide, intuitive, musicale, envoûtante. Un vrai coup de cœur.

La Grâce des brigands (Véronique Ovaldé)

note: 3Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 9 décembre 2013

Un roman sur l'émancipation des femmes, la conquête de leur liberté.
A 16 ans, Maria-Christina Vaatonen, coupe tous les liens avec sa famille asphyxiante en allant s'installer à Santa-Monica. Elle laisse derrière elle un père taciturne, une mère bigote et une sœur jalouse et cherche à acquérir sa propre liberté. Sur le chemin de l'émancipation, grâce à ses rencontres et à la somme très importante des livres qu'elle dévore, elle deviendra écrivain. Dix ans plus tard, alors que sa mère la recontacte pour qu'elle s'occupe de l'enfant de sa sœur, qui n'a plus toutes ses facultés, la vie qu'elle s'était construite est fragilisée...

Dans le silence du vent (Louise Erdrich)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 9 décembre 2013

Un roman puissant et très instructif sur la réalité des réserves indiennes aujourd'hui.
1988. Joe, jeune indien de 13 ans vit plutôt heureux dans une réserve indienne, entre son père, juge du droit indien, et sa mère, responsable des filiations tribales. Sa vie vole en éclats, le jour où sa mère est agressée et violée. Alors qu'elle se terre chez elle et ne dit plus un mot, Joe va mener l'enquête avec l'aide de ses copains. Il finira par la venger car la complexité du système judiciaire indien ne permet pas de sanctionner le coupable... A lire !

Confiteor (Jaume Cabré)

note: 5Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 7 décembre 2013

Adria, enfant surdoué, vit à Barcelone, entre deux parents sans affection. Son père veut en faire un polyglotte -il le deviendra- sa mère, un violoniste de renom. Il commence ses mémoires, dédiées à Sarah, son unique grand amour, lorsqu'il se sait atteint de la maladie d'Alzheimer. Son seul ami est chargé de taper ses écrits. Il veut tout dire : sur sa famille, ses ancêtres, l'origine des biens familiaux acquis parfois malhonnêtement auprès de juifs en déroute. Le violon d'Adria fait le lien, puis, une médaille, un linge souillé... Au milieu d'une phrase, nous sommes parachutés du temps de l'Inquisition, au Camp de Birkenau, pour revenir à la vie quotidienne du héros, comme emportés par ce cerveau en perte de repères. Une magnifique écriture, un livre très érudit, passionnant de bout en bout.

Faillir être flingué (Céline Minard)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 7 décembre 2013

Un roman, genre western, qui parle à notre imaginaire et à la pensée "magique". On y côtoie de nombreux personnages savoureux qui se dirigent tous vers une ville naissante, certains avec un rêve à réaliser, d'autres pourchassés. La plupart sont positifs même s'ils ont tué ou volé. La description des rapports entre indiens et blancs est notamment épatante. Un roman assez jubilatoire, foisonnant et très vivant qui laisse une impression de gaieté et d'énergie.

Le quatrième mur (Sorj Chalandon)

note: 5Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 2 décembre 2013

Georges jeune militant d’extrême gauche et metteur en scène a pour ami Sam, un juif grec mourant, également metteur en scène. Ce dernier forme le projet de monter Antigone d'Anouilh à Beyrouth, en pleine guerre du Liban, avec des acteurs originaires des camps ennemis... Idée folle et dangereuse comme un instant de répit dans la violence de la guerre... Roman splendide, bouleversant, désespéré. Un vrai coup de cœur !

Esprit d'hiver (Laura Kasischke)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 2 décembre 2013

Holly se réveille en retard au matin de Noël. Elle reçoit le soir sa belle famille et des amis. Alors que son mari est en route pour ramener ses parents, une tempête de neige survient qui bloque toute la région. Elle reste seule à attendre avec sa fille de 13 ans, Tatiana, enfant adoptée d'origine russe. Le comportement de Tatiana se révèle étrange progressivement et l'angoisse monte... Toute la journée, l'attitude de Tatiana est l'objet d'un retour en arrière sur les choix d'Holly : ses relations avec ses voisins, ses amis, la décision de l'adoption, son enfance, sa carrière de poétesse interrompue... jusqu'à une fin surprenante et tragique.
Une magnifique écriture au service d'un suspense psychologique intense : le dénouement, écrit en filigrane tout au long du récit, ne se révèle qu'à la dernière page.

L' invention de nos vies (Karine Tuil)

note: 3Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 2 décembre 2013

Il s'agit d'un trio d'amis : Samir, d'origine magrébine, la belle Nina et Samuel le juif. Nina finit par choisir Samuel, l'écrivain raté. Samir, de son côté, devient un avocat célèbre aux Etats-Unis, car en empruntant l'histoire et l'identité de Samuel, il devient le gendre d'un juif riche et puissant. Samuel et Nina ayant découvert par hasard la supercherie sur Internet, toute la vie de Samir, devenu Sam, explose... Un bon roman, à l'écriture nerveuse, même s'il révèle une vision assez pessimiste des relations humaines.

Danse noire (Nancy Huston)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 2 décembre 2013

2000. Milo se meurt du Sida et sur son lit d'hôpital, il écrit avec son ami/amant, Paul, le scénario d'un film retraçant sa vie, celle de son grand-père émigré irlandais au Canada, et celle de sa grand-mère prostituée indienne dans les années 50. Où l'on découvre la vie assez terrible de ces trois personnages, leurs échecs et la formidable capacité de résilience de Milo, assoiffé d'amour, qui au fil des pages, se ré-approprie sa famille. Très instructif sur tout un pan de l'histoire irlandaise, ce très beau roman montre une certaine originalité dans sa forme qui pourra cependant gêner car tous les extraits en anglais sont traduits en français du Québec.

Les abris de jardin de Martin (Pascale Bougeault)

note: 4Documentaire Jeunesse - Sciences de la Vie Anne - Bibliothécaire - 18 octobre 2013

Voici un document pratique qui explique comment construire toutes sortes de refuges pour les petits animaux qui vivent au jardin. Chaque double page est consacrée à un animal et donc à un abri que l'enfant, à partir de 6 ans, pourra construire avec l'aide d'un adulte. L'ouvrage invite à observer et respecter la nature en prenant soin de toutes sortes de "bestioles" du hérisson au perce-oreilles en passant par le ver de terre. A découvrir.

Alex et Léon dans les camps français (Rolande Causse)

note: 3Documentaire jeunesse - Histoire Anne - Bibliothécaire - 18 octobre 2013

1942. Une famille juive est arrêtée en zone libre. La mère et ses cinq enfants sont envoyés successivement dans trois des camps de concentration français : Nexon, Gurs et Rivesaltes. Ils y resteront dix mois. Souffrance, faim, froid, maladies, menaces de déportation, mais aussi débrouillardise des garçons, Alex et Léon, camaraderie et amitié entre les femmes juives et espagnoles... Un des rares documentaires pour la jeunesse qui aborde la question des camps français. Un témoignage entre fiction et documentaire à la mémoire de tous ceux qui ont subi ces internements et dont beaucoup ne sont jamais revenus… A partir de 10 ans.

Jane Eyre (Charlotte Brontë)

note: 5Roman d'amour Anne - Bibliothécaire - 25 septembre 2013

S'il devait n'en rester qu'un ce serait peut-être celui-là. "Jane Eyre" est le roman d'amour par excellence. Si l'intrigue tient en quelques phrases, la qualité et la richesse de l'expression, dans les sentiments comme dans la psychologie des personnages, la précision des descriptions de la nature et des coutumes de l'époque victorienne, la parfaite construction du récit procure un véritable plaisir de lecture. Jane, frêle jeune femme instruite mais pauvre, soumise à l'ordre établi, comme toutes les femmes de son époque, mais également fondamentalement indépendante, se construit et se cherche sous nos yeux. Huit cent pages à lire et relire !

Zona frigida (Anne Birkefeldt Ragde)

note: 3Romans adultes Anne - Bibliothécaire - 11 septembre 2013

Un peu de déception pour ce roman dont les critiques dans les médias sont particulièrement positives. Bea, trentenaire alcoolique, célibataire, dessinatrice caricaturiste et collectionneuse d'hommes nous emmène avec elle dans son expédition de la dernière chance -on comprend rapidement qu'elle a un lourd passé à "nettoyer"- dans les régions polaires du Spitzberg. Si sous cet aspect "exotique" son histoire vaut le détour, l'ennui gagne progressivement car la construction du scénario, proche du "thriller", ne parvient pas à masquer un manque de densité de l'écriture et un traitement un peu trop caricatural (justement) des personnages.

Quand les colombes disparurent (Sofi Oksanen)

note: 4Roman adultes Anne - Bibliothécaire - 9 août 2013

Ce troisième et dernier volet de la trilogie de Sofi Oksanen sur les ravages des occupations successives en Estonie pendant la Deuxième Guerre Mondiale mérite lui aussi qu'on s'y attarde (voir également Purge et Les vaches de Staline). En 1941, alors que Roland déserte l'Armée rouge pour devenir Résistant, son cousin Edgar compose avec les événements et tente de séduire d'un camp à l'autre, négligeant son épouse Juudit... On le retrouve en 1965, devenu écrivain officiel du régime soviétique prêt à tout pour la réussite et la gloire... Un puissant souffle romanesque allié à la précision tant psychologique qu'historique. A lire !

Le sens de la vie (Oscar Brenifier)

note: 4Documentaire jeunesse - Philosophie Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2013

Cet album d'Oscar Brenifier, illustré par Jacques Després, présente douze idées sur le sens de la vie. Douze idées qui se confrontent et posent des questions sur le bonheur, la réalisation de soi, les relations aux autres, les biens matériels, la souffrance, le quotidien et bien d'autres encore... Une manière simple et ludique, grâce notamment aux illustrations, d'aborder des questions essentielles et de faire réfléchir petits et grands.

A découvrir également, des mêmes auteurs, "Le livre des grands contraires philosophiques", plusieurs fois récompensé.

Akim court (Claude K. Dubois)

note: 4Album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 26 juin 2013

Dans le village d’Akim, la guerre arrive. D’un coup, les explosions sont partout et tout le monde se met à courir. Akim tente de retrouver sa famille mais dans cette foule, c’est impossible. Bientôt tout s’arrête et se retrouvant seul, il est fait prisonnier... L’histoire d’Akim est celle de milliers d’autres qui ont connu ou connaissent aujourd’hui encore la guerre. Claude K. Dubois compose avec cet album une œuvre singulière et émouvante. Ses aquarelles n’ont besoin que de peu de mots pour dresser le portait d’Akim, petit garçon très attachant au milieu des horreurs de la guerre décrites quant à elle avec une grande subtilité. L'album touche en même temps qu’il incite à réfléchir sur la nécessité de protéger les enfants de la guerre des adultes. A découvrir.

Ghostopolis (Douglas R. TenNapel)

note: 4BD Jeunesse/Ado Anne - Bibliothécaire - 22 mai 2013

Une aventure savoureuse, bien rythmée, où notre héros, Garth, atteint d'une maladie incurable, est propulsé par mégarde par Franck Gallows, un chasseur de spectres un peu usé, au pays des fantômes. C'est là qu'il découvre ses nouveaux pouvoirs et de nombreux ennemis car ceux-ci font des envieux... Frank sait que les heures de Garth sont comptées au royaume des morts, il doit s’infiltrer dans Ghostopolis et trouver une issue vers le monde des vivants... A dévorer tout simplement !

Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B n° 1 (Jacques Tardi)

note: 5BD adultes Anne - Bibliothécaire - 22 mai 2013

Jacques, fils de René, a fini par s’atteler aux petits carnets que celui-ci avait rédigés à sa demande dans les années 80 sur ses souvenirs de prisonnier de guerre. René Tardi s’engage dans l’armée peu avant la guerre 39-45. Convaincu d’appartenir à la plus grande armée du monde, il va connaître de longues années de captivité. Cette expérience va le transformer et son fils, 70 ans plus tard, met en image son témoignage : avec un noir/gris/blanc très contrasté parsemé d’un rouge sang bien adapté aux circonstances, des cases horizontales propices à des visions panoramiques de la vie au sein du camp, il dresse avec beaucoup de détails le quotidien des prisonniers. Il s’agit là d’un vrai chef-d’œuvre où Tardi effectue un grand travail de mémoire sur les débuts de la seconde guerre mondiale. Où, en même temps qu’il rend justice à tous ceux qui y ont perdu beaucoup de leur jeunesse, il chemine vers ce père qu’il n’a pas toujours bien compris.

Quelque chose de grand (Sylvie Neeman)

note: 5Album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 16 mai 2013

Un "petit" et un "grand" discutent... Il s'agit d'un échange tout simple où cependant l'adulte témoigne à l'enfant une attention finalement assez rare. Le petit voudrait faire quelque chose de "grand". Il montre des difficultés à exprimer ses désirs et l'adulte l'accompagne dans cette réflexion avec la distance juste. Un dialogue plein de poésie et tendresse, souligné d'illustrations toutes douces qui nous fait réfléchir sur nos actes, grands ou petits. A découvrir !

De l'art de mal s'habiller sans le savoir (Marc Beaugé)

note: 4Documentaire adulte Anne - Bibliothécaire - 13 mai 2013

Un livre à découvrir sur les affres de la mode et les déconvenues auxquelles s'expose toute fashion victim. Est-ce bien raisonnable de porter des jeans artificiellement usés ? De rentrer son pantalon dans ses bottes ? De relever le col de son polo ? De porter des mocassins à glands ? ». L'auteur décrypte avec humour tous les phénomènes de mode, le tout illustré par les dessins amusants de Bob London, un anglais. Chaque tic vestimentaire de ceux qui croient être bien habillés est passé au crible. Instructif et hilarant !

22-11-63 (Stephen King)

note: 4Roman fantastique Anne - Bibliothécaire - 7 mai 2013

Dans son dernier roman, Stephen King met en scène Jake Epping, un jeune professeur d’Anglais du Lycée de Lisbon Falls dans le Maine, qui remonte le temps pour empêcher Lee Harvey Oswald d’assassiner JFK. C’est Al, patron d’un restaurant du quartier, sur le point de mourir d’un cancer, qui l’investit de cette étrange mission devenue possible grâce à l’existence d’une « fissure temporelle » permettant de se transporter en 1958. Plongé dans cette époque, Jake va vivre la meilleure partie de son existence en rencontrant une jeune bibliothécaire mais aussi progressivement comprendre que changer le passé peut être lourd de conséquences… Stephen King est sans conteste un maître de l’écriture. Il réussit à nous tenir en haleine sur une histoire largement rebattue et sur 934 pages (!), nous fait visiter, grâce à un colossal travail de documentation, les 60’s made in USA comme si on y était – racisme et puritanisme compris-, en profite pour nous faire réfléchir sur le voyage dans le temps et ses conséquences. Bref 22/11/1963 est un très bon spécimen de la littérature populaire actuelle. Il devrait (comme nombre des titres de l’auteur) être rapidement adapté au cinéma…

Le testament caché (Sebastian Barry)

note: 3Roman adulte Anne - Bibliothécaire - 2 avril 2013

Roseanne Mc Nulty, une très vieille dame d'environ cent ans, vit depuis plusieurs dizaines d'années au sein de l'institution psychiatrique de Roscommon, en Irlande. Elle y écrit ses souvenirs de jeunesse, faits qu'ils l'ont conduite dans cet hôpital. Le récit alterne entre les souvenirs de Roseanne qu'elle cache sous une latte du parquet de sa chambre d'internée, et le journal du Dr Grene, son psychiatre. Ce dernier a pour mission d'évaluer l'état mental de Roseanne dans le but éventuel de lui rendre sa liberté car l'hôpital doit être détruit... Il s'agit d'un roman assez mystérieux car Roseanne nous propose sa vérité, mais celle-ci est-elle vraiment fondée, de la part d'une femme déséquilibrée ? Quant au Dr. Grene, en proie au deuil de sa femme, est-il le mieux placer pour comprendre la vérité ? Une seule certitude : l'histoire de Roseanne nous captive de bout en bout . On y découvre également des intrications profondes avec celle de l'Irlande. Un roman à découvrir...

Horacio ne veut plus aller à l'école (Loreto Corvalán)

note: 3Album jeunesse Anne - Bibliothécaire - 2 avril 2013

Depuis quelque temps, Horacio refuse d'aller à l'école. Ce petit lapin couleur charbon broie du noir. Il ne veut plus parler, plus manger et plus apprendre... Il veut mourir ! Autour de lui, tout le monde s'inquiète : son papa, sa maman, le médecin et son professeur ! Jusqu'au jour où son maître d'école donne une leçon sur la discrimination à ses camarades, au pelage blanc. Leçon réussie, puisque tout le monde se retrouve pour disputer un match de foot ! (Source Ricochet).

Un album qui aborde la question des discriminations à l’école et de la souffrance que peuvent ressentir des enfants devenus bouc émissaires de la communauté des élèves parce que différents. Si les illustrations, en dégradé de gris, ajoutent encore à une thématique plutôt sombre, la qualité du texte et la justesse de la situation (bien comprise, d’ailleurs, par le maître d’école) permettent de bien appréhender ce sujet difficile avec des enfants, dès 4 ans.

Retour Haut