Rechercher

Je m'inscris

Zoom sur...

... le Bibliofil'

D'une périodicité mensuelle cette lettre vous informe sur :

- les animations gratuites proposées sur l'ensemble du Réseau

- nos coups de coeur, sélections thématiques, et nouveautés

- nos services, supports et ressources numériques

- et bien d'autres choses encore...

Pour s'y abonner trois possibilités :

1 - Vous êtes un abonné du Réseau

Connectez-vous avec votre n° de carte et votre année de naissance

Cliquez sur  "S'inscrire" dans le pavé "Je m'inscris" à gauche de l'écran

Cette opération valide votre inscription à la Lettre d'information Bibliofil' .

Ou bien

2 - Vous nêtes pas un abonné du Réseau

Cliquez sur  "S'inscrire" dans le pavé "Je m'inscris" à gauche de l'écran et renseignez votre mail

Un mail de confirmation vous sera envoyé et activez le lien d'inscription

Ou bien

3 - Demandez à l'accueil de votre bibliothèque ou médiathèque habituelle que l'on vous inscrive.

Bonne lecture !

Partager "Lettre d'information Bibliofil'" sur facebookPartager "Lettre d'information Bibliofil'" sur twitterLien permanent
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='150' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='A découvrir' src='http://cc-nozay-bibliotheques.fr/java/kiosque/titre/A+d%C3%A9couvrir/style_liste/cube/nb_notices/50/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/50/op_hauteur_img/130/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/true/op_autoplay/false/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/4/id_panier//profil_redirect//boite/boite_jaunefonce/id_module/6/profile_id/1/id_user/0///styles_reload/0/type_module/KIOSQUE/division/1/id_profil/1/vue/cube?titre=A%2Bd%25C3%25A9couvrir&amp;style_liste=cube&amp;nb_notices=50&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=130&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=true&amp;op_autoplay=false&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=4&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_jaunefonce&amp;id_module=6&amp;profile_id=1&amp;id_user=0&amp;=&amp;styles_reload=0&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;id_profil=1&amp;vue=cube' >&nbsp;</iframe>

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Nathalie - bibliothécaire

 

LaRose (Louise Erdrich)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 15 mars 2019

Landreaux est un indien Ojibwé qui, de façon incompréhensible car il est très bon chasseur, tue par mégarde le fils de son meilleur ami. La famille de l’enfant est dévastée et le tueur et sa femme, profondément bouleversés aussi recourent à une ancienne coutume indienne qui consiste à « donner » un de leurs enfants – en l’occurrence leur dernier fils de 5 ans, LaRose – à la famille endeuillée. Tous les protagonistes sont déchirés par ce geste, LaRose et sa mère notamment. Mais peu à peu la vie se réorganise pour tous autour de cette situation, qui connaîtra différents aménagements et qui aura des effets sur tous les personnages, sur leurs liens et leur cheminement. C’est un très beau roman qui explore les notions de deuil, de pardon, de vengeance et surtout d’aide que peuvent apporter des coutumes ancestrales dans des situations dramatiques telles que la vie en impose parfois. Cette « offrande » d’un enfant en adoption semble compréhensible d’un point de vue symbolique mais difficilement acceptable aujourd’hui car elle vient d’un autre âge et pourtant, elle va réellement réparer les uns et les autres, dans leur quotidien, selon la place à laquelle ils se trouvent. La force de l’auteur est de rendre crédible les vertus de cette tradition ancestrale vécue dans une société moderne.

Tydianin (Ali Amran)

note: 5CD audio Nathalie - bibliothécaire - 15 mars 2019

Un très beau CD qualifié à juste titre de « mariage d’amour entre puissance et douceur, modernité et authenticité, mélodies d’hier et musiques d’aujourd’hui ». Ali Amran réussit une belle alchimie entre musique rock et mélodies traditionnelles kabyles et ces onze titres sont un bonheur d’écoute !

Demain et tous les autres jours (Noémie Lvovsky)

note: 5A voir! Nathalie - bibliothécaire - 26 février 2019

Dans ce film, Noémie Lvovsky traite avec poésie et délicatesse de la relation entre une petite fille de neuf ans et sa mère qui bascule peu à peu dans la folie. C’est d’abord une folie douce qui pousse cette femme à arpenter la ville en robe de mariée en oubliant de rentrer chez elle où sa fille l’attend seule jusque tard dans la nuit, ce sont des moments plus durs qui la clouent au lit, en larmes et la soustraient au monde et à son enfant… La réalisatrice se place du côté de l’enfant qui aime sa mère sans la juger mais elle n’édulcore pas la souffrance et la colère qu’engendre cette situation. Par ses références au mythe d’Ophélie, par l’intervention de la chouette-amie-gardienne de Mathilde qui parle, le film prend parfois des allures de conte, ce qui lui permet de garder aussi une certaine légèreté. Les personnages sont très attachants : la mère qui quelquefois se rend compte de ses défaillances sans pouvoir y remédier, l’enfant qui lutte seule pour rester avec cette femme qu’elle ne pourra au final pas retenir, le père qui même de loin soutient l’une et l’autre. Un très beau film plein de fantaisie, léger et poignant à la fois !

Le lambeau (Philippe Lançon)

note: 5A lire! Nathalie - bibliothécaire - 1 février 2019

Le lambeau est le très beau récit de la reconstruction – physique et psychologique – de Philippe Lançon, journaliste grièvement blessé au visage lors de l’attentat à Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Avec minutie, il décrit ce qu’a été pour lui cette « traversée du miroir », il réussit à nous faire pénétrer dans le cocon qu’a représenté l’hôpital et qui, avec l’accompagnement de ses proches, lui a permis de se relever lentement. Il analyse très finement les étapes de son parcours, ses relations avec les soignants (notamment avec « sa » chirurgienne), et ses états d’âme avec une pudeur qui nous épargne sans doute les plus difficiles. C’est un texte à l’écriture alerte, élégante, souvent drôle, parfois mordant dans certains portraits, qui frappe par sa lucidité et sa sincérité. Voici un témoignage loin des tirades pressées de ceux qui réagissent à chaud et à tout, un récit qui a pris le temps de s’élaborer et qui offre au lecteur une vision en profondeur du parcours que ce traumatisme a induit chez l’auteur. Enfin, il met en avant le rôle vital que la littérature, la musique et la culture en général ont joué pour lui à cette période-là.

Douze ans, sept mois et onze jours (Lorris Murail)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 1 février 2019

Walden a douze ans, sept mois et quatre jours lorsque son père, sans raison apparente, l’abandonne en pleine forêt du Maine, dans une cabane à des dizaines de miles de toute habitation. Son but ? Forcer son fils, plus enclin à monter des maquettes qu’à briller au base-ball, à devenir un homme. Les moyens : l’interdiction de dépasser certaines limites, trois ou quatre boîtes de conserve, un maigre matériel d’aventurier ou de trappeur, et deux manuels de survie dans la région… Walden, d’abord incrédule, attend en vain le retour de son père. Il va devoir affronter une nature sauvage et hostile : il y fera d’étranges rencontres, certaines bénéfiques, d’autres beaucoup moins. Comment expliquer la cruauté de son père ? Aux trois-quarts du récit, le suspense monte, habilement dosé et nous sommes tenus en haleine jusqu’aux toutes dernières pages!

My absolute darling (Gabriel Tallent)

note: 4Un roman percutant Nathalie - bibliothécaire - 19 janvier 2019

Ce roman très bien écrit se lit d’une seule traite. Julia dont la mère est morte vit seule avec son père, tous les deux cernés par une nature en friche, sombre et hostile. Le père, violent et incestueux aime sa fille tout en la maltraitant. Il y a beaucoup de violence dans ce récit, beaucoup de scènes difficilement soutenables de confrontations ou de combats avec des armes à feu et des descriptions quasiment chirurgicales des blessures infligées. En fallait-il autant pour exprimer la folie d’un homme ? Je n’en suis pas sûre … ce déferlement de haine parait disproportionné par rapport à l’histoire de cet homme, malaimé par son père. Mais le cheminement de Julia pour se libérer de cet amour toxique et destructeur et sauver sa vie reste intéressant car il prend bien en compte les contradictions de l’adolescente, sa fascination mêlée à la haine pour son père qui l’empêche longtemps de réagir, la destruction de la confiance en soi que la violence paternelle lui a imposé. Les descriptions des forêts, des végétaux et de la faune qui les habitent, de l’océan sont saisissantes et participent grandement au climat oppressant du livre.

Oeuvres pour piano (Jean Sibelius)

note: 5Addictif! Nathalie - bibliothécaire - 19 janvier 2019

Dans ce CD, le pianiste norvégien Leif Ove Andsnes propose sa sélection des œuvres pour piano seul du compositeur finlandais Sibelius, plus connu pour ses compositions orchestrales et c’est très beau ! Le premier morceau commence par un ruissellement de notes très légères, d’où se dégage rapidement une mélodie mélancolique et entêtante qui monte par vagues successives, chacune allant un peu plus loin que la précédente tandis que la main gauche maintient les cascades de notes en arpèges du début. La fin reste presque comme en suspension. Les deux impromptus vous portent comme une rêverie, ou un voyage à travers des paysages enneigés. D’autres morceaux ont un caractère plus dansant, ou bien plus sombre. Certains feraient de très bonnes musiques de films ; on imagine bien la valse triste (numéro 9) accompagner un film de mime muet, on pense aussi à Yann Tiersen et Amélie Poulain. Les atmosphères varient mais toujours on y entend l’influence des musiques folkloriques et Leif Ove Andsnes les joue avec finesse et sensibilité.

Sincèrement vôtre, Chourik (Ludmila Oulitskaïa)

note: 4Roman russe Nathalie - bibliothécaire - 8 décembre 2018

Chourik, la trentaine, vit à Moscou et a été élevé dans une famille de femmes : sa grand-mère, figure imposante et cultivée, et sa mère, artiste ratée et plus fragile. Loin de rêver d’échapper à son milieu, le jeune homme se plie aux attentes familiales, se dévoue au bien-être de sa mère après la mort de sa grand-mère et même au-delà de ce cercle restreint, se soumet aux désirs des femmes qu’il rencontre sur le mode de la compassion et du réconfort. Ce personnage flottant semble totalement incongru, voire vieillot, dans une époque qui célèbre la réussite sociale et l’individualisme. Sa vie passe, il ne prend aucune décision pour lui-même, toujours au service des autres sans que cela ne semble l’étouffer. On croise dans ce roman dont la lecture est agréable mais qui ne m'a pas passionnée une multitude de personnages qui chacun peut incarner une facette de la société russe actuelle.

Radio one (Airelle Besson)

note: 5Magnifique! Nathalie - bibliothécaire - 10 novembre 2018

Airelle Besson est trompettiste, compositrice, chef d'orchestre... "Radio one" mêle voix, trompette, piano et percussions dans de très belles compositions jazz qui installent une ambiance à la fois dynamique et apaisante. La voix devient un instrument comme les trois autres en se coulant parfaitement dans les rythmiques balancées des morceaux. A écouter en roulant et en admirant les couleurs d'automne...

Continents à la dérive (Russell Banks)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 21 septembre 2018

Dans ce roman, Russell Banks présente en parallèle la vie de deux personnages très différents qui finiront par se croiser et que le destin dès le départ semble, comme dans une tragédie grecque, avoir condamnés. Bob, américain de la classe moyenne basse, paniqué à l’idée de passer sa vie à réparer des chaudières, tente de lui donner un sens en rejoignant son frère et son commerce apparemment florissant à Miami. Afin de nourrir sa famille, il accepte de participer à des affaires de plus en plus louches, sur fond de magouilles immobilières puis de trafic d’êtres humains et c’est pour lui une lente descente aux enfers. Vanice est haïtienne et, pour échapper à la misère et la corruption, elle quitte son île avec son neveu et son fils dans l’espoir de rejoindre l’Amérique. Elle aussi, d’une façon encore plus violente que Bob est le jouet de dieux cruels qui la détruiront sans ménagement. Russell Banks propose une vision très pessimiste de la société américaine, dans laquelle, pour survivre, des gens ordinaires se transforment inéluctablement en assassins et perdent toute humanité. Ecrit dans les années 80, ce récit rude et sombre résonne très fortement aujourd’hui, notamment en référence à la crise financière qui a frappé des milliers de familles américaines et à la crise migratoire actuelle.

Parents à perpétuité (Sophie Moulinas)

note: 5Témoignage Nathalie - bibliothécaire - 17 août 2018

Dominique et Sophie Moulinas sont les parents de Matthieu, violeur et assassin à 17 ans. Sans rien nier de la tragédie endurée par les victimes de leur fils et leurs familles, ils livrent, après quatre années de silence, leur témoignage de parents rongés par la honte et la culpabilité et témoignent aussi de leur amour toujours vivant pour leur fils. Leur leitmotiv : « comprendre », chacun à sa manière, pour pouvoir eux-mêmes se relever. Ce livre, à travers leurs regards de parents dévastés mais aimants rend sa part d’humanité à cet adolescent sans édulcorer la monstruosité de ses actes, mise en avant par de nombreux médias au moment des procès. Tout au long de cette lecture reste en suspens la question : « Comment personne n’a-t-il rien vu avant ? ». Elle ne trouvera pas de réponse. Matthieu est désormais reconnu psychotique, seule explication – mais en aucun cas justification – à ses actes. Ecrit à deux voix qui parfois parlent ensemble, parfois séparément, ce livre bouleversant permet aussi à chacun de s’interroger, à travers ce drame, sur la maladie mentale, la parentalité, les liens familiaux.

Miniaturiste (Jessie Burton)

note: 5Roman Nathalie - bibliothécaire - 6 décembre 2017

Hollande, dix-septième siècle. Lorsqu'elle arrive à Amsterdam pour rejoindre un mari qu'elle ne connait guère, Petronella, 18 ans, est impressionnée par le silence et l'obscurité qui l'accueillent dans la somptueuse demeure. Ici règne Marin, la soeur austère de Johannes, son époux, aidée par deux domestiques. Nella a bien du mal à trouver sa place aux côtés d'un mari gentil mais indifférent. Elle est quotidiennement en butte à l'hostilité de sa belle-soeur qui, pleine de secrets et de contradictions, lui dénie son rôle de maitresse de maison.
Johannes est un marchand prospère, envié mais le puritanisme des hollandais mêlé à leur fascination pour le commerce et la richesse construit peu à peu le drame que Petronella ne pourra empêcher.
Un très bon roman historique, des personnages complexes qui évoluent tout au long du roman, la peinture haute en couleurs d'une époque porteuse à la fois d'une grande ouverture sur le monde et de la pire des intolérances.

Les filles au lion (Jessie Burton)

note: 5Roman Nathalie - bibliothécaire - 10 novembre 2017

En 1967, Odelle quitte Trinitad pour venir travailler comme dactylo dans une galerie d'art londonienne. Elle y rencontre une femme étrange, Marjorie Quick, qui la prend sous son aile, l'aide à faire éclore son talent d'écrivain tout en la mêlant à sa mystérieuse histoire de vie.
En 1937, en Andalousie se noue une histoire tragique entre une famille anglaise d'amateurs de peinture et deux jeunes espagnols impliqués dans la guerre civile. L'auteur resserre peu à peu les liens entre ces deux intrigues passionnantes l'une comme l'autre et qui ont pour pivot central le personnage de Quick, qui semble travailler dans l'ombre à faire découvrir de nouvelles artistes. L'atmosphère des deux époques sonne juste: la première est lourde d'angoisse et de violence à la veille de la seconde guerre mondiale, et à cause du drame familial qui apparait vite inéluctable; la seconde est plus tournée vers l'avenir et l'émancipation à travers le personnage d'Odelle. Mais de nombreux points sont communs aux deux périodes : la place de la femme dans sa famille, dans la société, et de la femme artiste notamment, les rapports entre classes sociales, les préjugés racistes...Enfin, au coeur de ce beau roman, une réflexion sur la puissance créatrice, sur le pouvoir de l'art, sur les rapports entre l'art et la vie, entre l'art et le réel...

Portrait d'après blessure (Hélène Gestern)

note: 3Roman Nathalie - bibliothécaire - 25 octobre 2017

Héloïse et Olivier sont victimes d'un attentat dans le métro parisien et une photo d'eux prise à leur insu parait le lendemain dans la presse à scandale. Elle provoque une myriade de dégâts qui s'abattent, non seulement sur eux, mais sur l'ensemble de leur entourage, qu'il soit familial, de travail, de voisinage... Tous les regards posés sur eux sont parasités par cette image. Si les conséquences de cette intrusion dans leur vie privée sonnent juste dans l'histoire de ce couple, le ton de l'auteur pour dénoncer les médias et les désastres provoqués par la course à l'information à tout prix manque de nuances. Toutefois la solution imaginée par Héloïse et Olivier pour réhabiliter leur image surprend et propose, par son évidence et sa simplicité, une belle alternative à la vision du monde "sensationnaliste" véhiculée par certains journalistes sans scrupules. La réflexion portée par ce roman est intéressante et d'actualité.

Watership Down (Richard Adams)

note: 5Roman Nathalie - bibliothécaire - 27 août 2017

Hazel et Fyver sont deux frères lapins très proches et très différents: Hazel est déterminé et sociable alors que Fyver est timoré et régulièrement en proie à des hallucinations prémonitoires. L'une d'elle les conduira à quitter leur garenne où ils ne sont malheureusement pas pris au sérieux. Quelques lapins de leur communauté, après les avoir pris en chasse, les accompagneront dans leurs aventures au sein de la campagne anglaise. Le danger prend de multiples formes quand on est un lapin sauvage: les fermiers et leurs chiens, les autres lapins, les faucons, les rats... Hazel a une personnalité de leader, pragmatique et respectueux de qui pourrait l'aider, soucieux de la survie et du bien-être de sa horde. Fyver lui est d'une aide précieuse grâce à sa prudence et ses jugements avisés. Les difficultés de la vie sauvage ne sont pas édulcorées, les scènes de bataille contre leurs ennemis sont violentes et détaillées, inspirées des souvenirs de de guerre de l'auteur.
Un très beau roman qui plaira aux enfants comme aux adultes, captivant jusqu'à la fin. Une fois commencé, vous risquez de ne plus le lâcher et vous changerez sans doute de regard sur les lapins!

La symphonie des oiseaux (Geneviève Laurenceau)

note: 5Musique classique Nathalie - bibliothécaire - 28 juin 2017

La symphonie des oiseaux est née de l'association d'une pianiste, d'une violoniste et de deux "chanteurs d'oiseaux", amis d'enfance qui jouaient à imiter les oiseaux et en ont depuis fait leur métier. Ce quatuor insolite interprète différents morceaux classiques, tous liés aux oiseaux, dans lesquels les voix du piano, du violon et des oiseaux ont chacune toute leur place. Les chants d'oiseaux tantôt accompagnent, tantôt répondent, soulignent ou précèdent les mélodies du piano ou du violon sans jamais paraître incongrus. Ils en sont parfois étonnamment proches, particulièrement du violon. Musique des hommes, musique des oiseaux: un seul chant!

Le grand marin (Catherine Poulain)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 6 mai 2017

C'est l'histoire d'une femme passionnée qui met tout en oeuvre pour réaliser son rêve : pêcher en Alaska. Le milieu des pêcheurs est masculin, les conditions sont rudes et périlleuses, le travail est mal payé mais Lili n'en a cure, elle embarquera pour la pêche au flétan ou au crabe. C'est dans la tempête, les rafales de vent, les creux de dix mètres, le corps à corps avec les poissons, le froid et les cris des marins qu'elle se sent vivre. Elle se fait peu à peu accepter par l'équipage du Rebel, bateau au nom qui lui va si bien! C'est l'histoire d'une femme libre, amoureuse mais qui, à l'heure du choix, reprendra la mer car rester à terre lui est insupportable.
Si Catherine Poulain excelle dans les descriptions de haute mer, les moments où Lili est à terre sont parfois plus confus. Mais le roman dégage une puissance et une folie qui nous immergent dans la lutte avec les éléments déchaînés. C'est aussi un beau portrait de femme atypique et sans concession.

The Vivaldi album (Antonio Vivaldi)

note: 5CD audio Nathalie - bibliothécaire - 24 mars 2017

C'est le printemps avant le printemps! Une guitare précise et juste, des airs tantôt joyeux, tantôt plus intériorisés et un bel équilibre entre l'orchestre de chambre et la guitare solo. Un album lumineux pour oublier l'hiver!

Révélation brutale (Louise Penny)

note: 4Roman policier Nathalie - bibliothécaire - 25 août 2016

A Three Pines, paisible village perdu dans la forêt québécoise, les habitants se réveillent un matin face à une effroyable découverte : un cadavre dans le bistrot d’Olivier et Gabri, lieu chaleureux de rencontres et d’échanges qui constitue le coeur du bourg. L’inspecteur Gamache, fin connaisseur des méandres de l’âme humaine est dépêché sur les lieux avec son équipe. Face à lui, le couple homosexuel du bistrot, au demeurant plutôt sympathique, qui, outre une excellente cuisine, vend aussi des antiquités, une psychologue reconvertie en libraire, un couple d’artistes peintres dont on ne sait lequel a le plus de talent, un couple de néo-ruraux venu restaurer une ruine dans l’espoir d’ouvrir une auberge de luxe et une poétesse grincheuse et fantasque qui ne se déplace jamais sans son canard et distribue aux uns et aux autres d’énigmatiques sentences sur de petits bouts de papier déchirés. Même si les personnages ont un air de déjà-vu, ils sont solidement campés et se révèlent rapidement attachants. L’intrigue surtout est réussie et originale, qui nous mène de l’ancienne Tchécoslovaquie aux magnifiques îles de la Reine Charlotte, au nord du Canada et fait la part belle à la mythologie et aux légendes des origines.

L'année du crabe (Alice Baguet)

note: 5Bande dessinée Nathalie - bibliothécaire - 24 juin 2016

Alice Baguet, 19 ans est étudiante en arts appliqués lorsqu'on lui diagnostique un cancer du sang. Avec toute l'énergie de sa jeunesse, armée d'un humour ravageur, elle dresse ici la chronique d'une année de sa vie avec cet encombrant visiteur, qu'elle a prénommé "Jean-Pierre". La chimiothérapie, la fatigue, les cheveux qui tombent... Tous ces petits - ou grands - désastres du quotidien sont passés au crible de l'humour noir et c'est une réussite! Le ton est juste et mordant, le dessin minimaliste installe un univers personnel qui traite avec vivacité d'un sujet grave.

Boussole (Mathias Énard)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 31 mai 2016

Quel beau voyage que celui que nous propose Boussole... Franz Richter, le narrateur est un musicologue passionné d'Orient, qui par une longue nuit où il affronte l'angoisse d'une maladie que l'on devine grave, se remémore différents moments de son existence, tous empreints d'Orient et de la présence de Sarah, son amour impossible. Au cours de sa vie, Franz Richter n'a eu de cesse d'établir, en musique, en littérature, des ponts entre Orient et Occident et ce récit montre combien toute culture se nourrit des autres, et est composée de différentes influences. Bien sûr, beaucoup de noms, beaucoup d'évènements historiques, de courants religieux nous échappent... mais c'est la voix formidable d'un conteur généreux qui nous est donnée d'entendre, d'un amoureux de la culture et de la paix dans une ambiance nostalgique et crépusculaire.

Super sourde (Cece Bell)

note: 5bande dessinée jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 9 mai 2016

Cece Bell, illustratrice américaine, revient sur ses années d'enfance dans une bande dessinée où d'étranges personnages mi-lapins, mi-humains donnent à la fois un sentiment de fragilité mais aussi de fantaisie et de grande force. A quatre ans, après une méningite, Cece devient sourde et doit apprendre à appréhender le monde autrement. En entrant à la maternelle, elle utilise un appareil auditif, qui, bien qu'encombrant, amplifie la voix de la maitresse. Cece se découvre alors de super pouvoirs: entendre ce que fait la maitresse lorsque celle-ci oublie de débrancher son micro! Entre son double imaginaire qu'elle appelle "Super sourde" et sa difficulté à trouver une "meilleure" amie qui ne s'embarrasse pas de son handicap, la petite fille grandit. Une lecture fraîche, au ton juste, pleine des fantaisies et tracas de l'enfance.

Une histoire de l'île d'Errance n° 1
Bran (Flora Grimaldi)

note: 5bande dessinée jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 6 avril 2016

Bran est un jeune prince cruel et présomptueux qui semble vivre à une époque antérieure au Moyen-Age. Accompagné de ses deux cousins, il évolue entre légendes et superstitions et sème la terreur sur son passage. Un jour il s'attaque à une biche aux cornes d'or qui, en mourant, lui jette un sort et le transforme en corbeau. Le voici dans une position plus vulnérable, ce qui ne l'empêche pas de continuer à pérorer à tort et à travers. Il rencontre une jeune guérisseuse et l'accompagne à la recherche d'une herbe magique.
C'est une aventure pleine d'humour, de personnages et de situations cocasses, toujours à la limite du fantastique.

Le Testament de Marie (Colm Toibin)

note: 1Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mars 2016

Marie, mère de Jesus, livre sa version des derniers moments de la vie de son fils. Ce récit, assez court, est écrit dans un style lyrique qui en accentue le caractère dramatique : le chemin de croix, les humiliations, la crucifixion… La position maternelle, son impuissance face à la mise à mort lente et cruelle de son fils n’en rend la lecture que plus poignante. Toutefois, Marie fait aussi preuve de recul en revisitant sa relation à Jesus : l’enfant qu’il fut, curieux et aimant, le bonheur qu’elle ressentait alors dans leur proximité, à lui et son mari. L’homme qu’il est devenu, investi d’une mission qui l’a éloigné d’elle et de tous les humains : elle l’admire et le hait à la fois, notamment parce qu’allant inéluctablement à sa perte il la condamne, elle, sa mère, à une atroce souffrance. Un regard intéressant sur le lien mère/fils, plus complexe qu’il n’y parait mais pas assez sobre à mon goût.

Tempête au haras (Christophe Donner)

note: 5Bande dessinée jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 9 mars 2016

Les parents de Jean-Philippe gèrent un haras en Normandie, son père est jockey et lui-même voit le jour dans le box d'une jument. C'est peu dire que la passion des chevaux coule dans ses veines. Très jeune, il est frappé d'une terrible épreuve qui compromet gravement son avenir mais renforce sa détermination... et son mauvais caractère! Tous les personnages de cette bande dessinée sont nuancés, l'auteur n'édulcore rien des aléas de la vie et des souffrances qui les accompagnent. Entre humour et tendresse, il trouve le ton juste pour toucher adultes et enfants. Une très belle bande dessinée pour les passionnés d'équitation, et les autres!

Americanah (Chimamanda Ngozi Adichie)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 12 février 2016

Ifemelu s’apprête à quitter les Etats-Unis, son compagnon américain et le blog à succès qu’elle tient autour du thème de la race pour repartir au Nigéria, son pays d’origine où l’attend un hypothétique poste de journaliste.
Elle a grandi à Laos, entre une mère mystique et naïve et un père désabusé par l’état de son pays et la corruption qui y règne. Au lycée, elle rencontre le calme Obinze, l’amour de sa vie, grand admirateur de l’Amérique et de ses écrivains. Auprès d’Obinze et de sa mère professeur d’université, Ifemelu découvre un autre milieu qui l’aide à grandir. Lassés des grèves qui paralysent l’université, les jeunes gens rêvent d’Amérique et Ifemelu part la première. A son arrivée, elle est partagée entre curiosité, surprises et sévères désillusions. Pour la première fois, elle prend conscience de la couleur de sa peau dans un pays où être noir joue un rôle déterminant dans les rapports sociaux, amicaux et amoureux.
L’écriture est précise, le ton vif et enlevé, sans complaisance ni dureté non plus. De par sa jeunesse et sa position d’étrangère, Ifemelu porte un regard curieux et critique sur la société américaine qu’elle découvre. Ces années d’apprentissage forment une chronique très agréable à lire qui aborde avec humour des sujets complexes et dresse le portrait de personnages sincères en quête d’eux-mêmes.

Peindre, pêcher et laisser mourir (Peter Heller)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 4 janvier 2016

Jim Stegner est un peintre en vogue, irascible, souvent cynique, à la vie tumultueuse. Depuis la mort de sa fille adolescente victime d’un trafiquant de drogue, il a des accès de colère incontrôlés. Après un séjour en prison, séparé de sa femme, il s’installe en pleine nature en Virginie, au pied des West Elk Mountains. Il se consacre corps et âme à ses deux passions : peindre et pêcher, tentant ainsi de retrouver un sens à sa vie et d’accepter le décès de sa fille, lui qui se reproche de l’avoir rejetée alors qu’elle l’appelait à l’aide. Un jour il croise la route de deux brutes, deux frères contrebandiers qui maltraitent un cheval. En sauvant l’animal, Jim déclenche un engrenage mortel qui va crescendo, un déchainement de violence à travers lequel lui-même cherche sans doute un apaisement intérieur. Les pages sur la peinture sont magnifiques; elles donnent à voir le processus de création de l’intérieur à travers le ressenti du narrateur qui exprime à la fois ses intentions, ses émotions et ce qui se joue à son insu dans le tableau en devenir. Les pages sur la pêche sont tout aussi belles, qui nous parlent d’une nature sauvage, du pouvoir de l’eau, des rivières et de la nuit. Lui-même souvent hors de contrôle, Jim mène sa quête dans la violence des armes à feu, du crime, et paradoxalement dans la sérénité des rivières et de la nuit lors de ses parties de pêche en solitaire, comme si ces deux contraires étaient nécessaires à sa survie. Ce roman dans lequel pulsions de vie et pulsions de mort s’affrontent en permanence aurait aussi pu avoir pour titre « Peindre, pêcher, tuer et laisser mourir ». Il y a bien plus de connexions entre ces quatre verbes qu’on ne le soupçonne en commençant notre lecture.

Un amour impossible (Christine Angot)

note: 1Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 13 décembre 2015

Ce livre s’ouvre sur la rencontre entre la mère et le père de l’auteur, et se clôt sur la complicité retrouvée entre mère et fille. Entretemps Christine Angot relate avec une précision froide l’histoire d’amour de ses parents, sa vie de petite fille des années cinquante, très proche de sa mère célibataire. C’est un quotidien qui se déroule sous nos yeux, sans aspérité ni effusions malgré le décès d’une grand-mère aimante, les déménagements successifs et l’éloignement de sa famille. Même les retrouvailles avec son père et l’inceste qui en a suivi sont traités avec distance et sans pathos. Ils expliquent juste que l’enfant puis l’adolescente rejette sa mère, qui appartient à un milieu social inférieur à celui de son père. Certains écrivains, grâce à une écriture épurée font naître toutes sortes d’émotions mais Christine Angot ne transmet que de la froideur. Elle analyse le refus de son père d’épouser sa mère et de l’introduire dans son milieu d’un point de vue social, l’inceste commis sur sa fille comme une façon d’humilier sa mère et de la rabaisser socialement mais on a peine, à travers ce récit, à éprouver de l’empathie pour les personnages tellement ils semblent vides de sentiments. L’écriture n’est pas pudique, elle est froide et sans vie et de mon point de vue ne rend pas compte de la richesse et la complexité du lien mère/fille, à la fois fondateur et amour impossible.

D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds (Jon Kalman Stefansson)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 16 novembre 2015

Ari, 40 ans, éditeur au Danemark, revient en Islande, pays de son enfance après avoir reçu un étrange paquet de son père, malade, avec qui il ne s’est jamais entendu. Le récit croise le destin de trois générations dans une langue poétique et pleine de fulgurances. Elle décrit la beauté d’une terre du bout du monde, battue par les vents, malmenée par les éléments. Le style incantatoire installe une musique lancinante et nostalgique qui nous porte tout le long de l’ouvrage et accompagne les descriptions de paysages arides, sombres et inhospitaliers. Malgré l’hostilité, des hommes vivent là, aux prises avec une nature qui tantôt donne tantôt tue. Autrefois pêcheurs et capitaines, aujourd’hui durement éprouvés par la crise. Ari, lui, avait choisi la poésie comme contribution au monde : en écrire ou en éditer. Ce récit est aussi l’histoire d’une désillusion, celle d’un homme qui, arrivé au milieu de sa vie voit son couple éclater, ses enfants partir et qui interroge son enfance, l’histoire de ces ancêtres pour trouver du sens à ce qu’il vit.

La gaieté (Justine Levy)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 juillet 2015

Louise, quarante ans, a deux enfants, un homme qui l’aime, qu’elle aime et qui la sauve de son enfance. Elle a un père qui, même loin, la soutient de façon indéfectible et elle a eu une mère droguée, alcoolique, aimante et instable. Elle a aussi eu nombre de belles-mères qui ont sapé sa gaité d’enfant et l’estime d’elle-même. Depuis qu’elle est mère à son tour, Louise a choisi la gaité. Pour ses enfants, pour stopper la transmission du malheur. Mais la gaité est-elle affaire de volonté? Ses enfants réactivent sans cesse la machine à souvenirs et l’enfance de Louise regorge de culpabilité vis à vis de sa mère, de honte et d’espoirs déçus. Peut-on transmettre la gaité lorsque l’on a été témoin d’autant de désespoir venant de sa propre mère? Louise n’a pas réussi à sauver sa mère, elle s’est fixée pour but de sauver ses enfants. En cassant la chaîne du malheur, en maniant l’humour pour panser ses blessures et faire reculer ses angoisses. Avec de la lucidité sur elle-même et de l’auto-dérision. Sans quoi Louise serait définitivement insupportable. Avec lesquelles elle nous touche au coeur.

Pour l'amour de Mike (Ronald Douglas Lawrence)

note: 4Roman ado Nathalie - bibliothécaire - 10 mars 2015

Au nord des Etats-Unis, Bob vit dans une ferme isolée avec son père biologiste et sa mère. L’enfant est très proche de la nature et lors d’une de ses promenades, il découvre un ourson blessé à côté du cadavre de sa mère, tuée par un chasseur. Bob recueille l’animal, le prénomme Mike et l’élève jusqu’au jour où il doit lui rendre sa liberté. Ce roman plaira aux passionnés d’animaux car l’on y apprend énormément de choses sur le mode de vie des ours, de leur naissance à l’âge adulte, à travers un récit très documenté. Une amitié solide s’est nouée entre Bob et Mike et l’enfant sera capable, au bout de deux ans environ, de laisser son ours partir vivre sa vie sauvage.

Un hiver en enfer (Jo Witek)

note: 5Roman ado Nathalie - bibliothécaire - 28 janvier 2015

Edward est un jeune homme introverti, maltraité par ses collègues de lycée. Il a pour seul ami son père, brillant architecte alors que sa mère le délaisse pour de nombreux séjours en hôpital psychiatrique. Au retour de son dernier internement, elle souhaite se rapprocher de son fils. Le soir-même les parents d’Edward ont un accident de voiture qui coûte la vie à son père. Sa mère devient méconnaissable: elle se consacre désormais totalement à Edward et si ce dernier dans un premier temps lui en sait gré, il s’inquiète vite de son empressement de plus en plus malsain et de sa jalousie. Edward devient-il fou ou bien est-ce sa mère, qui parait pourtant si exemplaire à leur entourage? Qui manipule qui et pourquoi? Edward parviendra-t-il à échapper à cet » hiver en enfer » ou y perdra-t-il la vie? Autant de questions qui taraudent le lecteur, tenu en haleine jusqu’aux dernières pages. Pour grands adolescents et adultes.

Sur la route de blue earth (Joseph Monninger)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 14 janvier 2015

Hattie travaille dans un haras et un matin, avec son amie Dolores, elle enlève un vieux cheval qui doit partir à l’abattoir. Profondément attachée à cet animal qui a passé l’essentiel de sa vie à tourner dans un manège pour promener des enfants sur son dos, elle compte l’emmener loin, envers et contre tous, afin de lui faire connaître les grandes plaines de l’ouest et la liberté avant de mourir. Ce road movie commence comme une fugue et se poursuit comme un voyage initiatique pour les deux jeunes filles qui se découvriront l’une l’autre comme en miroir. Plein de fraîcheur et de vivacité, une belle lecture.

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier (Patrick Modiano)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 31 décembre 2014

Dans ce nouveau roman qui ressemble parfois à une enquête policière, Daragane, le héros, poussé par un couple dont on ne sait s’il appartient au passé ou au présent, à la réalité ou à son imagination, part sur les traces de son enfance et notamment sur celles d’une femme qui lui a servi de mère, la sienne l’ayant abandonné. Nous retrouvons l’ambiance « modianesque » d’un personnage qu’un abandon précoce a condamné à flotter sans fin, à vivre en décalage ou en bordure du monde et des autres, absorbé par sa quête intérieure. Une belle lecture qui une fois encore nous entraîne pour une promenade indécise dans le brouillard que Modiano excelle à distiller.

Le complexe d'Eden Bellwether (Benjamin Wood)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Oscar est un jeune homme qui travaille comme aide-soignant dans une maison de retraite. Un soir, passant près d'une chapelle, il est irrésistiblement attiré par la musique qui s'y joue. Il fait alors la connaissance d'Iris, la soeur de l'organiste et en tombe amoureux. Bien que d'un milieu plus aisé, celle-ci intègre Oscar au cercle restreint de ses amis et lui demande de cerner la maladie de son frère. En effet, celui-ci, musicien surdoué est persuadé du pouvoir de guérison de certaines mélodies, voire de leur pouvoir de résurrection. Eden est-il délirant, dangereux, ou trop génial pour être compris? Telle est la question qui hante ce roman: Eden manipule-t-il ses proches ou a-t-il raison? Quelle part de folie, quelle part de génie? Malgré quelques maladresses, ce roman nous tient en haleine jusqu'au dénouement. Les personnages sont finement analysés et suscitent l'empathie autour d'un sujet qui ne manque pas d'intérêt.

Un monde flamboyant (Siri Husdvedt)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Après la disparition d’Harriet Burden, plasticienne considérée comme mineure, un universitaire cherche à comprendre son existence et son œuvre. Il découvre qu’elle utilisait des prête-noms masculins, persuadée que son travail serait accueilli différemment. Le livre donne la parole à ses proches et à travers cette construction passionnante, le lecteur découvre ce qu’ils savent et ce qu’ils croient savoir. Certains éléments se recoupent, d’autres s’opposent dans ce travail marqué par les neurosciences et la psychanalyse. Un livre intelligent et érudit.

La patience du franc-tireur (Arturo Pérez-Reverte)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Un éditeur charge une spécialiste de l’art urbain de retrouver Sniper, graffeur célèbre, pour lui proposer une édition complète de ses œuvres accompagnée d’une exposition. Sniper organise via les réseaux sociaux d’importantes interventions nocturnes auxquelles participent de nombreux graffeurs mais qui se soldent parfois par des morts. Mené comme une enquête policière, ce roman permet une incursion intéressante dans le monde de l’art urbain.

Aimons-nous les uns les autres (Catherine Clément)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

L’auteur nous conte une période de la Commune de Paris à travers le regard de deux personnages : Abel, juif d’Ukraine, franc-maçon et Léo, hongrois venu s’installer à Paris sous l‘Empire comme orfèvre. La ville est sous le feu des Prussiens et des Versaillais : Abel et Léo luttent, chacun à leur manière pour défendre le peuple qui souffre ; ils croiseront la route de Louise Michel, Georges Clémenceau, Victor Hugo… Un regard intéressant sur cette époque mouvementée.

Oeuvre non trouvée

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Cette série retrace la destinée de cinq familles (américaine, russe, allemande, anglaise, galloise) à l’ère des troubles sociaux, politiques, économiques et civiques des années 1960 à 1990. Voici, entre épopée historique et roman d’espionnage, une belle fresque des temps modernes, intéressante et agréable à lire.

L'heure indigo (Kristin Harmel)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Hope réside avec sa fille Annie de douze ans à Cape Code dans le Massachussets et gère la pâtisserie familiale héritée de sa grand-mère. Celle-ci, souffrant de la maladie d’Alzheimer, est internée, mais dans un moment de lucidité demande à sa petite-fille de faire des recherches sur sa famille en France. Un roman émouvant, très agréable à lire.

L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage (Haruki Murakami)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Tsukuru avait à l’adolescence un groupe d’amis qui, du jour au lendemain, a coupé les ponts avec lui, sans qu’il comprenne jamais pourquoi. Serait-ce parce que seul son prénom n’évoque pas une couleur ? Poussé par sa petite amie, il revisite son passé en quête de la vérité. Dans ce roman initiatique, genre cher à l’auteur, nous retrouvons sa manière de naviguer entre réel et imaginaire. De façon sensible, il traite du temps qui passe.

Gravé dans le sable (Michel Bussi)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Alice vit pour l’amour qu’elle porte à Lucky. Mais en juin 1944, c’est la guerre et comme de nombreux jeunes américains, Lucky se trouve sur une plage normande. Il a conclu un pacte avec un autre soldat, dont Alice entendra parler vingt ans plus tard… Très agréable, avec un suspense bien mené, ce roman plein de fortes figures féminines traverse trente ans de notre histoire.

Angor (Franck Thilliez)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Sharko et Henebelle sont de retour, ils enquêtent cette fois-ci sur la séquestration d’une jeune fille et sont régulièrement précédés par une gendarme greffée du cœur aux rêves prémonitoires… Nous retrouvons comme de vieux amis le couple phare de Frank Thilliez. Les personnages, écorchés, se débattent encore contre leurs démons. Un très bon roman policier qui aborde avec sérieux le trafic d’organes. Suspense garanti.

Rien que la vie (Alice Munro)

note: 5Nouvelles Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Un beau recueil de nouvelles qui met en scène des personnages simples, authentiques. A la fin, des réflexions et souvenirs de l’auteur.

La jeune fille dans le jardin (Kamala Nair)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Rakhu, qui vit dans le Minesotta, est invitée à se rendre en Inde dans sa famille maternelle qu’elle a rencontrée l’été de ses onze ans. A cette époque, elle avait senti des menaces planer sur la famille Varma, et découvert le jardin interdit. Avant d’accepter sa bague de fiançailles, elle part en quête de la vérité. Un premier roman bien écrit et intéressant.

Eux autres, de Goarem-Treuz (Hervé Jaouen)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

« Eux autres », on en parle avec envie : au décès du couple âgé qu’ils appellent tonton et tante, ils héritent de la ferme sur laquelle ils pratiquent le maraîchage. Mais on en parle aussi avec mépris : ceux de Goarem-Treuz sont Gwaz-Ru, c’est-à-dire enfants du Rouge, personnage du tome précédent, qui à sa sortie de prison avait annoncé qu’il bouderait le monde. Ses sept enfants, eux, veulent aller de l’avant.

Peine perdue (Olivier Adam)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Dans ce roman, vingt-deux personnages se succèdent pour apporter leur point de vue sur les évènements qui se déroulent dans une petite station balnéaire de la côte d’azur, à savoir, l’agression de la star du football locale et une tempête qui fera plusieurs victimes. Ce groupe reflète différents aspects de la nature humaine ou de la société française, comme les difficultés à vivre en couple, l’arrivée à la retraite, le sentiment amoureux, la maladie… Un livre empreint d’émotion, tantôt tragique, tantôt léger.

Pars avec lui (Agnès Ledig)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Voici une belle rencontre de personnages, qui pourraient être nous, ou vous. Ils sont là, dans leurs vies, avec leurs fragilités et leurs forces. Dans une écriture claire et précise, l’auteur nous conte l’histoire de deux êtres, l’un se prénommant Juliette et l’autre, vous l’aurez deviné… Roméo. Juliette, infirmière vit avec un homme manipulateur et Roméo avec sa jeune sœur, adolescente se posant mille et une questions sur la vie. Ils se rencontrent et nous allons les suivre. L’auteur nous offre un bon et beau moment en compagnie de personnages attachants.

Le tabac Tresniek (Robert Seethaler)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Franz, dix-sept ans en 1938, quitte ses montagnes de Haute Autriche pour venir travailler à Vienne chez Otto, buraliste unijambiste. A travers la rencontre des classes populaires et bourgeoises qui s’approvisionnent en tabac, par sa lecture assidue de la presse, Franz acquiert rapidement une culture politique. Dans le domaine amoureux, ses difficultés le conduisent à aller chercher conseil auprès du « docteur des fous », Freud en personne, qui est aussi un client du bureau de tabac. Malgré la montée du national-socialisme, Otto cherche à garder sa clientèle juive. Freud, quant à lui, se résigne à émigrer en Grande-Bretagne et Franz tente de résister. Les personnages forts et attachants, l’aspect poétique du texte font de la lecture de ce roman un vrai plaisir.

Kobra (Deon Meyer)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 décembre 2014

Au Cap en Afrique du sud, sur fond de corruption gouvernementale et de crimes financiers, Morris, scientifique anglais se fait enlever et ses trois gardes du corps sont abattus par Kobra, redoutable tueur à gages. La sœur de Tyrone, jeune picpocket a également subi le même sort. A travers le personnage de l’inspecteur Griessel, policier intègre et déterminé, Deon Meyer dénonce un monde où l’on assiste au blanchiment de l’argent du terrorisme et à la corruption des politiques.

La couleur du lait (Nell Leyshon)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 novembre 2014

Mary est une fille de ferme du 17ème siècle en Grande-Bretagne et ce récit est le sien, écrit avec ses mots: tel est le postulat de ce roman bref et intense. Sa famille composée d'un père travailleur et violent, d'une mère travailleuse et soumise, de trois soeurs et d'un grand-père handicapé qui seul lui prodigue de l'affection, vit dans une grande misère. Lorsque le pasteur du village propose d'employer Mary pour veiller sur sa femme malade, il n'est pas question de refuser. Mary découvre alors un autre univers dont le pasteur lui livrera quelques codes en l'initiant à la lecture et l'écriture. Mais le prix à payer est très cher - trop cher pour elle. Un récit d'une grande finesse pour décrire la différence des classes et l'injustice qui l'accompagne. Malgré les apparences, la violence n'est pas réservée aux plus frustres.

L'amour et les forêts (Eric Reinhardt)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 novembre 2014

Le récit, magnifiquement écrit, de la vie d’une femme harcelée, humiliée par son mari violent, malade. Les horreurs débitées par un homme dérangé, les nuits d’insultes, les larmes sont méticuleusement décrites au travers de paragraphes sans retour à la ligne qui créent la suffocation… Bénédicte Ombredanne se permettra une seule fois une « belle journée » avec un homme rencontré sur internet et trouve un peu de paix au sein de la clinique psychiatrique où l’a conduit sa tentative de suicide. Un sujet sombre, une très belle écriture.

Le règne du vivant (Alice Ferney)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 novembre 2014

A travers le portrait d’un écologiste radical, co-fondateur de Green Peace, ce roman dépasse la simple apologie de la sauvegarde de la nature et nous interroge sur notre définition de l’engagement et ses limites. Paul Watson, puisque c’est de lui dont il s’agit, a décidé de refuser toute compromission dans son combat contre les baleiniers japonais, les tueurs de phoques et autres espèces marines en théorie protégées. Surnommé « Capitaine », « Pirate des mers » ou « Eco-terroriste », il sillonne les mers depuis plus de trente ans, fut sacré « Grand écologiste du XXème siècle » par le Times magazine en 2000 et fait l’objet d’un mandat d’arrêt par le Costa Rica. Un thème fort, un style tout en finesse pour un roman à lire d’urgence !

Ces instants-là (Herbjùrg Wassmo)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 novembre 2014

« Ces instants-là » sont des moments de vie, les fragments de la construction d’une jeune fille écrits en courts chapitres. Ce récit part de l’enfance jusqu’à la femme mûre dans le nord de la Norvège mais il est universel : vivre sa vie sans la subir, l’inventer, faire des choix et prendre des décisions, s’exprimer et s’émanciper…Un très beau parcours, dense et sobre servi par une écriture forte et poétique.

L' Île du serment (Peter May)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 novembre 2014

L’île du serment est en réalité l’île d’Entrée au Québec, qui dans les années 1800, accueillit l’exode de nombreuses familles écossaises. De mémoire d’homme, aucun crime n’y fut commis, jusqu’à aujourd’hui… Sim, de par ses origines écossaises est tout désigné pour enquêter. Pourquoi cette histoire lui rappelle-t-elle de vieux carnets que lui lisait sa grand-mère quand il était enfant ? Pourquoi la femme de la victime lui semble-t-elle familière ? L’auteur nous promène à la fois dans le temps et dans l’espace, entre deux îles, l’une au Québec, l’autre en Ecosse, aussi rudes l’une que l’autre. Un moment de plaisir.

L'île du Point Némo (Jean-Marie Blas de Roblès)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 novembre 2014

Ce roman d’aventures est un vrai tourbillon d’histoires, plein de bizarreries et de fantaisie dans lequel il faut accepter de se laisser porter! Deux récits s’entrecroisent, l’un plein d’aventuriers et de contrées lointaines, l’autre plus quotidien dans le Périgord. Ils vont dérailler ensemble… Un roman débordant qui magnifie la littérature, les auteurs, les livres et les lecteurs.

Autour du monde (Laurent Mauvignier)

note: 3Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 novembre 2014

Ce roman traverse le globe avec des histoires qui toutes se passent au moment du tremblement de terre de Fukushima en 2011 au Japon. Une belle écriture et de beaux personnages que leurs bouleversements individuels ramènent tous au choc collectif que fut le tsunami.

Oeuvre non trouvée

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 27 novembre 2014

Un très beau texte poétique autour d’une réalité atroce : la prise d’otages d’enfants et d’adultes d’une école de Beslan en Russie en 2004, écrit du point de vue d’une petite fille.

Trente-six chandelles (Marie-Sabine Roger)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 26 novembre 2014

Mortimer Decime doit mourir, comme tous ses ascendants, à trente-six ans et ne connaîtra donc jamais sa trente-septième année. Toute sa vie s’est déroulée dans cette perspective, mais la prédiction va-t-elle vraiment se réaliser ? La vie et la mort vous jouent parfois des tours… Un livre léger, drôle, plein de personnages truculents et de dialogues percutants. Humour garanti !

Sauf quand on les aime (Frédérique Martin)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 26 novembre 2014

Claire, Juliette et Kader, la vingtaine, déjà malmenés par la vie, partagent un appartement. Tischa va bientôt les rejoindre et s’appuyant les uns aux autres, ils tentent de faire leur chemin tout en faisant face à la violence et au racisme. Portrait d’une jeunesse actuelle, meurtrie par la société qui pour vivre n’a d’autre choix que de compter les uns sur les autres tout en restant libre. Un livre attachant.

Charlotte (David Foenkinos)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 26 novembre 2014

Sous la forme d’une ode en vers libres, ce livre est un hommage à Charlotte Salomon, jeune artiste peintre juive allemande morte en déportation à vingt-six ans. Cette jeune femme, réfugiée à Nice peint pendant deux ans avant son arrestation et ce sera son père qui retrouvera ses œuvres soixante ans plus tard. L’auteur la découvre lors d’une exposition à Berlin et fasciné, il en tirera ce roman écrit à la manière d’un scénario. Très beau et émouvant, ce récit donne envie de découvrir la peinture de cette artiste disparue.

Price (Steve Tesich)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 26 novembre 2014

Daniel Price, 18 ans, son diplôme de fin de collège en poche, aspire à une autre vie que celle d'ouvrier à l'usine de sa petite ville natale d'East Chicago. Entouré de deux amis aussi paumés que lui, Daniel va, au cours de son dernier été d'adolescent, pendant que son père agonise, être emporté par la force dévastatrice d'un premier amour.

La fractale des raviolis (Pierre Raufast)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 26 novembre 2014

L'histoire commence par une femme bien décidée à empoisonner son mari à coup de raviolis maison. Mais juste au moment fatal, débute une nouvelle intrigue. Ce roman nous mènera ainsi par le bout du nez dans un emboitement savant d'histoire en histoire. Après ce grand voyage d'aventure en aventure, qui donne l'impression d'avoir totalement perdu le fil, l’auteur nous ramène tout en finesse vers nos premières amours et ainsi... la boucle est bouclée !!

La robe à froufrous (Sandrine Beau)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 20 novembre 2014

Mademoiselle Chacha, qui en réalité s’appelle Marie-Charlotte, adore grimper aux arbres, construire des cabanes et vivre en salopette. Mais en prévision du mariage de sa tante où elle doit être demoiselle d’honneur, que voit-elle arriver chez elle? Une robe à froufrous… Après diverses tentatives infructueuses pour se débarrasser de cet embarassant cadeau et de convaincre sa mère qu’il est hors de question qu’elle enfile pareil vêtement, Mademoiselle Chacha, avec l’aide de sa grand-mère opte pour une solution radicale… Un ton alerte, une héroïne vive et sympathique qui déborde d’idées et de joie de vivre font ce ce petit roman une lecture facile et drôle.

Chez un père crocodile (Malika Doray)

note: 5Album jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 12 novembre 2014

Dans un texte très simple qui peut facilement être lu aux plus jeunes, Malika Doray dresse avec tendresse et lucidité le portrait d’un père crocodile à qui tous les papas du monde pourraient s’identifier. Qu’est-ce qui compose un papa ? Ce que son enfant en perçoit aujourd’hui mais aussi toutes ses expériences passées qui ne se voient pas et qui l’ont fait tel qu’il est. Les enfants sont souvent curieux du passé de leurs parents, qui compose aussi leur histoire familiale : voici une manière juste de relier présent et passé, de parler de transmission et d’héritage. L’illustration stylisée, le papier épais habituel chez les éditions Memo, la sobriété du texte font de la lecture de ce petit album un très beau moment de poésie et peut-être d’échange.

J'ai le vertige (Jennifer Roy)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 4 novembre 2014

Syvia, la tante de l’auteur, a été l’une des douze enfants juives rescapée du ghetto polonais de Lodz en 1945. Jennifer Roy adopte la voix de l’enfant de quatre ans pour dépeindre la vie quotidienne dans le ghetto: le froid, la faim, les exécutions arbitraires, les départs vers les camps de concentration, mais aussi l’entraide, les ruses et la résistance finale des adultes pour sauver les derniers enfants. Tout ceci à hauteur d’une petite fille à qui les nazis ont volé son enfance. Une écriture sobre, des moments de vie courts et intenses qui nous plongent un peu à la manière d’une Anne Franck plus jeune dans l’atmosphère angoissante de ces années noires.

Coeur de hibou (Isabelle Wlodarczyk)

note: 5Album jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 14 octobre 2014

Cet album grand format nous propose une belle histoire d’adoption entre un jeune loup et un vieux hibou. L’illustratrice joue sur des formes pures, stylisées pour créer l’émotion et dire la violence ou la force des évènements et des sentiments : la mort de la louve tuée par les chasseurs, le désir du jeune loup de ressembler à son père hibou et le désir du vieux père de ressembler lui aussi à son fils, si différent physiquement mais si proche par le cœur. La gamme des couleurs utilisées, principalement orange, vert, noir et bleu, leur luminosité accentuent la portée du récit : les animaux de la forêt se découpent sur de magnifiques couleurs d’automne et semblent les gardiens du lien tissé entre le hibou et le loup. Un album plein de poésie et de tendresse.

Le lion et les trois buffles (Moncef Dhouib)

note: 5Conte Nathalie - bibliothécaire - 1 octobre 2014

Dans ce conte traditionnel arabe, les trois buffles apprennent cruellement ce que vaut la fréquentation des « grands de ce monde », représentés ici par le lion, roi des animaux. L’histoire avance de façon implacable et là où l’union et leur force auraient pu les sauver, la jalousie, la mesquinerie et la lâcheté les perdront un à un jusqu’au dernier. Un texte simple, une illustration qui utilise la gravure sur bois et fait la part belle au jaune éclatant que l’on imagine régner sur la savane, quelques soient les drames qui s’y nouent.

Le sauvage (David Almond)

note: 4Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 16 septembre 2014

Dans ce très beau roman graphique, Blue est un jeune garçon qui vient de perdre son père et se retrouve seul avec sa mère et sa petite soeur. En réaction à son chagrin qui est très peu décrit, il se met à écrire et invente le personnage du "sauvage" qui vit à sa guise dans les bois, ne respecte aucune loi, donne libre cours à ses émotions et à sa violence, sans connaître aucune contrainte. Le sauvage réalise ce dont rêve Blue et qu'il n'ose mettre en oeuvre... Le récit sur Blue et le récit de Blue se croisent et s'entrecroisent à tel point que nous venons à douter de la place de la réalité. Les illustrations qui accompagnent le texte reflètent avec force la douleur de l'enfant et la puissance des sentiments qui le déchirent durant cette période de deuil.

Mon coeur qui bat si fort (Alf Kjetil Walgermo)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 2 septembre 2014

Amanda est une jeune norvégienne de treize ans qui tombe amoureuse de David, quatorze ans, collégien comme elle. Hélas, pour leur premier baiser, son coeur se met à battre la chamade, malheureusement au sens propre... elle se retrouve donc à l'hôpital et après de multiples bilans et examens découvre qu'elle a besoin d'une greffe pour continuer à vivre. Une belle première histoire d'amour, parasitée par la maladie, l'angoisse de la mort et du don d'organe: sera-t-elle toujours amoureuse de David avec le coeur d'un autre? Un livre à la fois drôle et sensible, léger et grave comme peuvent l'être les adolescents et qui aborde avec bonheur les différentes thématiques de cette période.

Loup un jour (Céline Claire)

note: 5Album jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 26 juillet 2014

Le loup de cet album dont nous n’apercevons au fil des pages que quelques morceaux de pelage réagit de manière bien étrange dans des histoires que nous connaissons tous : au lieu de manger les petits cochons, il ne leur prend que de la paille ou du bois, à la chèvre il ne dérobe que du lait… mais quelle (mauvaise) surprise réjouissante nous réserve la toute dernière page ! Pour les enfants qui connaissent déjà quelques classiques histoires de loups, histoire de se faire peur encore une fois et d’en rire, encore une fois !

En t'attendant... (Emilie Vast)

note: 5Album jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 26 juillet 2014

Un album tout en tendresse et poésie pour évoquer, en peu de mots, les neuf mois qui précèdent la naissance d’un bébé. « En t’attendant », la chenille devient papillon, les fleurs deviennent fruits… la nature est pleine de cycles et de transformations et ce beau livre aux couleurs très douces, aux formes épurées nous rappelle que nous en faisons partie.

Canada (Richard Ford)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 juillet 2014

Un livre puissant servi par une écriture dense et précise qui explore avec minutie les méandres des relations humaines, des liens parents/enfants qui construisent ou détruisent, c'est selon. Sous une apparente normalité, dans une tonalité qui paraîtrait presque monotone à première vue, couvent les rêves, les passions et les frustrations qui régissent nos vies et engendrent merveilles ou catastrophes... Le narrateur, professeur bientôt retraité, revient sur ses quinze ans et sur l'abandon de ses parents, envoyés en prison pour un braquage de banque voué à l'échec. L'enjeu de ce roman est de cerner de la façon la plus complète possible ce traumatisme fondateur pour l'adolescent et ce qu'il advint de sa vie ensuite. Magnifique et passionnant!

Dieu me déteste (Hollis Seamon)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 11 juillet 2014

Richard et Sylvie sont deux adolescents de 17 et 15 ans voisins de chambre dans une unité de soins palliatifs. Parfaitement conscients de leur état mais non résignés ils vont bousculer la routine et vivre à toute allure leur adolescence: draguer, sortir, s'amuser, aimer, fumer, boire... Entouré d'une équipe bienveillante, d'une famille extraordinaire, chacun vit comme il le peut l'approche de la mort. Un livre hommage, un livre choc, lucide, provoquant, terriblement attachant qui donne à lire une pétillante leçon de vie.

Des enfants trop parfaits (Peter James)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Ayant perdu un enfant d’une maladie génétique, Naomi et John décident de refaire un enfant avec l’aide du Dr Detorre, un généticien visionnaire…Ce roman policier propose une réflexion sur l’eugénisme. A-t’ont le droit d’agir sur le destin d’un être humain avant même sa naissance ? Que deviendrait l’humanité avec des enfants « parfaits » ? De quoi est capable la science et jusqu’où l’Homme ira-t-il ? Ce livre vous happe par son histoire et cette réflexion sur le monde de demain.

Le bruit des autres (Amy Grace Lloyd)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Célia, jeune veuve, a acheté un immeuble dont elle loue les appartements. Elle arrive à y vivre sans gros bouleversements ni trop d’émotions jusqu’à l’arrivée de Hope qui sous-loue un appartement au-dessus du sien. Une histoire d’amitié entre ces deux personnages dans cet immeuble à l’ambiance hors du temps. Un huis-clos à Brooklin.

Des hommes en devenir (Bruce Machart)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

10 histoires d’hommes confrontés à eux-mêmes, à leur passé, leur futur ou leur mort. Le ton n’est en rien morbide dans ce recueil et tout y est puissant et chargé de sentiments profonds.

Naufragés (Fernando Monacelli)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Le cadavre gelé d’un soldat est découvert 25 ans après sa mort sur un canot de sauvetage en antarctique. C’est Ruan Cruz, le fils de Dona Ana. En lisant son journal, sa mère a appris qu’elle avait un petit-fils. Célina, journaliste qui a elle-même confié son fils à sa belle-mère après la disparition de son mari va s’impliquer dans la recherche du petit-fils de Dona Ana. Une enquête bouleversante et une réflexion troublante sur la maternité.

Une famille délicieuse (Willa Marsh)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Mina s’occupe de sa sœur cadette, Nest, handicapée suite à un accident. Elle s’évade en correspondant sur internet avec Elyot. Par affection pour son ainée, Georgie, Mina accepte de l’héberger en attendant son admission en maison de retraite car sa sœur est sénile. Seulement, Georgie va décider de révéler des secrets douloureux pour cette « famille délicieuse »…..Après un début difficile dû au grand nombre de personnages, un roman agréable avec beaucoup de secrets dans cette famille heureuse.

Le gardien de mon frère (Leif Davidsen)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Ce roman historique, suit le parcours de Magnus Meyer puis de son frère Mads entre les continents Américain et Européen et se compose de trois parties distinctes : la recherche de Mads par son frère dans l’ Espagne Franquiste, le parcours de Mads pendant cette guerre puis l’histoire de Magnus. Lui part en Russie sur les traces d’ Irina, rencontrée en Espagne. Un récit intense, dense, traitant d’une multitude de sujets à travers de belles descriptions.

Toutes les couleurs du monde (Giovanni Montanaro)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Thérèse nait d’une mère folle, et vit à Geel, petit village belge connu pour accueillir les fous et les laisser en liberté. Elle y mène une vie tranquille jusqu’à l’arrivée d’un vagabond, Vincent Van Gogh, complètement perdu mais pas encore peintre. Ce roman est en fait une lettre d’amour que Thérèse adresse à Van Gogh. Elle y raconte les couleurs de son village, de celles qui inspireront le futur peintre dans un premier temps. Elle raconte sa propre histoire, tragique puisque déclarée folle par un psychiatre zélé. Récit d’une vie sacrifiée, ce roman ressemble à une peinture où les couleurs sont très présentes.

Ce que murmurent les collines (Scholastique Mukasonga)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Un ouvrage composé de 7 nouvelles qui nous fait découvrir un Rwanda méconnu fait de mythologie mais aussi de faits historiques. L’auteure nous décrit avec talent les incompréhensions entre les cultures africaines, multiples et variées, et la culture européenne. Un recueil de nouvelles dense et cristallin qui tourne autour de la mémoire.

Autrefois le rivage (Paul Yoon)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Ces nouvelles toutes en retenue se situent sur la même île imaginaire de Corée du sud, et sur la même période de cinquante ans. Les paysages ont une grande importance, les sentiments liant les personnages sont dans chaque nouvelle, forte et pudique. L’écriture est pleine de sensibilité. Une lecture très agréable.

Crème anglaise (Kate Clanchy)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Du fin fond de son écosse natale, le jeune et naïf Struan répond à une offre d’emploi pour se mettre au service d’un écrivain paralysé. Il tombe sur une véritable maison de fous… Il découvre Londres, le bouillonnement culturel dont il rêvait et le milieu artistique qu’il n’imaginait pas ainsi. Tandis que le monde change d’ère, Struan perd son innocence et apprend le règne des faux-semblants et de l’hypocrisie, les familles recomposées, les limites de la gentillesse et celles du talent. Des personnages singuliers et complexes pour un récit fluide et non dénué d’un humour à la crème anglaise !

Terminus Tel-Aviv (Liad Shoham)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Ce très bon roman policier vous propose une plongée dans le monde trouble des immigrés illégaux en Israël, entre ONG, mafia, kidnappings et trafics d’armes. Une enquête est ouverte sur les réfugiés d’un camp de Tel-Aviv lorsque Michal Polog, activiste en faveur des droits des demandeurs d’asile est retrouvée assassinée… Une belle leçon de géopolitique sur l’Afrique et ses milliers de déplacés également.

Du pétrole sur l'eau (Habila, Helon (1967-....))

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Rufus est un jeune reporter chargé d’enquêter sur l’enlèvement de la femme d’un magnat du pétrole au Nigeria. Il part donc sur le fleuve Niger en compagnie d’un collègue, brillant journaliste devenu alcoolique, à la recherche des « rebelles » responsables du kidnapping. Ils traversent des territoires dévastés par l’or noir, des villages qui ont cru à un essor économique illusoire, rencontrent des rebelles qui se muent en terroristes… Un roman intéressant et noir.

Oeuvre non trouvée

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 1 juillet 2014

Dans une petite ville anglaise, une violente tempête provoque un glissement de terrain qui met à jour deux cadavres de jeunes filles. L’un correspond à une affaire non élucidée datant de seize ans auparavant, l’autre est totalement inconnu. L’inspecteur Simon Serailler, tiraillé entre les baisses d’effectifs de son équipe et son amour impossible pour une femme mariée, se charge de l’enquête. Les personnages sont attachants, la campagne anglaise plus vraie que nature… même si l’enquête avance lentement, c’est avec plaisir que le lecteur en suit l’évolution, notamment grâce aux relations qui se nouent entre les différents acteurs.

La bobine d'Alfred (Malika Ferdjoukh)

note: 4Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 18 juin 2014

Pour lecteurs passionnés de cinéma, et même d’Alfred Hitchcock, voici l’histoire – vraie ou inventée ?- d’un film perdu du grand maître. Grâce au narrateur, jeune adolescent français qui a suivi son père cuisinier et cinéphile à Hollywood, nous côtoyons de multiples stars, visitons Hollywood, assistons à un tournage en studio dans une ambiance des années soixante. Un bel hommage au maître du suspense et au monde du cinéma qui fit et fait encore rêver un certain nombre d’entre nous !

Le duel (Arnaldur Indriòason)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 4 juin 2014

Au cours de l'été 1972, un village suédois est envahi de touristes venus assister à un championnat d'échecs opposant un russe à un américain. Au même moment, un jeune homme sans histoire est poignardé dans un cinéma et son magnétophone disparait... Un roman policier difficile à poser tant l'ambiance, la densité des personnages et de l'intrigue vous tiennent en haleine!

La moisson des innocents (Dan Waddell)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Les héros furent deux enfants assassins condamnés pour avoir battu à mort un vieil homme. Après avoir purgé leur peine, ils reconstruisent leur vie sous une autre identité. Mais un justicier va retrouver leur trace. L’inspecteur Forster sait que les explications se trouvent dans le village qui n’a jamais pardonné et il revient donc sur la scène du crime. Excellent flic, tenace, il n’a pas son pareil pour faire parler et écouter. Il rend justice à tous. Un très bon policier.

Mailman (J. Robert Lennon)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Albert Lippincott, dit Mailman, a un drôle de secret : il dérobe le courrier qu’il devrait distribuer et le photocopie avant de le donner à son destinataire. Est-il responsable d’un suicide à cause d’une lettre arrivée en retard ? Ce roman est une comédie noire qui dépeint une Amérique qui ne va pas bien et donne à réfléchir. A conseiller aux amateurs de situations borderline.

Love in a fallen city (Eileen Chang)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Ce court roman d’amour se situe dans une Chine pétrie de traditions où une jeune femme divorcée subit les sarcasmes et humiliations de sa famille. La situation empire lorsqu’elle est préférée à l’une de ses sœurs par un riche héritier. Elle part à Hong-Kong, y retrouve son amoureux qui l’aime mais refuse de l’épouser. Or elle ne veut pas être une simple maîtresse. Eternelles contradictions entre codes, règles et sentiments ainsi qu’entre la Chine traditionnelle et la modernité d’Hong-Kong, pour ce roman écrit en 1943 et juste traduit en français.

Nageur de rivière (Jim Harrison)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Les deux nouvelles sont deux contes qui font la part belle à la nature et aux relations hommes/femmes et sont un hymne à la vie. Dans le premier, Clive, artiste raté revient s’occuper de sa mère et ce retour sur lui-même lui permet de repeindre et de renouer avec sa fille. Dans le second, Thad, jeune homme intuitif et insoumis, trouve le bonheur dans l’eau où il croise d’étranges créatures…

Rendez-vous à Estepona (Åke Edwardson)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Tout va bien dans la vie de Peter jusqu’au jour où il reçoit un courrier qui fait ressurgir son passé. Contraints de se rendre sur la Costa del sol, Peter et sa femme doivent laisser leurs enfants et se trouvent confrontés à un choix de vie ou de mort. Un thriller mené tambour battant sur fond de mafia politique.

Julius aux alouettes (Fabienne Juhel)

note: 3Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Julius est un personnage qui s’installe dans une famille ordinaire, s’impose auprès de chacun et bouleverse leur vie. Un livre bien écrit, plein de poésie et d’humour dans lequel la nature est omniprésente, qui traite des zones d’ombre de l’être humain. Une réflexion sur la vie, ses mystères, ses bouleversements…

Dans la barque de Dieu (Kaori Ekuni)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Yoko vit dans le souvenir de son seul amour, l’homme qui lui a donné sa fille Soko. Il est parti sans savoir qu’il allait être père mais lui avait affirmé qu’il la retrouverait où qu’elle soit : depuis, remettant volontairement son destin entre les mains du hasard, Yoko déménage tous les ans, comme dans un jeu de cache-cache. Jusqu’au jour où sa fille adolescente refuse de la suivre. Yoko sent alors la fragile construction de sa vie s’effondrer… Un roman élégant, subtil, à deux voix qui laissent chacune entendre leur vision d’une même réalité.

L'homme à débattre (Ilan Duran Cohen)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Clément, jeune, beau, et riche est gâté par la vie grâce à son mariage avec la fille de l’entrepreneur le plus puissant de la ville. Son beau-père voit en lui le fils qu’il n’a pas eu et qui pourra lui succéder à la tête de son empire financier. Tout lui sourit jusqu’à l’accident qui laissera sa femme dans un état critique et viendra bousculer l’équilibre confortable qu’il s’était bâti. Tous les personnages sont secoués par l’évènement qui les jette tout d’un coup dans la quête d’eux-mêmes. D’une écriture simple et fluide qui narre la réalité dans ce qu’elle a de plus simple et plus cru, ce livre rend les personnages attachants bien que parfois énigmatiques. Il se lit d’une traite.

La fille qui tombe du ciel (Simon Mawer)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Ce livre a été écrit en hommage aux trente-neuf femmes parachutées en France par les services secrets anglais entre 1941 et 1944. Marian était l’une d’entre elles, née à Genève d’un père anglais et d’une mère française. Sa candidature intéressa beaucoup les services secrets anglais, qui, après plusieurs formations secrètes et complexes, projetèrent de lui confier des missions périlleuses en France. L’une d’elle concernait Clément, un de ses amis, chercheur en physique comme son frère. Une lecture agréable.

Le collier rouge (Jean-Christophe Rufin)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 mai 2014

Jour et nuit, un chien hurle à la mort devant une prison, dans un village assommé de chaleur. Son maître, pourtant décoré de la légion d’honneur pendant la guerre de 1914-1918, y est retenu et refuse que le juge l’innocente. Qu’espère-t-il ? N’est-il attendu que par son chien au collier rouge ? Ce huis-clos étouffant explore les thèmes de la fidélité, de la loyauté, de l’honneur ainsi que certaines qualités qui nous sont communes avec les animaux, comme se battre pour ceux qu’on aime. Un très beau roman.

L'étonnante disparition de mon cousin Salim (Siobhan Dowd)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 5 mai 2014

Ted, et Kat, deux adolescents londoniens reçoivent leur tante et son fils, Salim, avant leur départ pour New-York. En guise de cadeau de départ, Ted et Kat proposent à Salim un tour sur le London Eye, roue gigantesque qui offre une vue imprenable sur la ville. Salim monte dans la nacelle... mais à la fin du tour, n'en redescend pas. Peut-on se volatiliser ainsi, tomber dans une faille temporelle ou être victime de combustion spontanée? Ted, aidé de Kat, n'aura de cesse de découvrir ce qui s'est passé et de retrouver son cousin. Des personnages attachants, un suspense qui nous tient jusqu'au dernier chapitre. La brillante logique de Ted, dont nous comprenons peu à peu qu'il doit être un autiste Asperger permettra de résoudre l'énigme et sauver son cousin. Chapeau bas!

Ma mère est un gorille (et alors ?) (Frida Nilsson)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 22 avril 2014

Jonna vit dans un orphelinat où elle n’est pas heureuse, espérant qu’un jour un couple vienne l’adopter et lui offrir une famille. En attendant, elle travaille dur pour obéir à Gerd, la directrice, maniaque du rangement et de la propreté. En fait, ce n’est pas un couple qui vient la choisir mais… une gorille ! D’abord terrorisée, Jonna tentera de s’enfuir. En vain ! Sa mère adoptive habite un grand entrepôt tout en désordre qui regorge de trésors et d’objets d’occasion, qu’elle revend au prix fort grâce à un stratagème qu’elles mettent au point toutes les deux. La vie avec une gorille réserve bien des surprises !
Une belle rencontre qui se joue des préjugés, une lecture drôle et sensible à la fois où chaque personnage se découvre petit à petit, révélant ses forces et ses blessures.

La splendeur (Régine Detambel)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 8 avril 2014

Voici dans une langue riche et imagée la biographie de Jérôme Cardan, éminent médecin, savant et astrologue de la Renaissance. Enfant adultérin, issu d’un milieu très populaire, porteur d’un don qu’il attribue à son « démon » intérieur, il navigue avec brio entre médecine, mathématiques et astrologie à une époque où ces « sciences » ne sont pas antinomiques. Il servira les plus grands personnages de son temps avant de connaître disgrâce, torture et retraite.
Une peinture haute en couleurs des splendeurs et horreurs du XVIème siècle en Europe.

Je suis un phénomène (Elisabeth Atkinson)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 22 mars 2014

Faye est une jeune adolescente qui mène avec sa mère et son grand-père une vie anticonformiste pleine de fantaisie et de surprises. Dans cette famille, Faye est souvent la plus adulte des trois. L’originalité de sa mère et sa propre entrée dans l’adolescence ne sont pas sans lui poser question…Son rêve : paraître normale ! Le jour où elle reçoit une invitation à participer à une grande fête de famille du côté de son père, elle n’hésite pas. Cette expérience lui permettra de découvrir un autre mode de relation et au final, d’envisager sa situation d’un œil neuf ! Un roman plein de fraîcheur et de fantaisie, avec des personnages attachants et analysés finement.

William, mon petit prince (Stacy DeKeyser)

note: 4Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 10 mars 2014

Victoria a quinze ans, ses parents sont divorcés et pour la première fois, elle voyage seule en train pour rejoindre son père à New York. En arrivant à destination, elle est amenée à recueillir un petit garçon de deux ans, malmené et, semble-t-il, abandonné par sa mère. Malheureusement, le père de Victoria n’est pas sur le quai à sa descente du train et elle va devoir prendre rapidement des décisions pour protéger l’enfant. Commencent alors une cavale et de nombreux malentendus…
Un roman optimiste et plein de vie autour de la belle – et parfois difficile – relation qui se noue entre l’adolescente et l’enfant. Sensible au malheur et à l’injustice qui guettent William, Victoria met tout en œuvre pour le sauver.

Oeuvre non trouvée

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 26 février 2014

Faye est une jeune adolescente qui mène avec sa mère et son grand-père une vie anticonformiste pleine de fantaisie et de surprises. Dans cette famille, Faye est souvent la plus adulte des trois. L’originalité de sa mère et sa propre entrée dans l’adolescence ne sont pas sans lui poser question… Son rêve : paraître normale ! Le jour où elle reçoit une invitation à participer à une grande fête de famille du côté de son père, elle n’hésite pas. Cette expérience lui permettra de découvrir un autre mode de relation et au final, d’envisager sa situation d’un œil neuf ! Un roman plein de fraîcheur et de fantaisie, avec des personnages attachants et analysés finement.

Annie Sullivan et Helen Keller (Joseph Lambert)

note: 4Bande dessinée jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 26 février 2014

Voici retracée sous forme de bande dessinée l’histoire d’Helen Keller, devenue aveugle, sourde et muette à l’âge de 18 mois et de son institutrice, Annie Sullivan, qui lui apprit à communiquer en traçant la langue des signes dans sa main et à s’ouvrir aux autres. Le dessin, le jeu des couleurs permettent de traduire de manière forte et émouvante l’enfermement d’Helen dans un monde où seul le toucher lui permet d’entrer en relation et l’attachement profond qui liera les deux femmes pour la vie.

Le coeur en braille (Pascal Ruter)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 8 février 2014

Victor, 13 ans, est un collégien peu motivé par les études. A l'ennui distillé par ses professeurs, il préfère la compagnie de son copain Haiçam, sage égyptien passionné d'échecs ou celle de son père, grand amateur de voitures anciennes. Jusqu'au jour où sa route croise celle de Marie-José, aussi brillante et méthodique qu'il est cancre et brouillon. Guettée par la cécité, elle trouve en Victor le complice qui l'aidera à réaliser son rêve envers et contre tous: intégrer une prestigieuse école de musique et devenir une grande violoncelliste.
Un très beau roman plein d'humour et de sensibilité, des personnages originaux, drôles et attachants qui entrent dans l'adolescence sans perdre leur fraîcheur d'enfants, malgré les souffrances auxquelles ils sont confrontés.

Charlex (Danielle Martinigol)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 8 février 2014

C.H.A.R.L.E.x est plus qu'une jeune fille : c'est une Améliorée, dotée de pouvoirs physiques et technologiques bien supérieurs aux humains. Envoyée en mission sur la planète Terhyd, victime d'une tentative d'assassinat à son arrivée, elle perd une partie de sa mémoire et notamment les objectifs qui lui ont été assignés. Secondée par deux nanêtres qui ont pris la forme d'un chien et d'un enfant, elle découvre une planète dévastée par une catastrophe écologique et doute : quelle est sa mission ? A-t-elle le choix de ses réactions ?
Nouvelles technologies, science-fiction, écologie et histoire d'amour sont les principaux ingrédients de cette fiction très réussie qui vous tiendra en haleine jusqu'au bout. Ce roman pose aussi la question de l'autonomie des individus face à une programmation dont les héros s'affranchissent peu à peu au fil des rencontres qui développent leur esprit critique.

La dernière fugitive (Tracy Chevalier)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

En 1850, Honor Bright émigre aux Etats-Unis avec sa soeur qui doit s'y marier. Après une traversée éprouvante, elles arrivent à New-York où sa soeur décède presque aussitôt de la fièvre jaune. Honor se retrouve alors seule dans ce pays inconnu. Cette jeune Quaker, dont la vie se résumait à la broderie et la prière découvre l'existence d'un chemin de fer clandestin, réseau utilisé par des esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada. Sa nouvelle vie est désormais partagée entre un mari anti-esclavagiste, un chasseur d'esclaves violent et amoureux d'elle. Un bon roman.

Gwaz-Ru (Hervé Jaouen)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Nicolas Scouarnec quitte son métier de journalier à la campagne pour Quimper où il travaille chez un maçon et se syndique. Lui, l'homme rouge, aime discuter avec Vincent, le philosophe. Il rencontre Trephine et fonde une famille mais la France entre en guerre avant qu'il ne réalise son rêve: avoir une terre à cultiver.

Sorti de rien (Irène Frain)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Pour la narratrice, son prénom "Irène" représente une énigme: si elle se réfère aux courriers échangés entre ses parents lorsque son père était prisonnier en Allemagne, elle aurait dû s'appeler Martine. Son père lui ayant peu parlé de sa jeunesse, elle se rend en Bretagne en quête de ses origines. A Cléguérec, les habitants se souviennent de Jean Le Pohan, ce breton "sorti de rien".

Le restaurant de l'amour retrouvé (Ito Ogawa)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Suite à une rupture amoureuse, Rinko arrête de parler et décide de retourner dans son village natal, malgré la présence de sa mère excentrique et alcoolique. Passionnée de cuisine, elle ouvre un restaurant dans lequel chaque plat est unique, inspiré de l'histoire du convive et apporte par son goût la réponse à bien des questions. Une très belle histoire pleine de partages et de douceur. A déguster sans modération.

Sous le toit du monde (Bernadette Pécassou-Camebrac)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Karan, népalais décide de revenir dans son pays dans lequel des ombres non identifiées commettent des meurtres. Il met en place un journal d'information en s'associant à des jeunes filles en fin d'études. C'est le cas d'Ashmi qui a quitté son village de montagne pour devenir professeur à Katmandou. En acceptant l'opportunité offerte par Karan, elle s'apprête à devenir la première femme journaliste de son pays. Toutefois elle cumule deux "handicaps" pour sa carrière: être une femme et appartenir à une basse caste.

Une rançon (David Malouf)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Revêtu de l'armure d'Achille, Patrocle combattait à sa place contre les troyens quand il fut tué par Hector. Dans sa douleur et sa colère, Achille fit traîner le cadavre d'Hector autour du tombeau de son ami avant de reconnaître à Priam, roi de Troie, le droit de reprendre le corps de son fils. Un roman intéressant.

Certains attendent, d'autres pas (Emmanuelle Petit)

note: 5Nouvelles adultes Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Un recueil de nouvelles intimistes dont les personnages se croisent parfois au fil des histoires. Ce coup de coeur se passe en région nantaise.

L'écorchée (Donato Carrisi)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Des personnes disparues depuis plusieurs années réapparaissent pour commettre des meurtres. La police fait appel à Mila, l'inspectrice qui avait déjà résolu l'affaire du "Chuchoteur". Une intrigue déconcertante pour un roman haletant.

Le cycliste de Tchernobyl (Javier Sebastián)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Un vieil homme est abandonné dans un restaurant des Champs-Elysées et recueilli par un fonctionnaire espagnol venu participer à une conférence à Paris. Celui-ci découvre que le vieillard s'appelle Vassia et qu'il habitait Pipriat, situé à trois kilomètres de Tchernobyl. Ce récit douloureux, angoissant mais souvent drôle et léger dénonce l'un des plus grands mensonges du XXème siècle.

L'enfant du 15 août (Régine Deforges)

note: 4Biographie Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Ecrivain, éditrice, audacieuse, sulfureuse, courageuse, censurée... les mémoires de Régine Desforges se lisent comme un roman. Intéressant.

Yeruldelgger (Ian Manook)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 14 décembre 2013

Yeruldelgger est un policier mongol qui mène une enquête compliquée dans laquelle s'entremêlent plusieurs meurtres, quelques vengeances... Il est secondé efficacement par deux collègues femmes. Ce roman fait la part belle à la Mongolie, ses grands espaces, ses yourtes et ses habitants, qui vivent entre traditions et modernité. Un roman policier qui offre de très bons moments de lecture, avec quelques passages d'une grande violence.

Desert angel (Charlie Price)

note: 4Roman adolescent Nathalie - bibliothécaire - 13 décembre 2013

L’histoire s’ouvre aux Etats-Unis sur le meurtre de la mère d’Angel, la narratrice. Le meurtrier n’est autre que son dernier petit ami, redoutable chasseur et trafiquant en tout genre. Angel étant témoin du crime, il n’aura de cesse de la traquer pour la supprimer. Commence alors une course poursuite dans les régions désertiques proches du Mexique : Angel , qui vivait avec sa mère en marge de la société, rencontrera des gens prêts à l’aider si elle parvient à leur faire confiance. Mais Scotty n’abandonne jamais ses proies… Un roman pour grands ados ou adultes qui tient le lecteur en haleine d’un bout à l’autre.

Paola Crusoé n° 1
Naufragée (Mathilde Domecq)

note: 5Bande dessinée jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 13 décembre 2013

… ou comment revisiter le mythe de Robinson transposé dans notre monde d’aujourd’hui. Paola, son père, son frère et sa sœur se retrouvent sur une île déserte après le naufrage de leur bateau. Comment survivre, isolés sur un îlot dont les sangliers se révèlent totalement inhospitaliers, et qui plus est, sans batterie ni réseau ? Traitée sur le mode de l’humour, la situation se décline tantôt du point de vue du grand frère adolescent (… « J’ai une vie à Paris, moi »…), tantôt du point de vue de Paola, fillette débrouillarde et curieuse. Solidarité, découragements, colères et rires ponctuent cette lecture très agréable.

Croque ! (Daniel Mizielinski)

note: 5Album Nathalie - bibliothécaire - 26 novembre 2013

Une illustration tout en noir et blanc pour illustrer la chaîne alimentaire dans la nature : en partant de la fleur, l’auteur nous mène jusqu’au chat, en passant par le puceron, , la coccinelle, l’oiseau et toutes sortes d’autres animaux, qui en se nourrissant, participent au cycle de la vie. Un très beau graphisme.

Couleur de peau, miel n° 3 (Jung)

note: 5Bande dessinée adulte Nathalie - bibliothécaire - 26 novembre 2013

Dans ce troisième opus toujours en noir et blanc, Jung, adopté enfant par une famille belge, poursuit sa quête identitaire par un retour dans son pays natal, la Corée du Sud. Entre humour et émotion, il nous livre les questions qui le taraudent depuis quarante ans: à quelle culture, quel pays appartient-il? Que dit de lui son apparence physique? Et surtout qui est sa mère biologique?... Avec beaucoup de sensibilité et de sincérité, alternant les moments de solitude et les passages plus légers, l'auteur nous place au coeur de sa problématique d'enfant adopté.

La lettre à Helga (Bergsveinn Birgisson)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 15 novembre 2013

A plus de 90 ans, Bjarni, ancien éleveur de moutons et contrôleur de fourrage écrit une dernière lettre destinée à Helga, son véritable amour, qu’il n’a pas voulu suivre à Reykjavik lorsqu’elle est tombée enceinte de lui. Il n’a pas voulu quitter sa femme stérile et surtout sa campagne avec ses traditions et ses ancêtres. Un très beau roman qui se déroule dans la rudesse des paysages islandais.

Dans le grand bain (Jean-Hugues Oppel)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 9 novembre 2013

Delphine vit avec ses parents dans un parc aquatique désaffecté et son passe-temps favori consiste à aller nager dans un bassin avec Sagane, un orque avec qui elle s’est liée d’amitié. Un jour, elle plonge, confiante... l’aileron qui s’avance vers elle n’est pas celui de l’orque mais du grand requin blanc… Avec une précision scientifique qui souligne la violence de la situation et la brutalité de l’animal, l’auteur installe une ambiance de terreur, d’autant que les parents de Delphine sont immobilisés en voiture dans un embouteillage. Un livre pour se faire peur !

Le papillon voyageur (Susumu Shingu)

note: 5Album Nathalie - bibliothécaire - 19 octobre 2013

Cet album aux couleurs éclatantes présente, pour les plus jeunes, l’incroyable aventure des papillons monarques. Naissant au Canada ou dans le nord des Etats-Unis, ce papillon qui pèse environ 0.5 grammes migre vers le Mexique pour l’hiver, où il sommeille en grappe avant de retourner vers le Nord. Un texte court et simple, une illustration qui est un vrai régal pour les yeux pour aborder le mystère de cette périlleuse migration.

Girafe (Jean Gourounas)

note: 5Album pour les petits Nathalie - bibliothécaire - 28 septembre 2013

Girafe se réveille un matin de fort bonne humeur mais toute éparpillée. Qu’importe ! Au fil des pages, elle devient bonhomme, puis maison… un livre joyeux pour les plus jeunes qui utilise les formes et les couleurs pour créer un univers plein de fantaisie et d’humour.

Blast n° 1
Grasse carcasse (Manu Larcenet)

note: 4Bande dessinée adulte Nathalie - bibliothécaire - 25 septembre 2013

Polza est un écrivain obèse, qui, à la mort de son père quitte tout pour entreprendre un long voyage initiatique. Solitaire, rejeté car difforme, c’est un héros pantagruélique qui expérimente tous les excès. Un roman graphique étrange, beau et sombre, voire glauque autour de questions existentielles qui nous importent à tous.

Mistik lake (Martha Brooks)

note: 5Roman adolescent Nathalie - bibliothécaire - 18 septembre 2013

Odella est une jeune adolescente qui vit avec ses deux sœurs cadettes, son père et sa mère au Canada. Sally, sa mère, est seule rescapée d’un accident tragique qui coûta la vie à trois autres jeunes. Ce passé douloureux ressurgit dans la vie de cette famille à l’occasion des bouleversements que sont le départ de Sally avec un autre compagnon, puis sa mort lors d’une randonnée en montagne. Petit à petit, tout en construisant sa propre relation amoureuse, Odella découvre les secrets et non-dits qui ont empoisonné sa famille. D’une écriture sobre et juste, ce roman pour adolescent propose des personnages attachants et offre un point de vue complexe sur les relations familiales et le poids du passé sur plusieurs générations.

La bonne humeur de loup gris (Gilles Bizouerne)

note: 4Album Nathalie - bibliothécaire - 30 août 2013

Loup gris se réveille de bonne humeur mais, après une série de mésaventures, ne finira pas la journée dans le même état... une illustration humoristique pour un loup qui inspire plus la compassion que l'inquiétude!

Ce que je peux te dire d'elles (Anne Icart)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 23 juillet 2013

Blanche a pris le train pour Paris où Violette, sa fille, ne l'attend pas. En effet, cette dernière a décidé de ne plus parler à sa mère puisque, à 19 ans, elle ne sait rien de son père. Elle a toujours vécu entourée de quatre "mères": la sienne, sa grand-mère et les deux cousines de sa mère. Dans le train, Blanche relit les carnets destinés à sa fille, dans lesquels elle relate la vie de cette tribu de femmes entre les années soixante et 2013. Une lecture agréable.

La vierge africaine (Helle Vincentz)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 20 juillet 2013

L'action se situe entre Copenhague et Naïrobi, où des compagnies pétrolières corrompues exploitent la pauvreté. Caroline, jeune cadre très soucieuse de sa place chez "Dona oil", est envoyée en mission à Naïrobi pour tenter de faire taire les rumeurs contre son employeur.Sur place, elle découvre corruption, viol, meurtre... Y restera-t-elle insensible? Elle devra choisir entre taire la vérité ou la démontrer et perdre sa place.

Les enquêtes du département V n° 3
Délivrance (Jussi Adler-Olsen)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 20 juillet 2013

Dans ce thriller haletant, nous retrouvons l'équipe d'enquêteurs du département V en charge des affaires non résolues. Une bouteille en verre a été retrouvée avec à l'intérieur un message en danois écrit avec du sang. L'inspecteur Carl et ses coéquipiers Assad et Rose tentent de déchiffrer le message. Des personnages attachants et une intrigue prenante!

Une femme aimée (Andreï Makine)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 20 juillet 2013

Ce roman relate en parallèle l'histoire de Catherine II de Russie au 18ème siècle et la vie de son biographe dans la Russie des années Brejnev puis Gorbatchev. Derrière le masque du pouvoir, les ambivalences de cette reine à la fois barbare et "éclairée" (elle fréquente Voltaire, oeuvre pour un début de démocratie dans son pays), Oleg, son biographe traque sa vérité, ses aspirations profondes. Cette quête le conduira à trouver sa propre voie, dans un pays qui passe de la censure communiste aux excès du libéralisme, et à renouer des origines allemandes.

La main d'Iman (Ryad Assani-Razaki)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 20 juillet 2013

Le roman se déroule en Afrique dans un pays qui n'est pas nommé. Nous suivons le parcours d'Iman, Toumani et Alissa depuis leur naissance. Ils prennent la parole à tour de rôle et racontent la misère, l'exploitation et l'héritage du colonialisme. On sent très vite qu'il n'y a pas d'échappatoire, que personne ne peut en sortir indemne. Des personnages attachants.

L' employé (Guillermo Saccomanno)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 20 juillet 2013

Dans une ville cauchemardesque, en proie au terrorisme, à la violence et la pauvreté, un homme travaille dans une tour de verre. C'est "l'employé". De nombreux licenciements sont en cours, chaque collègue est un ennemi potentiel et il faut sauver sa place. L'employé tombe amoureux et rêve de changer sa vie. Dans ce roman, les personnages sont définis par leurs fonctions et ne sont pas nommés. Des phrases et des chapitres courts rendent l'ambiance oppressante qui rappelle Kafka. Un excellent livre.

Une aventure de Jack Reacher
61 heures (Lee Child)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 20 juillet 2013

Une aventure de Jack Reacher, ancien policier de la Navy qui se retrouve pris dans une tempête de neige dans le Dakota du sud. Embarqué dans une histoire de policiers corrompus, de trafic de drogue international et de tueur en liberté, l'auteur nous propose un très bon polar.

Tout s'est bien passé (Emmanuèle Bernheim)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 20 juillet 2013

L'auteur revient sur l'histoire de son père âgé de 88 ans, hospitalisé en 2008 après un accident vasculaire cérébral. Diminué et supportant mal la dépendance, cet homme curieux de tout lui demande de l'aider à "en finir". Comment réagir? Un roman très bien écrit, lumineux et bouleversant, plein d'amour et d'humour.

Itawapa (Xavier-Laurent Petit)

note: 5Roman jeunesse Nathalie - bibliothécaire - 19 juillet 2013

Un très beau roman autour de la forêt amazonnienne. Sans nouvelles de sa mère, partie en exploration, Talia se lance à son tour dans la forêt, accompagnée de son grand-père et d'un inspecteur de police. Chemin faisant, elle découvre sa propre histoire, étroitement liée au sort de la forêt et des indiens qui l'habitaient.

Autour de ton cou (Chimamanda Ngozi Adichie)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 16 juillet 2013

Treize nouvelles autour des femmes: les héroïnes refusent le chemin qu'on a tracé pour elles. Leurs monologues en disent long sur la solitude des migrants à peau noire, des femmes blessées, des déracinées volontaires, leurs révoltes muettes. Un très beau livre.

D'un extrême l'autre (Hakan Günday)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 16 juillet 2013

De la Turquie à l'Angleterre, de l'innocence à toutes les formes de violence, l'auteur imagine l'histoire de Derdà et Derda, deux personnages en miroir qui font tout pour se libérer de leurs prisons respectives. La vie de Derdà, fillette vendue et abusée par son mari et celle de Derda, jeune garçon solitaire meurtrier par fascination...

Oeuvre non trouvée

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 12 juillet 2013

Ce roman tient en haleine jusqu’à la fin. Une histoire de filiation au cœur d’une famille, un couple et un enfant. La petite histoire rejoint la grande : les juifs, la guerre. Comment Alexandre Leroy, mathématicien franco-américain a grandi, fui en Amérique, caché ses origines jusqu’à en mourir.

La splendeur de la vie (Michael Kumpfmüller)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 12 juillet 2013

En juillet 1923, Franz Kafka âgé de 40 ans et tuberculeux rencontre Dora Diamant, jeune juive de 25 ans. Elle sera son dernier amour.

Une terre si froide (Adrian McKinty)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 12 juillet 2013

1981 : Irlande du Nord, le gréviste de la faim Bobby Sand est mort et la région est sous tension. C'est dans ce contexte oppressant que le sergent Dean Duffy intervient pour résoudre une étrange affaire: un homme a été retrouvé dans un terrain vague, une main coupée. Une deuxième victime est découverte, présentant les mêmes sévices... Est-ce l'oeuvre d'un serial killer? A travers cette intrigue, l'auteur dépeint l'Irlande du nord du début des années 80, la guerre civile dans une société encore figée et conservatrice. Un roman agréable à lire dans lequel nous découvrons un pays déchiré et complexe.

Chronique d'hiver (Paul Auster)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 12 juillet 2013

Paul Auster, bientôt 65 ans, déroule sa vie comme un décompte de choses accomplies par son corps, de trajets effectués d'un endroit à l'autre. Roman autobiographique, ce récit est rythmé par des pauses narratives sur différentes phases de son histoire personnelle, lui permettant une prise de recul. Ceci dans une écriture fluide sachant mêler récit et "suspense" en toute pudeur.

Immortelle randonnée (Jean-Christophe Rufin)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 12 juillet 2013

Si vous voulez lire une évocation vivante et drôle du chemin de Compostelle, ponctuée d'anecdotes et de réflexions parfois plus profondes qu'elles ne paraissent,... si vous aimez une écriture à la fois tendue et fluide, ... et enfin si vous êtes dans le doute et que le doute des autres vous attire, ce livre est pour vous!

La fabrique des mots (Erik Orsenna)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 12 juillet 2013

Imaginons une île où les mots inutiles seraient interdits, seuls douze verbes sont autorisés. L'auteur propose à des enfants de leur faire découvrir "le pays de mots". En fabriquant des mots, ils participent à la révolte des mots éradiqués. Un roman court et agréable, et une démarche intéressante pour les classes qui ont contribué à ce conte.

Le fil des souvenirs (Victoria Hislop)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 9 juillet 2013

Thessalonique 1917 : le jour de la naissance de Dimitri, un terrible incendie ravage cette cité où chrétiens, juifs et musulmans vivaient en harmonie. Smyrne, 1922 : la petite Katerina est arrachée à sa mère fuyant l'invasion turque et embarque sur un bateau en partance pour Thessalonique. A travers les destins de Dimitri et Katerina, c'est une part de l'histoire grecque du 20ème siècle que nous découvrons. Un livre intéressant et agréable à lire. Une belle histoire d'amour, d'amitié et de mémoire sur fond de guerre, de révolution, de haine...

Maurice et Mahmoud (Flemming Jensen)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 9 juillet 2013

Maurice est un expert-comptable danois dont le divorce se passe mal. Il demande l'hospitalité à son assistant Mahmoud, car il est persona non grata chez lui. Mahmoud est musulman, geek, et il tombe amoureux de la voisine du dessus. Entre les deux personnages, c'est le choc des cultures et dans ce roman, il passe beaucoup d'humanité, d'humour et quelques critiques sociales aussi. Une lecture cocasse et originale.

Étranges rivages (Arnaldur Indridason)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 9 juillet 2013

Nous retrouvons le commissaire Erlendur pour une enquête quelque peu spéciale: il est en vacances dans la région de son enfance, les fjords de l'est de la Finlande et s'intéresse à une jeune femme disparue au cours d'une tempête. Cette disparition trouve écho dans sa propre histoire familiale et nous suivons les deux cheminements en parallèle. Retrouvant des témoins de l'époque, Erlendur cherche la vérité sur ce qui est arrivé à Mathildur et cela s'avère tout à fait différent de la version officielle. Erlendur est toujours aussi sympathique: une lecture agréable, même si les enquêtes effectuées sur son temps de travail m'ont plus tenu en haleine.

Ne t'éloigne pas (Harlan Coben)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 9 juillet 2013

Il y a 17 ans, Stewart Green et Cassie ont disparu brutalement à la sortie d'une boîte de nuit. L'inspecteur Broome n'a jamais abandonné l'affaire et une nouvelle disparition relance l'enquête et lui permet de découvrir qui se cache derrière Megan, mère de famille et épouse d'un riche avocat.

Défense de tuer (Louise Penny)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 9 juillet 2013

L'inspecteur chef Armand Gamache célèbre son anniversaire de mariage avec sa femme au Manoir Bellechasse. Dans le même hôtel séjournent les membres d'une riche famille venue rendre hommage à son défunt patriarche. C'est alors que s'abat une tempête laissant derrière elle un cadavre. L'auteur crée une ambiance étouffante où les personnages vont se dévoiler peu à peu, à travers des secrets de famille bien gardés.Un bon roman policier, une analyse fine des personnages.

Les nuits de patience (Tobie Nathan)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 9 juillet 2013

Ernesto Sanchez, psychologue du CMP de l'impasse du désir va recevoir en consultation une jeune et envoûtante guinéenne, Patience, qui lui avoue "qu'elle sort la nuit et mange les gens". L'assistante sociale qui l'accompagne souhaite la mettre à l'abri de sa famille d'accueil qui voit en elle un esprit maléfique. Le jeune psychologue veut comprendre ce qui se cache derrière cet aveu surprenant. Fasciné par la beauté ensorcelante de la jeune femme, il la suit en Guinée où il va être confronté aux sciences occultes, au pouvoir maléfique de son dictateur et à sa folie meurtrière. Passionnant!

Les saisons de l'envol (Manjushree Thapa)

note: 3Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Prema, jeune népalaise, a gagné une green card à la loterie du gouvernement américain. Elle part pour Los Angeles, y retrouve des compatriotes et vit de petits boulots mais la distance n'efface pas le passé. Elle a laissé au Népal son père et sa soeur, elle ne se sent plus tout à fait népalaise et pas encore américaine. Parviendra-t-elle à donner un sens à sa vie? Un roman touchant et lumineux sur le thème de l'exil et du déracinement.

Dans l'ombre de la lumière (Claude Pujade-Renaud)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Superbe roman dans lequel l'auteur retrace la vie de l'évêque d'Hippone, futur Saint Augustin, à travers les yeux de celle qui fut sa compagne pendant 15 ans. On y apprend beaucoup sur les conflits de l'église catholique naissante, la vie de l'Empire romain finissant et les belles terres d'Afrique du Nord. A lire!

La femme de nos vies (Didier Van Cauwelaert)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Au départ, deux enfants se rencontrent dans un camp expérimental où les nazis font des essais. Une terrible période vue par un enfant de paysans "demeuré" surdoué qui deviendra l'un des plus grands scientifiques du 20ème siècle. Une belle histoire, teintée d'humour et d'amour.

Ladivine (Marie NDiaye)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Une lecture dense, peu d'évènements et beaucoup d'introspection, mais surtout une grande puissance littéraire. Quotidien et fantastique se mêlent à merveille.

Profanes (Jeanne Benameur)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Un regard sur la vieillesse: un beau vieillard de 90 ans installe un huis-clos avec quatre accompagnateurs minutieusement choisis dans sa grande demeure bourgeoise. Les cinq personnages sont presque trop parfaits mais il se dégage une grande humanité un peu naïve de ce livre et le lecteur se laisse prendre au jeu.

Poisons de Dieu, remèdes du diable (Mia Couto)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Un jeune médecin portugais tombe amoureux d'une mozambicaine, Déolina, au cours d'un congrès médical. Celle-ci ne lui donnant plus de nouvelles, il part à sa recherche et s'installe comme coopérant dans le village de sa bien-aimée en espérant la retrouver... Il vit chez le père de Déolina qui ne quitte plus sa chambre depuis sa fuite de l'hôpital. Plusieurs personnes de son entourage vont lui révéler par étape des pans troubles de leurs vies sans le laisser atteindre ce qu'il est venu chercher. L'écriture est vive, précise, imprégnée de coutumes, croyances et légendes africaines.

Le maître de café (Olivier Bleys)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Massimo Pietrangli, maître torréfacteur, a la réputation de couler les meilleures tasses de café de l'Italie. Il confie à sa fille, écrivaine, avoir pris à l'adolescence l'aspect du café torréfié. Plus âgé, c'est la bonne odeur de café qui le sauve d'un infarctus. Il entraîne alors sa famille dans un étrange voyage dont il tait la destination.

Un violon sur la mer (Gilbert Bordes)

note: 3Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Ce matin de 1908, Francesca la belle italienne et sa famille ont déserté la masure qui les abritait à Paimpol. Elle y a laissé son violon. En rupture avec ses parents, Yann s'embarque sur un morutier en partance pour Terre-Neuve avec dans ses bagages le violon de Francesca. Un roman agréable à lire.

L'atelier des miracles (Valérie Tong Cuong)

note: 3Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

Trois personnages aux parcours différents se retrouvent à "l'atelier" à une période douloureuse de leur vie. Il y a Millie, jeune intérimaire solitaire, Monsieur Mike, ancien militaire devenu SDF et Mariette, professeur de collège malmenée par ses élèves. Le lien qui les unit : Jean, fondateur de l'atelier, qui leur propose quelques semaines de parenthèse pour se reconstruire. Mais tout n'est pas idyllique... Une belle lecture.

N'aie pas peur si je t'enlace (Fulvio Ervas)

note: 1Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 22 mai 2013

France et son fils Andrea, un autiste de 17 ans, entreprennent un voyage de 38 000 kilomètres à travers l'Amérique. C'est ce parcours initiatique que raconte l'auteur italien. Sous sa plume, l'univers d'Andrea prend vie, ainsi que ce à quoi se trouve confronté son père. Pudique, sobre, avec des mots justes, ce livre est un témoignage d'amour grâce auquel rien n'est impossible.

Shâb ou la nuit (Cécile Ladjali)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 2 mai 2013

L’auteur, Cécile Ladjali, d’origine iranienne a été adoptée, bébé, par un couple français. Son père adoptif était kabyle par son père et français par sa mère. A la mort de son père, renié par sa famille algérienne, il rentre en France avec sa mère. Au moment de la guerre d’Algérie, il repart combattre du côté français. De cette histoire compliquée naissent beaucoup de silences et Cécile Ladjali relate son parcours, sa propre quête d’identité dans un texte très bien écrit qui se lit d’une traite.

La singulière tristesse du gâteau au citron (Aimee Bender)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 2 mai 2013

Rose a neuf ans lorsqu’elle s’aperçoit d’un don étrange et embarrassant : la nourriture qu’elle avale lui permet de ressentir les émotions du ou de la cuisinière. Ainsi, elle perçoit le profond désespoir de sa mère, dissimulé sous des couches de tendresse et d’affection, l’amertume du pizzaïolo, l’équilibre de tel restaurateur… Joseph, son frère aîné, quant à lui, a le don de disparaître dans le décor et de s’incarner en chaise, table de nuit etc… A travers cette métaphore originale, l’auteur met finement en scène les relations familiales, l’amour qui circule mais enferme parfois aussi, le poids de la filiation et les stratégies des enfants pour se construire et accéder à leur autonomie. Une lecture très agréable, un roman à la fois profond et humoristique.

La véritable histoire de Lady L. (Monica Ali)

note: 2Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 19 avril 2013

Dans ce roman, l’auteur imagine une autre histoire à Lady D. Celle-ci, aidée d’un agent des services secrets, ferait croire à une noyade pour s’enfuir loin des contraintes, de l’hostilité de la famille royale et des paparazzis qui ne lui laissent aucune liberté. Après une opération de chirurgie esthétique, puis quelques années d’errance en Amérique du sud, elle se refait une vie banale dans la bourgade américaine de Kensington. Là, elle travaille dans un chenil, fréquente des amies de la classe moyenne et mène une vie qui semblerait ennuyeuse à première vue. Mais ses origines l’habitent toujours : la douleur d’avoir trompé ses fils qui la croient morte et l’impossibilité de les contacter, le danger de parler de son passé à son compagnon… changer de vie n’a pas tout résolu. Jusqu’au jour où un paparazzi arrive à Kensington et croit reconnaître la couleur des yeux de la princesse de Galles… Une lecture de détente.

C'est fort la France ! (Paule Constant)

note: 4Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 17 avril 2013

C’est fort la France ! ou comment se vivaient les années coloniales dans une petite bourgade du Cameroun du point de vue français. La narratrice, écrivain, retrouve une femme qui a vécu à Batouri en même temps qu’elle. Il s’agit de Madame Dubois, la femme de l’administrateur, notable local censé porter les couleurs de la France et la « civilisation » dans ce village loin de tout. Avec un mélange d’humour féroce et de tendresse, l’auteur confronte ses souvenirs d’enfant à ceux de Madame Dubois qui se considérait investie de la mission de servir la France et de faire rayonner un mode de vie totalement inadapté au contexte camerounais. Les personnages sont attachants par la sincérité de leur engagement, qui les conduit parfois au ridicule ou au drame, et par leurs propres blessures aussi – étrangers en Afrique, étrangers également à leurs retours en France dans une famille qui ne les comprend pas.

Retour Haut