Rechercher

Je m'inscris

Calendrier
« janvier 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Prochains évènements

Zoom sur...

Les liseuses  Chez vous, ou en voyage, les 6 liseuses du réseau des bibliothèques permettent de découvrir des ouvrages classiques et des romans contemporains. N'hésitez pas à les réserver.

Lire l'article complet
Partager "Les liseuses" sur facebookPartager "Les liseuses" sur twitterLien permanent
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='150' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='A découvrir' src='http://cc-nozay-bibliotheques.fr/java/kiosque/titre/A+d%C3%A9couvrir/style_liste/cube/nb_notices/50/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/50/op_hauteur_img/130/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/true/op_autoplay/false/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/4/id_panier//profil_redirect//boite/boite_bleue/id_module/6/id_user/0///type_module/KIOSQUE/division/1/styles_reload/0/profile_id/1/id_profil/1/vue/cube?titre=A%2Bd%25C3%25A9couvrir&amp;style_liste=cube&amp;nb_notices=50&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=130&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=true&amp;op_autoplay=false&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=4&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_bleue&amp;id_module=6&amp;id_user=0&amp;=&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;styles_reload=0&amp;profile_id=1&amp;id_profil=1&amp;vue=cube' >&nbsp;</iframe>

Les derniers avis

 

Aile froide (Jean-Marc Rochette)

note: 5BD coup de coeur Anne - Bibliothécaire - 9 janvier 2019

« Aile froide - Altitude 3954 » est un album dédicacé à sa mère par Jean-Marc Rochette. Il y raconte sa jeunesse dans les années 60 à Grenoble. Orphelin de père, tué pendant la Guerre d’Algérie, il vit seul avec sa mère avec laquelle il entretient une relation difficile. Il peine à trouver sa place au Lycée qu’il fréquente et c’est à 16 ans qu’il découvre la montagne grâce à Sempé, un copain de son âge. Il en tombe littéralement amoureux et, entre sa vie de lycéen et le dessin qu’il pratique déjà assidûment, il se lance à corps perdu dans cette nouvelle passion. Le Massif des Ecrins tout proche devient son terrain d'apprentissage. Exalté, il se lance rapidement dans les grandes voies -la Dibona, la Meije, la Pierre Allain...- et se rêve guide de haute montagne. Il est comme appelé par les « grandes courses » où il se mesure à d’illustres anciens alpinistes, à la nature brute et sauvage, à la mort qui peut frapper à tout moment sous la forme d’un éboulement, d’une avalanche, d’un orage… J’ai été captivée de bout en bout par l’histoire de Rochette qui est à la fois celle d’une époque, un récit initiatique et de vie, une déclaration d’amour à la haute montagne et à la nature.

Lever de rideau sur Terezín (Christophe Lambert)

note: 5Roman ado Margaux - 19 décembre 2018

Superbe histoire qui montre l'atrocité des camps de concentration en mêlant l'histoire de Victor Steiner, juif, grand dramaturge qui va utiliser sa popularité auprès d'un officier SS pour essayer de fuir avec sa troupe.
On peut aussi voir la réalité de l'Histoire dans le camp de Terezin: le camp transformé en superbe ville et les détenus qui sont mieux habillés juste pour le passage de la croix rouge.

Princess Bride (Rob Reiner)

note: 5Magique Jessica - 18 décembre 2018

Film familial à partir de 8 ans.

Sincèrement vôtre, Chourik (Ludmila Oulitskaïa)

note: 4Roman russe Nathalie - bibliothécaire - 8 décembre 2018

Chourik, la trentaine, vit à Moscou et a été élevé dans une famille de femmes : sa grand-mère, figure imposante et cultivée, et sa mère, artiste ratée et plus fragile. Loin de rêver d’échapper à son milieu, le jeune homme se plie aux attentes familiales, se dévoue au bien-être de sa mère après la mort de sa grand-mère et même au-delà de ce cercle restreint, se soumet aux désirs des femmes qu’il rencontre sur le mode de la compassion et du réconfort. Ce personnage flottant semble totalement incongru, voire vieillot, dans une époque qui célèbre la réussite sociale et l’individualisme. Sa vie passe, il ne prend aucune décision pour lui-même, toujours au service des autres sans que cela ne semble l’étouffer. On croise dans ce roman dont la lecture est agréable mais qui ne m'a pas passionnée une multitude de personnages qui chacun peut incarner une facette de la société russe actuelle.

Le grand méchant renard (Patrick Imbert)

note: 5Le Grand Méchant renard Magali - bibliothécaire - 29 novembre 2018

Découvrez ce dvd contenant 3 histoires de 26 minutes hilarantes,tendres, à découvrir en famille dont une sur le thème de Noël , ça tombe bien , c'est bientôt Noël!
Découvrez aussi les aventures de ce méchant renard en BD.

L'art d'être libre (Tom Hodgkinson)

note: 3Un documentaire inspirant Anne - Bibliothécaire - 21 novembre 2018

C'est le titre qui m'a attirée au premier abord "L'art d'être libre dans un monde absurde". L'ouvrage, préfacé par Pierre Rabhi, se présente comme une sorte de guide à l'usage de tous pour retrouver une certaine maîtrise de nos vies alors que le monde semble emporté dans une fuite en avant néfaste. Sur un ton enjoué, un peu provocateur, Tom Hodgkinson lance un appel à résister à la recherche du profit, à la compétition et à la morale puritaine omniprésents au détriment de la coopération, de l'autonomie et d'une vie agréable et libre. Ce livre, semé de références littéraires et historiques -notamment sur la société médiévale- et de conseils pratiques - "jetez votre montre", "renoncez à votre carrière et à ses vaines promesses"...- est en fait une source de réflexion sur le sens qu'on donne à nos vies, sur la nécessité d'une prise de conscience de notre responsabilité et de notre capacité à nous libérer des contraintes et peurs dans lesquelles nous sommes souvent enfermés.

Radio one (Airelle Besson)

note: 5Magnifique! Nathalie - bibliothécaire - 10 novembre 2018

Airelle Besson est trompettiste, compositrice, chef d'orchestre... "Radio one" mêle voix, trompette, piano et percussions dans de très belles compositions jazz qui installent une ambiance à la fois dynamique et apaisante. La voix devient un instrument comme les trois autres en se coulant parfaitement dans les rythmiques balancées des morceaux. A écouter en roulant et en admirant les couleurs d'automne...

Percy Jackson n° 1 (Rick Riordan)

note: 5Percy Jackson Julia - 18 octobre 2018

Demi-dieux, combats, blagues : mélangés ici pour donner un cocktail d'action et d'humour. A lire sans modération.

Les étranges soeurs Wilcox n° 1
Les vampires de Londres (Fabrice Colin)

note: 4Roman jeunesse Méline - 17 octobre 2018

Londres, 1888. Deux jeunes sœurs, Amber et Luna, deux vampires, assoiffées de sang. Mais sur leurs épaules repose la survie de l'Empire britannique.

Même les princesses pètent (Ilan Brenman)

note: 5Un secret à ne pas répandre aux quatre vents ! Florence - bibliothécaire - 3 octobre 2018

Est-ce que les princesses font aussi des prouts ? C'est LA QUESTION au cœur de cet album et des discussions de récré. Pour en avoir le cœur net, Laura pose la question à son père qui va alors lui donner un livre mystérieux qui renferme la réponse à cette question. Découvrez enfin la vérité sur les princesses : oui, elles pètent ! Un album très drôle pour tordre le coup au mythe de la princesse parfaite. A lire, sans complexe !

Pactum salis (Olivier Bourdeaut)

note: 4L'amitié est éternelle comme le sel Anne - Bibliothécaire - 27 septembre 2018

Un histoire d'amitié masculine -pour le moins improbable, donc contrariée- ayant pour toile de fond les Marais Salants de Guérande en pleine période de récolte du sel, du Croisic à La Baule en passant par St-Lyphard... Etant originaire de cette belle Presqu'île, il n'en fallait pas plus pour piquer ma curiosité d'autant plus qu'il s'agit là du deuxième roman d'Olivier Bourdeaut, l'auteur du très réussi "En attendant Bojangles". Résultat : une bonne lecture d'été à l'écriture savoureuse, assez poétique et parsemée de multiples grains de sel. L'auteur parvient, au fil de la rencontre entre deux personnages que tout oppose, à nous faire toucher du doigt les paradoxes du Pays Guérandais entre tourisme de masse, plutôt chic, et retour à la Nature et à la simplicité.

Continents à la dérive (Russell Banks)

note: 5Roman adulte Nathalie - bibliothécaire - 21 septembre 2018

Dans ce roman, Russell Banks présente en parallèle la vie de deux personnages très différents qui finiront par se croiser et que le destin dès le départ semble, comme dans une tragédie grecque, avoir condamnés. Bob, américain de la classe moyenne basse, paniqué à l’idée de passer sa vie à réparer des chaudières, tente de lui donner un sens en rejoignant son frère et son commerce apparemment florissant à Miami. Afin de nourrir sa famille, il accepte de participer à des affaires de plus en plus louches, sur fond de magouilles immobilières puis de trafic d’êtres humains et c’est pour lui une lente descente aux enfers. Vanice est haïtienne et, pour échapper à la misère et la corruption, elle quitte son île avec son neveu et son fils dans l’espoir de rejoindre l’Amérique. Elle aussi, d’une façon encore plus violente que Bob est le jouet de dieux cruels qui la détruiront sans ménagement. Russell Banks propose une vision très pessimiste de la société américaine, dans laquelle, pour survivre, des gens ordinaires se transforment inéluctablement en assassins et perdent toute humanité. Ecrit dans les années 80, ce récit rude et sombre résonne très fortement aujourd’hui, notamment en référence à la crise financière qui a frappé des milliers de familles américaines et à la crise migratoire actuelle.

Dans la forêt (Jean Hegland)

note: 4Dans la forêt Magali - bibliothécaire - 14 septembre 2018

Grand succès de ce livre sorti aux Etats Unis en 1996, ce livre vient d’être édité en France. Vous découvrirez un roman réaliste, une fable écologique sur la fin de notre civilisation de consommation. Un roman ou l'on s'attache aux 2 héroïnes qui se battent pour survivre.

Eux sur la photo (Hélène Gestern)

note: 5Secret de famille Florence - bibliothécaire - 1 septembre 2018

Une photo et une petite annonce dans un journal. Ainsi commence l'enquête d'Hélène, à la recherche de renseignements sur une mère qu'elle a peu connue, et dont la vie et la mort sont entourés d'un lourd silence. C'est Stéphane, qui reconnaît son père sur la photo, qui lui répondra. Débute alors une correspondance entre les deux personnages. Les morceaux du puzzle s'assemblent au fil des pages qui distillent l'histoire des familles d'Hélène et de Stéphane, jusqu'à la révélation finale. Une enquête émouvante autour d'un secret de famille. Un roman vite lu et passionnant !

Cabossé (Benoît Philippon)

note: 4Un roman noir en forme de road movie savoureux Anne - Bibliothécaire - 22 août 2018

De nos jours, dans notre monde... Raymond, dit Roy, La Bête, et Guillemette, La Belle, se rencontrent sur Internet pour le meilleur - c'est inespéré pour ces deux "cabossés" de la vie qui n'en attendent plus grand chose - mais aussi pour le pire. Car lorsque La Bête qui sommeille en Roy devient enragée, elle sème le crime -fut-il juste- derrière elle. Et nous voilà emportés dans une cavale haletante avec Roy, beau personnage en chemin vers une possible rédemption, un espoir de bonheur. Nous rencontrons aussi Guillemette, la beauté abusée, Mémé Luger, la Résistante féministe en fin de parcours, Bobby et René, les compères homos gérants de salle de boxe provinciale, Rita la vieille prostituée... Toute une galerie de seconds rôles aussi intéressants qu'attachants. Un bon moment de lecture. La suite arrive prochainement à la Médiathèque : "Mémé Luger" paru en avril dernier.

Parents à perpétuité (Sophie Moulinas)

note: 5Témoignage Nathalie - bibliothécaire - 17 août 2018

Dominique et Sophie Moulinas sont les parents de Matthieu, violeur et assassin à 17 ans. Sans rien nier de la tragédie endurée par les victimes de leur fils et leurs familles, ils livrent, après quatre années de silence, leur témoignage de parents rongés par la honte et la culpabilité et témoignent aussi de leur amour toujours vivant pour leur fils. Leur leitmotiv : « comprendre », chacun à sa manière, pour pouvoir eux-mêmes se relever. Ce livre, à travers leurs regards de parents dévastés mais aimants rend sa part d’humanité à cet adolescent sans édulcorer la monstruosité de ses actes, mise en avant par de nombreux médias au moment des procès. Tout au long de cette lecture reste en suspens la question : « Comment personne n’a-t-il rien vu avant ? ». Elle ne trouvera pas de réponse. Matthieu est désormais reconnu psychotique, seule explication – mais en aucun cas justification – à ses actes. Ecrit à deux voix qui parfois parlent ensemble, parfois séparément, ce livre bouleversant permet aussi à chacun de s’interroger, à travers ce drame, sur la maladie mentale, la parentalité, les liens familiaux.

Jamais (Bruno Duhamel)

note: 4Jamais de Bruno Duhamel Magali - bibliothécaire - 3 août 2018

Troumesnil, Côte d’Albâtre, Normandie. La falaise, grignotée par la mer et le vent, recule inexorablement de plus d’un mètre chaque année, emportant avec elle les habitations côtières. Le maire du village parvient pourtant, tant bien que mal, à en protéger les habitants les plus menacés. Tous sauf une, Madeleine, qui résiste encore et toujours à l’autorité municipale. Madeleine, 95 ans, refuse de voir le danger. Et pour cause. Madeleine est aveugle de naissance. Découvrez une bd pleine de fraicheur et grave à la fois, avec de superbes dessins! Magali

Dans la combi de Thomas Pesquet (Marion Montaigne)

note: 4Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne Magali - bibliothécaire - 3 août 2018

Dans cette BD, Marion Montaigne nous raconte du début à la fin l'aventure qu'a vécu Thomas Pesquet. Astronaute, il a passé 6 mois dans la station spatiale internationale après 7 ans d’une formation intense. La réalisation d'un rêve d'enfant pour cet homme hors-norme qui a été sélectionné parmi 8413 candidats!
BD drôlissime, pleine d'anecdotes hilarantes et scientifiques sur le quotidien dans l'espace. Vivement recommandé! Magali

L'aube sera grandiose (Anne-Laure Bondoux)

note: 5Une fille et sa mère, et entre elles, un passé enfin révélé... Florence - bibliothécaire - 27 juillet 2018

Nine a 16 ans, et doit aller à la fête de son lycée. Mais sa mère en a décidé autrement et l'embarque dans une cabane isolée, au bord d'un lac. Commence alors une nuit de révélations, où les secrets de famille vont enfin être dévoilés. Au matin, plus rien ne sera pareil. Tout est dit mais tout commence aussi. Comme Nine, on se laisse prendre aux talents de raconteuse de la mère, qui petit bout par petit bout, nous conte son histoire et celle de sa famille. Un livre impossible à lâcher !

La petite souriante (Zidrou)

note: 5Voyage dans la 4ème dimension... Florence - bibliothécaire - 4 juillet 2018

Josep, alias Pep, éleveur d'autruches de son état, tue sa femme pour vivre pleinement son amour avec sa maîtresse. Une histoire classique, me direz-vous. Mais voilà, là où l'histoire se corse, c'est que la défunte épouse réapparaît ! Et ce, à chaque fois que le mari ou la maîtresse pense s'en être débarrassé une nouvelle fois. Un excellent récit noir qui vous entraînera dans sa spirale d'horreur et de folie. Terriblement grinçant !

Serena (Anne-Caroline Pandolfo)

note: 5Une tragédie grecque au pays du western... Florence - bibliothécaire - 4 juillet 2018

Waynsville, Caroline du Nord, vers 1930. George Pemberton, patron de la plus grande exploitation forestière du coin, revient d'un voyage d'affaire avec sa nouvelle épouse. Cette jeune femme, au fort caractère, va rapidement prendre les rênes de l'entreprise et la développer quelqu'en soit le prix (financier ou humain). Une histoire sombre et violente adaptée du roman éponyme de Ron Rash, et magnifiquement servie par la mise en scène et les dessins du duo Pandolfo/Risbjerg. Un véritable coup de cœur !

Le magasin jaune (Marc Trévidic)

note: 4Comite Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

Tout commence en 1929, Gustave qui vient de se marier avec Valentine achète un ancien magasin de jouets. Ils le peignent en jaune. Ce magasin anime la rue Germain Pilon près de Pigalle. Bien que Gustave n’arrive pas à être heureux, il veut donner du bonheur aux autres.
Leur fille Germaine née 15 rue Germain Pilon, dite Quinze est la Princesse du magasin jaune.
On imagine facilement leur univers et les personnages bien décrits par l’auteur.
C’est une période d’insouciance qui dure jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale pendant laquelle Paris sera occupé par les allemands et où on assistera aux rafles de juifs.
Marie-Madeleine.

Dans le murmure des feuilles qui dansent (Agnès Ledig)

note: 2Comité Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

Pour les besoins de son roman, Anaëlle qui se reconstruit par l’écriture après un grave accident écrit à Hervé, un procureur à la vie ennuyeuse. Sous l’œil mauvais de sa secrétaire une correspondance régulière se met en place car il s’est passionné pour la jeune fille. Celle-ci hésite à lui dévoiler son secret.
Parallèlement, on accompagne Thomas, jeune menuisier qui se rend chaque soir à l’hôpital où son petit frère de 8 ans est en chambre stérile. L’enfant aimait beaucoup se promener en forêt. Désormais, Thomas fait entrer la nature dans la chambre par ses dessins, ses histoires. Ils font des projets en lien avec la nature, espérant l’amour et la vie plus forts que la mort.
Marie-Madeleine.

La légende de pilhaouer (Daniel Cario)

note: 3Comité Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

Nous sommes en 1860, dans la région de Loqueffret, dans les Monts d’Arrée. Lazare Kerrec, tailleur brodeur a réalisé un magnifique costume bigouden dont le haut est orné de riches broderies compliquées. Il sait que l’aide du diable dans ce travail réalisé en secret la nuit le rend maléfique, aussi n’est-il pas destiné à être porté mais exposé, par orgueil dans une vitrine pour montrer son savoir-faire.
Zacharie Le Kamm, petit-fils de Lazare, et son épouse Clémence ont adopté Violaine à la mort de sa mère qui avait sombré dans la prostitution puis dans la mendicité. Ce ne fut pas facile car Zacharie est chiffonnier (pilhaouer). Cette profession a mauvaise réputation.
Quand Violaine se marie avec un riche propriétaire, Clémence ne trouve rien de plus beau pour la vêtir que le costume breton dont Zacharie a hérité de son grand-père. Les malheurs s’abattent alors sur notre héroïne comme sur les mariés qui l’ont ou vont le porter car le diable est toujours en embuscade !
Marie-Madeleine.

La femme murée (Fabienne Juhel)

note: 4Comité Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

La femme murée c’est Jeanne Devidal (1908-2008), un personnage excentrique qui arpente la plage et les chantiers à la recherche de matériaux pour renforcer les murs de son pavillon et y construire un mirador. L’ensemble déborde sur la rue, abrite un tilleul. On l’appelle « la folle de Saint-Lunaire ». Son refuge est une curiosité touristique, elle y vit seule avec ses chats et ses fantômes : les Invisibles.
Avant la guerre, Jeanne était employée à La Poste. Résistante elle fut torturée par la Gestapo, soumise à des électrochocs, internée en psychiatrie. Maintenant elle se protège du monde qui chavire. Les murs de sa tanière évoquent les saisons et les points cardinaux.
Marie-Madeleine.

Le suspendu de Conakry (Jean-Christophe Rufin)

note: 5Comite Romans Juin 2018 Anne - Bibliothécaire - 3 juillet 2018

Aurel Timescu est roumain. Il n’aime pas l’Afrique car il y fait trop chaud ! On sourit plus ou moins discrètement en le voyant habillé de sa chemise, jadis blanche boutonnée jusqu’au menton et de son long manteau ! C’est dans cette tenue et dans sa Clio 2 portes qu’il va accueillir à l’aéroport la sœur de Jacques Mayères. Celui-ci a été retrouvé suspendu au sommet du mât de son voilier dans la marina de Conakry. Comme Jocelyne Mayères vous craignez avoir affaire à un piètre policier ? Aurel est passionné de romans policiers mais comme l’auteur de ce roman, il n’est pas policier, il est Consul de France à Conakry !! Son expérience du fonctionnement des administrations va lui servir pour mener son enquête.
Marie-Madeleine.

Ecoute mes lèvres (Jana Novotny Hunter)

note: 5Superbe témoignage... Laura - 11 avril 2018

...sur la vie des ados sourds et mets. Rivalité entre signeurs et oralistes, sur fond de romance inacceptée par les paires. Très bien écrit.

Au clair de la Louna (Kochka)

note: 4Très bon roman sur la différence Laura - 11 avril 2018

Enormément d'empathie face à cette enfant autiste. Enfin une fille autiste ! Très peu sont représentée dans les livres.
Il serait intéressant à utiliser en collectivité.

Les valises (Sève Laurent-Fajal)

note: 5Excellent Laura - 24 mars 2018

Très bien écrit, difficile à lâcher lorsque l'on a commencé à accompagner cette jeune fille dans sa recherche. Un sujet sensible abordé avec légèreté sans en enlever la dureté.

Joyeux suicide et bonne année ! (Sophie de Villenoisy)

note: 5Un rappel à la vie Laura - 24 mars 2018

Excellentissime ! Un tas d'émotions vous traversent. L'agacement, la peur, le rire, la tristesse, la délivrance, la prise de conscience,...
Très facile à lire et léger tout en étant intense.

Miniaturiste (Jessie Burton)

note: 5Roman Nathalie - bibliothécaire - 6 décembre 2017

Hollande, dix-septième siècle. Lorsqu'elle arrive à Amsterdam pour rejoindre un mari qu'elle ne connait guère, Petronella, 18 ans, est impressionnée par le silence et l'obscurité qui l'accueillent dans la somptueuse demeure. Ici règne Marin, la soeur austère de Johannes, son époux, aidée par deux domestiques. Nella a bien du mal à trouver sa place aux côtés d'un mari gentil mais indifférent. Elle est quotidiennement en butte à l'hostilité de sa belle-soeur qui, pleine de secrets et de contradictions, lui dénie son rôle de maitresse de maison.
Johannes est un marchand prospère, envié mais le puritanisme des hollandais mêlé à leur fascination pour le commerce et la richesse construit peu à peu le drame que Petronella ne pourra empêcher.
Un très bon roman historique, des personnages complexes qui évoluent tout au long du roman, la peinture haute en couleurs d'une époque porteuse à la fois d'une grande ouverture sur le monde et de la pire des intolérances.

Summer (Monica Sabolo)

note: 5Comité de lecture - Octobre 2017 Anne - Bibliothécaire - 24 novembre 2017

L’histoire tourne autour de la disparition d’une jeune femme de 19 ans, Summer. Elle est racontée par son frère Benjamin, 25 ans plus tard. Celui-ci est hanté par la disparition de cette sœur dont il ne sait si elle est vivante ou morte et dont il n’a jamais fait le deuil. Il est d’autant plus obsédé qu’il était présent le jour de sa disparition et n’arrive pas à s’expliquer ce qui s’est passé. Il perd pied dans sa vie : dépression, anxyolithiques, alcool, psychiatre…
Au fil des pages, il évoque ses souvenirs de cette journée si particulière où elle a disparu. Mais il évoque aussi la vie avant et la vie après. On sent bien vite que sous les apparences d’une famille parfaite (beauté, richesse, réussite…) se cachent des non-dits, des secrets et des tensions. Benjamin remonte le temps et retrouve quelques personnes liées à cette époque (l’ancien flic chargé de l’affaire par exemple). Ces personnes, ainsi que ses flashbacks à répétition lui révèleront la vérité petit à petit.
Un roman plein de sensibilité et tout en finesse psychologique, une écriture poétique. Le lecteur découvre en même temps que Benjamin ce qu’il s’est passé le jour de la disparition. L’état d’esprit de Benjamin, perdant pied dans sa vie, est très bien rendu : ses souvenirs sont-ils réels ? ou bien sont-ils seulement des cauchemars ? Sabrina.

Une fille dans la jungle (Delphine Coulin)

note: 4Comite de lecture - Octobre 2017 Anne - Bibliothécaire - 24 novembre 2017

Un thème d’actualité terrible de vérité. On est confronté au dur quotidien de 6 jeunes mineurs (4 garçons dont le jeune a 10 ans et 2 filles de 14 et 15 ans) qui ont refusé de rejoindre un centre d’accueil lors du démantèlement de la Jungle de Calais. Se croyant seuls !!! Ils pensaient embarquer facilement dans un camion pour l’Angleterre si proche ! Hélas ! Maintenant que les associations d’aide aux migrants sont parties leur obsession devient se nourrir, s’abriter, échapper aux agressions craignant tant la police que les passeurs. C’est la dure « loi de la jungle ». Ils doivent s’y soumettre mais malgré les désillusions, la peur, ils veulent aller au bout de leur rêve : l’Angleterre. Marie-Madeleine.

Les filles au lion (Jessie Burton)

note: 5Roman Nathalie - bibliothécaire - 10 novembre 2017

En 1967, Odelle quitte Trinitad pour venir travailler comme dactylo dans une galerie d'art londonienne. Elle y rencontre une femme étrange, Marjorie Quick, qui la prend sous son aile, l'aide à faire éclore son talent d'écrivain tout en la mêlant à sa mystérieuse histoire de vie.
En 1937, en Andalousie se noue une histoire tragique entre une famille anglaise d'amateurs de peinture et deux jeunes espagnols impliqués dans la guerre civile. L'auteur resserre peu à peu les liens entre ces deux intrigues passionnantes l'une comme l'autre et qui ont pour pivot central le personnage de Quick, qui semble travailler dans l'ombre à faire découvrir de nouvelles artistes. L'atmosphère des deux époques sonne juste: la première est lourde d'angoisse et de violence à la veille de la seconde guerre mondiale, et à cause du drame familial qui apparait vite inéluctable; la seconde est plus tournée vers l'avenir et l'émancipation à travers le personnage d'Odelle. Mais de nombreux points sont communs aux deux périodes : la place de la femme dans sa famille, dans la société, et de la femme artiste notamment, les rapports entre classes sociales, les préjugés racistes...Enfin, au coeur de ce beau roman, une réflexion sur la puissance créatrice, sur le pouvoir de l'art, sur les rapports entre l'art et la vie, entre l'art et le réel...

Portrait d'après blessure (Hélène Gestern)

note: 3Roman Nathalie - bibliothécaire - 25 octobre 2017

Héloïse et Olivier sont victimes d'un attentat dans le métro parisien et une photo d'eux prise à leur insu parait le lendemain dans la presse à scandale. Elle provoque une myriade de dégâts qui s'abattent, non seulement sur eux, mais sur l'ensemble de leur entourage, qu'il soit familial, de travail, de voisinage... Tous les regards posés sur eux sont parasités par cette image. Si les conséquences de cette intrusion dans leur vie privée sonnent juste dans l'histoire de ce couple, le ton de l'auteur pour dénoncer les médias et les désastres provoqués par la course à l'information à tout prix manque de nuances. Toutefois la solution imaginée par Héloïse et Olivier pour réhabiliter leur image surprend et propose, par son évidence et sa simplicité, une belle alternative à la vision du monde "sensationnaliste" véhiculée par certains journalistes sans scrupules. La réflexion portée par ce roman est intéressante et d'actualité.

Winter is coming (Pierre Jourde)

note: 5Comité de lecture Juin 2017 - Françoise Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

Magnifique livre sur le deuil et l'amour paternel. Pierre Jourde a perdu un de ses trois fils, Gabriel, qui est mort a 20 ans d'un cancer. Le récit évoque la dernière année de ce fils. C'est le père qui parle de ce fils doué pour les arts et la musique. On chemine dans les affres de la maladie et les soins hospitaliers. On chemine aussi avec le père et sa souffrance. Une très belle écriture nous porte dans cette lecture pleine d'émotions.

Je ne sais pas dire je t'aime (Nicolas Robin)

note: 4Comité de lecture Juin 2017 - Anne Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

A Paris de nos jours, quatre personnages vivent leur vie plus ou moins cabossée. Il y a Joachim, jeune homme sportif, moniteur d'auto-école qui devient célèbre pour s'être fait larguer en direct à la TV par sa compagne Melissa. On rencontre Francine, la soixantaine, qui ressasse son histoire difficile depuis qu'elle est passée à la Mairie faire faire une fiche d'Etat civil. Vient le tour de Ben, jeune homo mal dans sa vie avec son compagnon, qui essaie d'entrevoir un coin de ciel bleu. Et enfin Juliette, vendeuse de chaussures qui rêve d'avoir la beauté glamour des grandes actrices et de trouver l'amour... Un chassé croisé contemporain, tendre mais pas si léger, avec Paris en toile de fond.

Rédemption (Vanessa Ronan)

note: 5Comité de lecture Juin 2017 - Sabrina Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

Deuxième coup de cœur d’affilée ! C’est un roman très sombre. L’histoire : Après 10 années de prison, Jasper est de retour dans la maison de son enfance. Sa mère est morte mais sa sœur Lizzie, ainsi que ses deux filles Katie, 16 – 17 ans, et Joanne, 11 ans, y vivent et l’accueillent avec plus ou moins de bonheur… Le mystère demeure longtemps sur la nature des actes qui ont envoyé Jasper en prison. On devine qu’il a agressé une femme (plusieurs femmes ?) de façon violente mais est-elle vivante ? Morte ? Que lui a-t-il fait exactement ? Le mystère demeure pour le lecteur et pour le personnage de Joanne, qui était bébé au moment des faits et ne garde par conséquent aucun souvenir de ce qu’il s’est passé. Tout le monde prend soin de bien lui cacher le passé de son oncle…
Lizzie, de son côté, est une femme brisée par ce qu’il s’est passé 10 ans plus tôt. D’autant plus que ces évènements sont liés à la disparition de son mari Bobby (mais dans quelle mesure, mystère là encore…). Il a fui un beau matin et n’est plus jamais reparu. C’est une blessure profonde pour elle car elle en était très amoureuse.
Il y a une tension grandissante au fil des pages et l’on devine que l’on s’achemine vers un dénouement terrible. La tension réside aussi dans le personnage de Jasper qui regarde sa plus jeune nièce d’une drôle de façon, on a du mal à identifier ses sentiments pour sa jeune nièce (y a-t-il danger ?)… L’auteur explore le thème du pardon, de la vengeance.

Assez de bleu dans le ciel (Maggie O'Farrell)

note: 5Comité de lecture Juin 2017 - Sabrina Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

Coup de cœur ! J’ai été accrochée dès les premières lignes par le style littéraire et ce, jusqu’au bout du roman. L’histoire : Un homme replonge dans son passé, à la recherche de son premier amour pour savoir s’il est responsable de sa mort.
Ce que j’ai aimé : la construction du récit avec des chapitres dont le narrateur change à chaque fois. C’est ainsi que l’on fait connaissance de Daniel, Claudette, Niall, Phoebe, … On s’introduit dans les pensées profondes de chacun des personnages (même les personnages secondaires) et on éprouve de l’affection pour chacun d’entre eux. Même Claudette, personnage avec lequel je me suis moins identifiée. L’auteur fait la part belle à chaque personnage.
J’ai aimé le style littéraire, que j’ai trouvé percutant, avec des formules fortes (« Il y a un homme et je suis cet homme »). J’ai aimé le fait qu’on suive l’histoire sur plusieurs années, on voit ainsi l’évolution des personnages. Il y a des flashbacks qui font découvrir au lecteur certains personnages, alors enfants. Cela est d’autant plus facile que Maggie O’Farrell donne un titre au chapitre, et annonce le personnage qui va s'exprimer, le lieu et la date, on se repère ainsi facilement dans la chronologie.

Chute (Christophe Nicolas)

note: 4Comité de lecture Juin 2017 - Sabrina Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

L'histoire : Thomas Cahin a déjà écrit deux romans à l’accueil critique discret et mitigé. Mais avec "Chute", c’est le succès, et il est en course pour le prestigieux Prix Novela.
Sauf que ce n’est pas lui qui a écrit ce roman : sa femme l’a trouvé dans ses affaires d’étudiant et l’a envoyé aux éditeurs parisiens. C’est en fait Christophe, son ami d’enfance, son colocataire à l’université, qui l’a écrit avant de se suicider. En se l'appropriant, il a gagné la gloire et l’argent. Mais ses mots contiennent bien plus qu’une histoire... et en les usurpant, Thomas s’est mis en danger.
J’ai aimé l’intrigue de départ : Thomas vole le livre écrit par son meilleur ami. Il jouit d’un succès qui ne lui revient pas, a priori sans risquer de se faire dénoncer puisque l’ami en question est mort. Les chapitres que j’ai préférés sont ceux où le policier à la retraite commence son enquête. Le récit est habilement mené : le lecteur est « baladé », n’arrive plus très bien à démêler le faux du vrai, tout comme le personnage de Thomas qui a des absences et entend une voix dans sa tête… Finalement, on croit deviner l’intrigue mais on se fait berner. Belle découverte que cet auteur !

Le tour du monde du roi Zibeline (Jean-Christophe Rufin)

note: 4Comité de lecture Juin 2017 - Françoise Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

JC Ruffin nous invite à suivre les aventures d'Auguste et d'Anaphasie au XVIIIème siècle. Auguste est un jeune noble né en Europe centrale et nous le suivons jusqu'à Madagascar en passant par la Sibérie, la Chine, la France... Un livre d'aventures agréable à lire.

Dans une coque de noix (Ian McEwan)

note: 4Comité de lecture Juin 2017 - Françoise Anne - Bibliothécaire - 13 septembre 2017

Ian MacEwan convoque le surnaturel car le narrateur qui est aussi le héros de l'histoire est un foetus. Il est déjà très érudit sur la vie qui l'attend et ce n'est pas très réjouissant. On apprend que sa mère trompe son père avec le frère de celui-ci et que les deux amants projettent de l'assassiner... Un roman noir, féroce et mordant.

Watership Down (Richard Adams)

note: 5Roman Nathalie - bibliothécaire - 27 août 2017

Hazel et Fyver sont deux frères lapins très proches et très différents: Hazel est déterminé et sociable alors que Fyver est timoré et régulièrement en proie à des hallucinations prémonitoires. L'une d'elle les conduira à quitter leur garenne où ils ne sont malheureusement pas pris au sérieux. Quelques lapins de leur communauté, après les avoir pris en chasse, les accompagneront dans leurs aventures au sein de la campagne anglaise. Le danger prend de multiples formes quand on est un lapin sauvage: les fermiers et leurs chiens, les autres lapins, les faucons, les rats... Hazel a une personnalité de leader, pragmatique et respectueux de qui pourrait l'aider, soucieux de la survie et du bien-être de sa horde. Fyver lui est d'une aide précieuse grâce à sa prudence et ses jugements avisés. Les difficultés de la vie sauvage ne sont pas édulcorées, les scènes de bataille contre leurs ennemis sont violentes et détaillées, inspirées des souvenirs de de guerre de l'auteur.
Un très beau roman qui plaira aux enfants comme aux adultes, captivant jusqu'à la fin. Une fois commencé, vous risquez de ne plus le lâcher et vous changerez sans doute de regard sur les lapins!

La vérité sur l'affaire Harry Quebert (Joël Dicker)

note: 5La vérité sur l'affaire Harry Quebert Marilyne - 17 août 2017

Gros roman mais impossible d'arrêter sa lecture avant la dernière page. Ce livre est plus qu'une enquête policière, avec une galerie de personnages plus intrigants les uns que les autres. Prix littéraires amplement mérités. A lire d'urgence.

Requins (Owen Davey)

note: 5Documentaire jeunesse Anne - Bibliothécaire - 8 juillet 2017

Bientôt les pieds dans l'eau ? « Requins » nous en apprend énormément sur ces fascinantes créatures marines venues du fond des âges : les requins existent depuis 420 millions d’années et ont survécu là où les dinosaures, eux, ont disparu il y a 200 millions d’années ! Owen Davey dresse un portrait à la fois précis et finalement séduisant du si redouté requin en quinze chapitres courts qui sont autant de double-pages illustrées dans un camaïeu de couleurs douces sur un beau papier recyclé : en premier lieu « Qu’est-ce qu’un requin ? », puis, «Tous les requins sont dans la nature » qui détaille les différentes espèces de requins (elles s’élèvent à environ 500 espèces !), ou « Adaptations et organes sensoriels » qui propose une description anatomique du requin... Un bel album documentaire à découvrir sans tarder !

La symphonie des oiseaux (Geneviève Laurenceau)

note: 5Musique classique Nathalie - bibliothécaire - 28 juin 2017

La symphonie des oiseaux est née de l'association d'une pianiste, d'une violoniste et de deux "chanteurs d'oiseaux", amis d'enfance qui jouaient à imiter les oiseaux et en ont depuis fait leur métier. Ce quatuor insolite interprète différents morceaux classiques, tous liés aux oiseaux, dans lesquels les voix du piano, du violon et des oiseaux ont chacune toute leur place. Les chants d'oiseaux tantôt accompagnent, tantôt répondent, soulignent ou précèdent les mélodies du piano ou du violon sans jamais paraître incongrus. Ils en sont parfois étonnamment proches, particulièrement du violon. Musique des hommes, musique des oiseaux: un seul chant!

Puzzle (Franck Thilliez)

note: 4BD adultes Fabrice - bibliothécaire - 14 juin 2017

L’adaptation de son propre Polar par Franck Thilliez tient ses promesses. On est aspiré par cette histoire classique mais bien menée de chasse aux trésors. Le rythme est soutenu et le graphisme de Mig vient appuyer le fond grâce à la forme. Un coup de crayon vif et un découpage au service de la tension distillée par l’histoire.
On ne révolutionne pas le genre mais on prend du plaisir.

Groënland vertigo (Hervé Tanquerelle)

note: 4BD adultes Fabrice - bibliothécaire - 14 juin 2017

Hervé Tanquerelle revient avec une BD qui va faire plaisir aux amateurs d’Hergé dans la forme et aux fans des racontars de Jorn Riel sur le fond. Cette histoire, tirée en partie de sa propre expérience, nous raconte une expédition scientifique et artistique vers le Groenland. On y retrouve l’humour des aventures des trappeurs des racontars de Jorn Riel (Tanquerelle en avait fait le dessin dans les adaptations en BD). La présence d’un ours blanc est obligatoire. Les personnages sont hauts en couleur et rappellent également ceux des ouvrages de Tintin (L’étoile mystérieuse par exemple).
Sur la forme, Tanquerelle offre un bel hommage aux dessinateurs Franco-Belges. On est pleinement dans la ligne claire, si intimement liée aux ouvrages du père de Tintin. A découvrir.

Attachement féroce (Viviane Gornick)

note: 4Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 7 juin 2017

Particularité de ce livre : il a été écrit il y a 30 ans mais vient tout juste d’être traduit en français. Il s’agit d’un récit autobiographique. Dans ce livre elle raconte la relation très particulière qu’elle a avec sa mère. Elles entretiennent une relation très conflictuelle, passionnelle, se disputent souvent de façon violente. Le titre est le reflet de leur relation. L’auteur tente d’expliquer son état dépressif chronique tout au long de sa vie à la lumière de ses rapports avec sa mère.
Ce que j’ai le plus aimé dans ce livre : l’évocation du New York des années 40 – 50, ainsi que la galerie de personnages (les voisines de l’immeuble) hauts en couleur. L’auteur a vécu son enfance dans le quartier populaire du Bronx, dans un immeuble habité par des juifs.
Ce que j’ai le moins aimé : j’ai trouvé que certains passages étaient difficiles à comprendre. Cela manquait de sens, sans doute parce que les relations qu’elle entretient avec sa mère me sont tellement étrangères qu’elles m’ont échappé.

Le cas Malaussène n° 1
Le Cas Malaussène (Daniel Pennac)

note: 4Comité de lecture Nozay Mars 2017 Anne - Bibliothécaire - 7 juin 2017

Déstabilisée par tous ces personnages, aux noms improbables, rassemblés à la fin du livre, j’ai douté de m’y intéresser. Heureusement, Pennac les présente d’une phrase. Finalement, la tribu Malaussène m’a entraînée dans ses péripéties à travers plusieurs histoires farfelues qui se rejoindront. C’est de la littérature/vérité : Benjamin Malaussène ne ment pas ? Les milieux politiques, la justice, les éditeurs, les médias sont un peu égratignés au cours de cette intrigue policière.